Edito du mois

Humoristes d'aujourd'hui

Humour, humor, umorismo, χιούμορ (chioúmor)… Les talents du rire ont eux aussi évolué et les spectacles dédiés à l’humour se multiplient explosant parfois même sur internet jusqu’à générer des millions de vues. Depuis les débuts de la radio , des humoristes ont marqué la culture populaire française et ont accompagné les changements sociaux-politiques. En effet, selon nos cultures, nos éducations, nos goûts, nos orientations politiques ou religieuses, ou encore en fonction de l’actualité, nous ne réagissons pas de la même façon, nous ne rions pas des mêmes choses. Mais doit-on censurer l’humour pour autant ? De quoi rient les Français aujourd’hui ? Quelles sont les sources d’inspiration de nos humoristes actuels ?


Comme nous le définit le dictionnaire Larousse , « ce nom masculin, issu de l’anglais humour, de l’ancien français humor, est une forme d'esprit qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ; marque de cet esprit dans un discours, un texte, un dessin, etc. : Raconter ses propres mésaventures avec humour. Caractère d'une situation, d'un événement qui, bien que comportant un inconvénient, peut prêter à rire : Il n'a pas été sensible à l'humour de la situation. » Mais comment les Français vivent-ils l’humour ? Les Français ont ri avec eux et … rient encore… 

Coluche qui a marqué les années 80 avec son irrévérente justesse, Pierre Desproges qui osait un cynisme inoubliable, Sylvie Jolie qui campait les bourgeoises avec truculence… puis Muriel Robin, Valérie Lemercier, Pierre Palmade, Michèle Laroque, Dany Boon, Florence Foresti, Laurent Gerra, Jean-Marie Bigard, Gad Elmaleh, Jamel Debouze…ces plus confirmés ayant à leur actif entre 20 et 30 ans de carrière ont peu à peu ramené les sujets de leurs spectacles vers l’intime, utilisant, bien

entendu, les événements de leurs propres vies. Ainsi une tendance vers un univers plus individualisé laisse s’exprimer tout type de particularité. Appartenir à une minorité, par exemple, emporte une complète adhésion dans les salles. Par ailleurs, les femmes sont également plus présentes depuis les années 90 sur la scène du rire.

 

D’où viennent-ils nos humoristes actuels ?

Jamel_Debbouze_AVP_2016_2.jpg Incontournable Jamel Comedy club ! Ce vivier de talents est pour beaucoup dans le succès de nos jeunes comédiens depuis dix ans. Jamel Debbouze, humoriste et acteur, a su populariser par ses scènes ouvertes une tradition qui est celle des cafés-théâtres, où le rire se partage puisque le comédien interpelle le public, joue et improvise avec lui. Rien n’est figé. Nous participons à une conversation dont la spontanéité rapproche et invite à l’échange. L’intimité suscitée par ce type de spectacle est aussi plus adaptée à de petites salles. Ce stand-up inspiré de comiques américains ou anglais est particulièrement bien accueilli par le public. « En France, le public n'a jamais été à l'aise avec l'introspection, remarque Ismaël Sy-Savané, directeur artistique de la troupe du Comedy Club depuis deux ans. On se concentre encore sur les petits tracas d'autrui. Mais cela change, en même temps que le public se diversifie... »

D’ailleurs nombre d’humoristes connus du grand public aujourd’hui ont commencé par ces petites scènes pour finalement exploser en pleine lumière dans des salles prestigieuses comme l’Olympia, le Casino de Paris, la Cigale, le Zénith

 

Qui sont-ils donc, ceux qui amusent la France aujourd’hui ?

Le cynique dandy Gaspard Proust ose rire de tout avec des textes brillants, caustiques. https://www.youtube.com/watch?v=dCw5dqSOp68

 Il sait mêler l’absurde et l’insolence en parlant à la première personne ou la troisième. Ainsi, il laisse planer le malaise et le doute chez son spectateur. L’inspiration des stand-up américains semble autant l’inspirer qu’il inspire la singulière et insolente Blanche Gardin dont le dernier spectacle intitulé Je parle toute seule a reçu le Molière de l’humour 2018 (C'est la  première fois qu’une femme en reçoit un qu’elle se remet  avec humour et talent.)https://www.youtube.com/watch?v=z8tI8Cw1SeE).

Elle précise d’ailleurs : « Ce qui me plaît dans le stand-up américain, c'est la façon dont on sonde l'inconscient collectif. Les références y sont plus communautaires. » Prudente avec certaines sensibilités, elle a préféré interdire l’entrée au moins de 17 ans, évitant sans doute de possibles polémiques. Ses textes grinçants rappellent ceux du disparu Pierre Desproges, incontournable figure de l’humour en France, quand elle lance : « On crée de émissions de merde pour que les gens les regardent tout en se révoltant qu’elles existent. », ou encore « Ribéry a acheté un caisson de cryogénisation. Le mec pense que ça serait bien qu’il fasse partie de la team du futur. » Blanche Gardin a également tourné dans une série déjantée Workingirls.

