Cinéma

Le Bal des Folles de Mélanie Laurent - sortie 22 juin 2021

Le Bal des folles.jpg

Avec Le Bal des Folles (sur Prime vidéo), Mélanie Laurent signe un film d'époque féministe. Le récit est tiré du roman éponyme de Victoria Mas [1] publié en 2019 et raconte l'histoire vraie, celle des femmes atteintes de démence internées à vie à la Salpêtrière dans le service du professeur Charcot [2].

Décembre 2021

Au XIXème siècle, le Bal des Folles était une attraction très prisée, un rendez-vous mondain qui réunissait, pour Mardi gras, le Tout-Paris autour de femmes atteintes de démence, abandonnées ou tout simplement fragiles. Voulu et encouragé par le neurologue Charcot, ce bal permettait, le temps d'une soirée, une rencontre entre « malades » et « gens de la Haute ».

On pouvait lire en 1887 dans Le Petit Parisien : Rien de plus paisible, de plus calme, de plus doux, rien qui soit d'un aspect plus débonnaire et plus rassérénant que ce bal des folles. En réalité, ce bal était une des dernières expérimentations de Charcot (Grégoire Bonnet), désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres.

Près d'un siècle et demi plus tard, une écrivaine (Victoria Mas) et une cinéaste (Mélanie Laurent) françaises proposent toutes deux une vision beaucoup moins idéalisée de ce bal des folles. Elles nous offrent une vision bouleversante du sinistre sort réservé aux esprits féminins rebelles ou indépendants en butte au patriarcat omnipotent du XIXème siècle.

Le film nous fait suivre le parcours de la jeune Louise (Lomane de Dietrich), une aliénée qui souffre de « crises d'hystérie » après avoir été victime d'un viol. Puis nous faisons connaissance avec Eugénie(Lou de Lâage) qui possède le don singulier de communiquer avec les morts et nous découvrons les méthodes strictes de l'infirmière en chef, Geneviève (Mélanie Laurent)... Des bains glacés à la flagellation, l'histoire du célèbre hôpital est riche en souffrances des femmes.

Les interprètes sont à la hauteur du projet, la mise en scène de Mélanie Laurent est puissante. En un mot, l'adaptation du roman de Victoria Mas est une réussite !

 

© Sylviane Colomer – Centre International d'Antibes

 

Notes

[1]Le Bal des folles de Victoria Mas a reçu le Prix Renaudot des Lycéens 2019.

[2]Jean Martin Charcot (1825-1893) est un neurologue français, professeur de clinique des maladies nerveuses à la faculté de médecine de Paris. Ses travaux sur l'hypnose et l'hystérie, à l'origine de l'École de la Salpêtrière, ont inspiré son élève Sigmund Freud qui traduira en allemand certains de ses travaux.

 

 

 

 


Partager

D'autres coups de coeur cinéma

Fils du cinéaste français Alexandre Arcady (Le grand pardon), Alexandre Aja réalise des films depuis plusieurs années. On lui doit notamment le…

Klara, soldat en mission en Syrie, assiste au suicide d’un enfant équipé de bombes qui emporte un autre militaire dans la mort. Par la suite, elle…

Une plongée dans la société parisienne en pleine mutation c’est ce qu’Honoré de Balzac a voulu nous laisser dans ses écrits et c’est ce…