Musique

Rentrer au port

Cela fait des années que Mano Solo est devenu l’une des personnalités les plus intéressantes de la Nouvelle scène française.
Son fidèle public ne s’y est pas trompé qui attend avec impatience tout nouvel album.

mano_solo_rentrerVoilà que quasiment au terme de 2009, il nous livre une autre formidable œuvre où l’on retrouve à la fois des textes d’une beauté et d’une puissance auxquelles il nous avait habitués et une voix d’écorché qui tantôt clame de la pure poésie (Des années entières) tantôt oscille entre infinie tendresse et révolte (Les enfants des autres ; Partir ailleurs).

A écouter ses albums on devine une certaine filiation avec le grand Léo Férré car, outre cette comparable façon de clamer des textes puissants, Mano, tout comme lui, ne peut porter un regard sur notre société sans crier ce qui le bouleverse, on se souvient ainsi, entre autres, du poignant Habitants du feu rouge (les SDF) de l’album Dehors (2000).

Ici les chansons sont portées par cette voix ample, souvent tendue, vibrante, et une orchestration où l’accordéon de Régis Gizavo  joue les premiers rôles. Le tout créant une belle atmosphère de « blues parisien ». Les textes parfois rappellent son parcours de miraculé de la vie (Tu m’as vu) lui, qui a failli être emporté par le Sida.

Mais le titre qui ouvre l’album (J’avance) est empreint de l’optimisme de celui qui sait tout ce que le jour doit à la nuit (pour reprendre le titre de Yasmina Khadra) et qui assume cette vie de combats intimes sereinement sans se plaindre, et tant pis pour ceux qui, eux, ne cessent de le plaindre (ça scintille).

 Ecoutez l'album Rentrer au port sur Deezer, cliquez ici

MANO SOLO EST MORT
La nouvelle est tombée hier, dimanche 10 janvier. C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Mano Solo.
Lui, qui se savait en sursis et qui depuis une vingtaine d’années faisait un pied-de-nez à la mort a donc fini par être emporté.
Il était malgré tout, habité par un courage et une rage de vivre exceptionnels qu’il nous faisait partager sur scène. Ce fut le cas cette nuit d’été de 2005 à Vence lors du festival Nuits du Sud.
Tous les amoureux de la chanson française garderont en mémoire un talent, une générosité et une lucidité rares . C’est pour cela que nous l’aimions tant.

© Alexandre Garcia

Partager

Nos autres coups de coeur musique

Sa carrure de déménageur, sa voix chaude, sa boucle d’oreille légendaire, son côté rebelle et son attachement à la justice sociale font partie de…

Priscilla Betti est une artiste qui n’a pas attendu longtemps pour nous faire profiter de ses talents d’interprète. Ayant débuté sa carrière à douze…

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…

Est-il nécessaire de présenter la chanteuse française actuelle la plus populaire à l‘étranger ? Zaz nous dévoile aujourd’hui un quatrième album qui…

Quand on évoque les chanteurs belges actuels, beaucoup de Français pensent immédiatement à Stromae, à Arno, à la regrettée Maurane [1] ou encore à…

Le 1er octobre dernier, Charles Aznavour tirait sa révérence. À 94 ans, il se préparait à accompagner le président Macron pour le 17ème sommet de la…

Un hommage à Dalida… orchestré par Ibrahim Maalouf : au premier abord, l’association est plutôt inattendue et… pourtant ! L’étonnement est au rendez

OUÏ est le cinquième album de Camille, sorti le 2 juin dernier. Après six ans d’absence discographique, la chanteuse (auteur compositeur interprète…

Vétéran de la chanson française, Véronique Sanson nous a concocté un album de reprises de ses propres chansons en compagnie de célèbrités jeunes et…