Cinéma

Les petits mouchoirs

Ils avaient décidé de partir en vacances comme chaque année entre potes de longue date, comme on dit… Mais cette année, ce ne sera pas pareil !
Ils quittent Paris, le cœur lourd pour rejoindre la Côte Atlantique, le Cap-Ferret plus exactement en face du Bassin d’Arcachon et de la dune du Pila plus majestueuse que jamais. Dans ce décor magique, cette bande d'amis nous invite à leur table pour partager leur vie.

2010

Après le succès de Ne le dis à personne en 2006, qui lui vaudra le César 2007 du meilleur réalisateur, Guillaume Canet nous revient avec Les petits mouchoirs, son troisième long métrage.

Une maison de vacances en bois près de l’océan, des huîtres, une bonne bouteille de rosé bien frais, quelques amis, remuez tout ça et vous obtiendrez un cocktail d’histoires aussi drôles que touchantes, et des secrets bien cachés sous de petits mouchoirs…

Et c'est tout simplement bouleversant ! Filmer la vie avec autant d’authenticité, de poésie, et de tendresse relève d'une grande sensibilité que Guillaume Canet, acteur et réalisateur de 36 ans, place au service de l'art cinématographique.

En choisissant des comédiens, tels  Marion Cotillard, sa compagne dans la vie (Oscar 2007  pour La Môme/La vie en rose), François Cluzet (César du meilleur acteur pour Ne le dis à personne), Gilles Lelouch, Valérie Bonneton, Benoît Magimel pour ne citer que ceux-là, Guillaume Canet crée une nouvelle famille du cinéma français. Un regard sur le monde tout en simplicité, naïf diront certains, et pourtant si sincère, proche de celui d’un  Claude Sautet avec Les choses de la vies (1970, avec Romy Schneider et Michel Piccoli), et César et Rosalie (1972, avec Romy Schneider et Yves Montand), ou d’un Marc Esposito qui fait vibrer Le cœur des hommes (2003, avec Bernard Campan, Marc Lavoine, Gérard Darmon et Jean-Pierre Darroussin).

Une bande de potes qui nous entraîne avec une grande justesse dans la dynamique de leurs relations. L’amitié sous toutes ses formes flirtant parfois avec des émotions contrariées, complexes.

Un film efficace pour tous ceux qui croient en la vie… avec des amis, des amours, des emmerdes comme le chantait notre grand Charles…Aznavour, bien sûr !

 

© Caroline Airault – Centre International d’Antibes

Partager

Nos autres coups de coeur cinéma

Le centenaire de l'armistice de 1918 nous avait déjà valu l'évocation des morts sur le front avec Au-revoir là-haut d'Albert Dupontel et…

Barbara… 2017 est l’année de commémoration de notre Dame brune, notre clown noir disparue en novembre 1997. Comment raconter cette artiste de légende

En attendant l’ouverture du Festival International de Cannes et sa sélection officielle des films en compétition, c’est un film nominé 8 fois à la…

Trois ans après Marguerite - long métrage historique s'inspirant de la cantatrice américaine Florence Foster qui avait la particularité de…

La critique, une fois n'est pas coutume, semble unanime. Le dernier film d'Albert Dupontel, Au revoir là-haut, adapté du roman de Pierre…

Nadir Moknèche est de retour. Après plusieurs films engagés , le cinéaste franco-algérien offre le premier rôle de son nouveau long-métrage, Lola…

L’acteur et réalisateur Yvan Attal, nous offre ici, à la fois une immersion jouissive au pays de la belle langue française et une rencontre…

Ce 29ème long-métrage de Jacques Doillon n'est pas un simple biopic. Il se rattache avant tout au drame sentimental : c'est la jalousie et…

Ce nouveau long-métrage d'Édouard Deluc, Gauguin - Voyage de Tahiti, est inspiré librement de Noa Noa, le carnet de voyage illustré du peintre.