Musique

Les Innocents 6 ½ - Sorti le 15 mars chez RCA/Sony

Les Innocents est un groupe français qui s’est fait connaître auprès du grand public il y a plus de trente ans, en 1987.Cette année-là sortait "Jodie", un premier succès qui devait être suivi par beaucoup d’autres. Particulièrement prolifique jusqu’en 1999, le groupe sortira pas moins de quatre albums durant cette période. "L’Autre Finistère", "Colore", "Un monde parfait" sont autant de tubes dont les mélodies nous reviennent immédiatement en mémoire à l’écoute des premières notes. J.P.Nataf et Jean-Christophe Urbain forment les deux membres historiques du groupe, J.P.Nataf (Jipé) étant celui qui a fondé la formation en 1982.

Un groupe français qui revendique son style musical

Le titre de ce nouveau recueil de chansons peut surprendre mais il s’agit tout simplement du nombre total d’albums sortis 6 et demi parce que les deux auteurs-compositeurs-interprètes comptabilisent également un petit opus intitulé Les Innocents chantent Noël paru en 1989. Le nom du groupe provient d’un pseudonyme utilisé par le groupe anglais The Clash lors d’un concert à Londres dans un club privé appelé One Hundred. Comme Jipé et Jean-Chri étaient à l’époque des fans de ce groupe, ils choisirent de reprendre ce pseudonyme. The Innocents devint alors tout naturellement Les Innocents. Certes, ils revendiquent haut et fort avoir été influencés par des groupes de pop anglais. Les Innocents (les Innos pour les intimes) doivent certainement leur succès au fait qu’ils font partie des groupes français qui n’ont jamais eu peur de mettre en avant leur culture hexagonale. La présence de l’accordéon dans beaucoup de leurs morceaux ou la volonté de proposer des textes poétiques témoignent de cette volonté d’authenticité et de respect patrimonial.

Quels sont les thèmes de prédilection de notre duo ? Sans surprise, l’amour fait partie de leurs sujets d’inspiration, sans oublier des sujets tels que l’enfance et la société de consommation, qui occupent, eux aussi, une place de choix.

Une certaine nostalgie de l’enfance

Apache est un des titres les plus marquants de l’album et renvoie à la pochette du disque. Sans doute faut-il interpréter ce titre comme un désir d’évasion et de changement. Les Apaches évoquent aussi bien les grands espaces et les chevaux sauvages qu’une certaine nostalgie de l’enfance. Quel enfant n’a jamais joué aux cow-boys et aux indiens ?

Tu aimerais te perdre au pas de la foule/Au bras d'une rivière ou d'autres amours/Ne plus tenir ce que t'as laissé passer/Redevenir comme autrefois, plus léger

Des thèmes graves abordés avec légèreté

Aborder les choses de la vie avec davantage de recul ou de légèreté et instiller une touche de fantaisie dans un monde déshumanisé semble être un des leitmotivs du groupe, surtout dans ce nouvel album.

C’est ainsi que De quoi suis-je mort ? revêt une tonalité moins insouciante et aborde à la fois la maladie et la mort.

 Pourrais-tu sortir/tous les mots de mon corps/trouver une cause/à mes cicatrices/à mes ecchymoses/à mon âme triste ?

L’interprétation du texte de ce titre pourra susciter des opinions différentes. Nos deux artistes se font les porte-paroles d’un homme qui se demande pour quelle raison il est passé de vie à trépas[1]. Ne pouvant trouver de réponse à ses interrogations incessantes, il ne peut parvenir au repos de l’âme dont nous bénéficions normalement dans de telles circonstances…

L’artiste doit prôner un certain détachement

Le rythme est plus soutenu et le ton moins grave dans Les îles d’amnésie. Ce titre est assez symptomatique des aspirations actuelles du groupe. Le succès populaire ou médiatique n’est qu’une lumière illusoire qui brille mais ne résiste pas au temps

Je m’en vais dire/adieu, merci/aux dernières lumières/de soleils éphémères

Le véritable artiste doit "éclaircir l’horizon" et se libérer de ce carcan social pour être "léger comme l’air".

Dans la mesure où il nous transporte dans des univers différents (certains titres ont des parfums de salsa tandis que d’autres tutoient la country), 6 ½ est un album qui se caractérise par ses couleurs musicales variées. A la fois simples et lumineux, ces titres nous rappellent que nos deux quinquagénaires ont toujours un esprit plein de fraîcheur et une inspiration qui ne tarit pas malgré les années qui passent. Cette candeur, qui cache en réalité une grande maturité musicale, est le meilleur antidote à une époque qui devrait sans doute faire preuve de davantage d’humanité !

© Jean-Luc Pichon - Centre International d’Antibes

Notes
[1]Passer de vie à trépas : mourir, rendre l’âme

Partager

D'autres coups de coeur musique

Son prénom, qui n’est autre que celui du neveu du roi Arthur, signifie "faucon de la plaine" en vieux gallois. Il fait aujourd’hui partie…

Quand on évoque les chanteurs belges actuels, beaucoup de Français pensent immédiatement à Stromae, à Arno, à la regrettée Maurane [1] ou encore à…

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…

Est-il nécessaire de présenter la chanteuse française actuelle la plus populaire à l‘étranger ? Zaz nous dévoile aujourd’hui un quatrième album qui…