Cinéma

Revoir Paris d'Alice Winocour Sortie : le 7 septembre 2022

Revoir Paris.jpg

Retour à Paris est un film où la réalisatrice, Alice Winocour, film le retour à la vie d'une femme ayant survécu à un attentat. L'interprétation de Virginie Efira est magnifique d'un bout à l 'autre de cette histoire inspirée par les attentats parisiens de novembre 2015[1]. Loin des biopics larmoyants, le film nous entraîne dans la recherche d'une mémoire à court d'images, une mémoire qui doit se reconstruire coûte que coûte.

Octobre 2022

Mia (Virginie Efira) est victime d'un attentat dans une brasserie de Paris. Trois mois plus tard, elle ne se rappelle l'événement que par bribes et elle n'a pas encore réussi vraiment à reprendre le cours de sa vie. Elle décide alors d'enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d'une vie normale. Lors de sa quête, elle va rencontrer une autre victime de l'attentat, Thomas (Benoît Magimel) avec qui elle va former un duo complémentaire et réjouissant.

Si Alice Winocour filme de manière si juste et sensible cet extraordinaire parcours, c'est qu'elle a un frère rescapé de l'attaque du Bataclan. Le recours à la fiction de la réalisatrice -l'attentat a lieu dans une brasserie- témoigne de l'impossibilité de « se mettre à la place » de ceux qui ont vécu l'inimaginable. Et pourtant, dans Retour à Paris, on sent bien que tout est humainement vrai.

La mise en scène évite tout pathos, elle est magistrale de sensibilité et de discrétion. Et Virginie Efira dans le rôle de Mia, représente avec dignité -et sans se l'approprier- le chemin de croix vécu par des centaines de victimes.

Un film auquel on ne peut être insensible et dont il reste aussi les lumières de la ville et une musique envoûtante.

 

© Sylviane Colomer – Centre International d'Antibes

 

[1]Le 13 novembre 2015 a eu lieu au Bataclan, une salle de spectacle parisienne, un attentat faisant 131 morts et 350 blessés. Le procès qui avait démarré en septembre 2021 s'est terminé en juillet 2022. La Cour d'Assises a retenu la culpabilité de l'ensemble des accusés et condamné le principal commanditaire à la réclusion criminelle incompressible.

Le 14 juillet 2016 un camion-bélier fera 86 morts et 318 blessés sur la Promenade des Anglais à Nice. Le procès des 6 accusés ( le chauffeur du camion a été abattu dans sa course folle) s'est ouvert le 5 septembre 2022.

Partager