 Les femmes s’affirment d’ailleurs sur la scène de l’humour, comme par exemple Claudia Tagbo qui a choisi la tendance d'un comique ethnique tout en jouant sur son physique et ses rondeurs. Elle est franco-ivoirienne. Son dernier spectacle Lucky où elle commence avec un texte de Léopold Sédar Senghor suscite une atmosphère de partage portée par une énergie volcanique. https://www.youtube.com/watch?v=bFDCMS36jsE

Son « feel good » qui s’inspire de son univers multiple, véritable source multiculturelle qu’elle définit parfaitement elle-même : « Je me sens Française dans le ventre, Africaine dans mon corps, Américaine dans ma tête. »

Une autre comédienne joue avec son identité, Nawell Madani; cette comique belge d'origine algérienne explose avec son one woman show C'est moi la plus belge ! avec lequel elle fait salle comble. Elle a eu pour guide l'américaine Susan Batson, célèbre coach de Nicole Kidman ou encore de Juliette Binoche. https://www.youtube.com/watch?v=ydB8fk97E9k

Elle est l’étoile montante qui transporte son public avec une aisance de danseuse et des histoires très personnelles qui, selon elle, forge une relation d’amitié et de fidélité avec le public : « Pourquoi est-on attaché à Jamel ou à Gad Elmaleh depuis vingt ans ? Car ils nous ont présenté leur famille, on connaît leurs parents. Le public doit sortir du spectacle en se disant : elle peut être mon amie, elle me ressemble. » Son « Instawell » a su réunir 7 millions de vues sur Instagram en 2013.

L’humour ne s’arrête pas là, il peut même y avoir de la magie ! En effet, le magicien humoriste Eric Antoine propose un spectacle entre music-hall et stand-up. https://www.youtube.com/watch?v=QbH_Ag9rShI

Ce clown immense en costume cravate impose une performance originale où se conjuguent illusion et humour avec un art du verbe étonnant. Il sait incroyablement rebondir et improviser. Il s’amuse en précisant qu’: « aller d’une pensée comique à l’effet magique, c’est lutter contre l’ennui ». Intelligent et décalé, il a su imaginer un univers atypique comme Raphaël Navarro et Clément Debailleul qui représentent bien la nouvelle magie croisant diverses pratiques (danse, chant, théâtre, cirque ...) pour devenir un langage foisonnant. Puis, côté écriture et verbe, il y a Alex Lutz, le brillant touche-à-tout (acteur, metteur en scène, auteur, réalisateur). https://www.youtube.com/watch?v=RhiWB7G5zto

Formé au théâtre de Strasbourg, il est découvert par le grand public grâce aux sketches de La revue de presse de Catherine et Liliane avec Bruno Sanches, du Petit Journal de la chaîne Canal plus ainsi que pour son rôle dans le film OSS 117 avec Jean Dujardin. Il est récompensé d’un Molière de l’humour en 2016 pour son one man show Alex Lutz qui a rassemblé 450.000 spectateurs à travers toute la France. Dans son nouveau spectacle, il montre ses peurs car c’est un « froussard indécrottable ! » dit-il. Ses interprétations sont pertinentes, servies par une écriture brillante. Il est d’ailleurs auteur et metteur en scène pour de nombreux comiques Pierre Palmade, Michèle Laroque, Caroline Loeb, Audrey Lamy… il a réalisé son deuxième film Guy, un documentaire fiction qui raconte l’histoire d’un chanteur populaire.

Il semblerait que ces humoristes actuels ne se censurent pas et qu’ils soient plus inspirés par le one man show anglo saxon. Sarcastique, railleur, fantaisiste, décalé, absurde, ethnique, magique… « l’humour c'est le droit d'être imprudent, d'avoir le courage de déplaire, la permission absolue d'être imprudent. » comme le présentait Pierre Desproges en soulignant qu’ « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde ». Chaque année fleurissent de nouveaux visages sur la scène francophone du rire, les spectacles d’humour envahissent les salles tout comme les festivals qui foisonnent en France ; celui d’Avignon, de Montreux, Le Marrakech du rire, La Machine à rire, ou encore le Festival d'humour de Paris  qui depuis 2016 est l’un des plus importants festivals du rire dans l’Hexagone...

Souhaitons que le politiquement correct et le conservatisme radical, particulièrement voraces sur les réseaux sociaux, ne nuisent pas à l’humour et en particulier à sa liberté d’expression. Nous garderons cette réflexion de Coluche qui répondait avec professionnalisme et intelligence à la question : peut-on rire de tout ?  « Tant qu'on fait rire, ce sont des plaisanteries. Dès que ce n'est plus drôle, ce sont des insultes. »

 


                                                                                               

© Muriel Navarro - Centre International d'Antibes

 

 

 

 



 

Partager

Nos autres coups de coeur edito du mois

On l’attendait, en effet, depuis vingt ans. Vingt ans que la population n’avait pas vibré comme ça, que les rues et les bars de toutes les villes ne…

Incroyable mais vrai ! Alors que les Français semblaient engagés depuis des années dans un concours de pessimisme1, voilà qu’un individu sorti de…

La comédie n’est pas le seul genre à avoir engendré des succès, le polar, le thriller, ou encore le registre historique ont aussi séduit le public.

C’est arrivé mi-juillet, alors que le pays, la Côte d’Azur en tête, venait de se recueillir, rendant ainsi hommage aux victimes de l'attentat du…

Avec les vicissitudes que traverse l'Espagne ces dernières semaines, articles ou cartes sur le régionalisme et les autonomismes en Europe ont…

En 1968, le monde était en pleine effervescence. Du Vietnam au Japon, en passant par le Brésil, le Mexique, les Etats-Unis et l'Europe, Allemagne

Quand on disait série télévisée entre 1970 et 1980, l’on pensait à juste titre aux séries américaines (Dynastie, le Prisonnier, Star Trek, Colombo……

La société française semble fâchée avec sa jeunesse et c’est l’un des problèmes majeurs auxquels elle est confrontée. La France pourra-t-elle renouer…