Littérature

Chevreuse de Patrick Modiano Éditions Gallimard - octobre 2021

Patrick Modiano.jfif

Le prix Nobel 2014 de littérature , Patrick Modiano (1), vient de publier son nouveau roman, Chevreuse, en octobre 2021. L'ouvrage, a expliqué l'écrivain, a été écrit pendant le confinement, alors que l'auteur et sa femme étaient reclus dans une maison de la vallée de Chevreuse (2).

Dans son nouveau roman, Chevreuse, Patrick Modiano arpente une fois encore les chemins de la mémoire. L'intrigue se résume en quelques mots : un homme remonte le cours des années dans l'espoir d'élucider les mystères d'une enfance nébuleuse. Mais le style de l'auteur va agir comme un filet de voix pour évoquer la mémoire d'un enfant perdu avec des mots qui sont ceux de l'incertitude. : [Auteuil. Voilà un nom qui sonnait d'une drôle de façon pour lui. Auteuil. Mais comment mettre en ordre tous ces signaux et ces appels en morse, venus d'une distance de plus de cinquante ans, et leur trouver un fil conducteur?] p. 14

Modiano donne à sa petite musique des accents de thriller mental dans un labyrinthe romanesque où les personnages féminins mènent la danse. Ainsi, au milieu des années soixante, Jean Bosmans a vingt ans quand une mystérieuse amie,  Camille, dite« tête de mort », le conduit dans la vallée de Chevreuse, vers une maison à louer, un endroit trouble, lieu de l'enfance du jeune homme. Confronté malgré lui aux anciens lieux et personnages qui ont peuplé son passé et qui semblent former un réseau interlope, voire dangereux, il se déstabilise, affronte, fuit, retrouve : [Jusque-là, sa mémoire concernant ces personnes avait traversé une longue période d'hibernation, mais voilà, c'était fini, les fantômes ne craignaient pas de réapparaître au grand jour.] p.34 

La trame romanesque de Chevreuse est un perpétuel jeu de pistes imprécis, rempli de réminiscences qui s'entrelacent, de détails enfouis et d'indices réalistes : [ Un détail en ramenait parfois d'autres dans ma mémoire, agglutinés au premier, comme le courant ramène des paquets d'algues en décomposition. Et puis, la topographie vous aide aussi  à réveiller les souvenirs les plus lointains.] p.55

Les personnages qui peuplent la mémoire de Jean n'ont rien de rassurant. Qui sont-ils ou qui étaient-ils ? Ainsi, Michel de Gama et son collaborateur Guy Vincent, directeur de l'hôtel où travaillait « tête de mort », se sont-ils connus en prison? p. 70

Et tous ces gens qui se réunissent la nuit dans cet appartement d'Auteuil, qu'y font-ils ?[ La première fois que Camille l'avait entraîné là-bas, il avait peut-être croisé Rose-Marie Krawell, mais après quinze ans, auraient-ils pu se reconnaître ? Dix heures du soir, l'heure où les fantômes étaient réunis sur les divans bas et larges du salon.] p.36

Bien des années plus tard, Jean Bosmans sillonne Nice, à la recherche du temps perdu. Il y retrouve le dernier domicile connu de Rose-Marie, à propos de laquelle Martine Hayward, l'amie de Camille, lui avait fait une révélation : [Il y a quelque chose de curieux, figurez-vous...la propriétaire de la maison que j'ai louée est la même que celle de l'appartement d'Auteuil.] p.106

Mais  le voile va peu à peu se lever sur le mystère, p.115 :  [Il paraît que tu aurais été témoin de quelque chose il y a quinze ans, dans cette maison de la rue Docteur-Kurzenne], lui avoue encore  Marie. Ainsi, à la recherche du temps perdu, Jean  finira-t-il par découvrir ce qu'il avait mis un temps entre parenthèses? Plus précisément dans le golfe de Saint Raphaël où [il existait des plages tranquilles et secrètes où l'on pouvait, à l'abri de tout, se laisser glisser jusqu'au cœur de l'été.] p.135

Au bout du compte, [S'il y réfléchissait bien, la plupart de ceux qu'il avait connus ces quinze dernières années avaient disparu]...[Bref, tous les fantômes dont il s'était inspiré pour écrire son livre.] p.150

Ce livre, écrit d'une plume fluide, que nous vous invitons à découvrir, ainsi que l'énigme qui le traverse...

 

© Sylviane Colomer – Centre International d'Antibes

 Notes

[1]Patrick Modiano a été récompensé par le jury du prix Nobel pour « l'art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l'Occupation. » Voir notre édito de décembre 2014 consacré aux prix Nobel. Voir aussi le  coup de cœur littéraire que nous lui avions consacré à la sortie de son roman, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier.

[1]Espace de nature aux portes de Paris, la vallée de Chevreuse est un territoire rural et forestier parmi les plus remarquables de la région Ile-de-France.

 

 

Partager

D'autres coups de coeur littérature

Un grand nom de la bande dessinée, Yslaire, nous revient au sommet de son art, et nous livre un riche album consacré à l’un des plus tourmentés et de…

Une heureuse surprise pour les bédéphiles : le dessinateur Masbou de la saga De Cape et de Crocs revient avec une adaptation des contes du baron de…

Avec Pierre Rabhi qui s'est éteint le 4 décembre dernier, la France vient de perdre un digne représentant de la pensée humaniste française.