Cinéma

Sur la piste du Marsupilami

Alain Chabat arrive en territoire du Marsupilami auréolé du succès gigantesque obtenu en portant à l’écran une autre œuvre majeure de la bande dessinée : la Mission Cléopâtre d’Astérix et Obélix avec ses 14 millions de spectateurs séduits et hilares.

 

marsupilami_120_bd_def_800André Franquin est l’un des illustres dessinateurs belges. C’est lui qui crée entre autres Gaston Lagaffe, Spirou et Fantasio et, en 1952, un animal imaginaire et fort sympathique dont le nom tient autant de l’ami que du marsupial : le Marsupilami.

Les personnages attachants de Franquin se joignirent au célébrissime Tintin du pape de la bande dessinée européenne, le Belge Hergé, pour animer dès les années 60, l’enfance et l’adolescence de générations de jeunes Français, tout comme les Astérix et Obélix de Goscinny et Uderzo ou bien le Luky Luke de Morris et les Boule et Bill de Jean Roba, autres piliers de la bande dessinée belge.

Le comédien, humoriste et réalisateur Alain Chabat est un inconditionnel admirateur de ces auteurs, héros de la création européenne qui donnèrent leurs lettres de noblesse à la bande dessinée française, belge et francophone.
L’humour assez délirant et débridé de Chabat avait déjà fait merveille avec l’œuvre de Goscinny et Uderzo. Autant le premier Astérix de Claude Zidi réalisé en 1999, Astérix et Obélix contre César, avait semblé empesé et lourd, autant la version d’Astérix qu’il concocte en invitant un complice de délire, le comédien Jamel, épouse et magnifie l’humour des auteurs du petit Gaulois moustachu. Astérix, mission Cléopatre renoue avec l’esprit de la bande dessinée et remporte un succès phénoménal.

L'humour de Chabat, qui signe son quatrième film, ne se prend jamais au sérieux, tout comme l'oeuvre des auteurs qu'il a décidé de porter à l'écran. Il s'agit avant tout d'entraîner le spectateur dans un univers propice au retour du rire franc et spontané de l'enfance, un pur divertissement qui, à l'instar de l'oeuvre papier, reste intelligent et bon enfant.

Sur la piste du Marsupilami raconte l'histoire du grand reporter Dan Geraldo (Alain Chabat), envoyé en Palombie où règne un dictateur haut en couleurs, le Général Pochero (l'impayable Lambert Wilson qui prouve ici  toute l'étendue de son talent après le magnifique Des hommes et des Dieux), fervent admirateur de Céline, non pas de l'écrivain mais de la chanteuse canadienne.
Dan Geraldo  doit retrouver la trace des redoutables indiens d'Amazonie de la tribu des Payas. Il compte sur la perspicacité et la connaissance du terrain de Pablito (Jamel Debbouze), le guide local.  Dan va bien vite être entraîné dans des aventures rocambolesques au beau milieu de la jungle. En lieu et place du scoop ethnologue, il découvrira l'existence d'un animal mythique, le Marsupilami qu'il devra sauver des griffes d'un botaniste fou.

marsupilami_472

Les studios BUF, incontournable société française1 spécialisée dans l’animation et les effets spéciaux, ont été chargés de donner vie à cet animal jovial, sympathique, amateur gourmand de pirhanas. BUF réussit à merveille l'insertion de son Marsupilami de synthèse au milieu des humains et dans des scènes d’action où l’animal bondissant et à la force redoutable occupe une vraie place d’acteur. Aux côtés du Marsupilami d'autres performances d'acteurs sont à signaler, celle de Patrick Timsit comme celle de Fred Testot, le vieux complice d'Omar Sy d'Intouchables.

 

 

 

1. Depuis 2008, BUF a signé des films comme The dark night, Océans, Avatar, Arthur 3, Adèle Blanc Sec, Thor, ou Darkest hours

 

© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes

Partager

Nos autres coups de coeur cinéma

Barbara… 2017 est l’année de commémoration de notre Dame brune, notre clown noir disparue en novembre 1997. Comment raconter cette artiste de légende

Ce nouveau long-métrage d'Édouard Deluc, Gauguin - Voyage de Tahiti, est inspiré librement de Noa Noa, le carnet de voyage illustré du peintre.

Trois ans après Marguerite - long métrage historique s'inspirant de la cantatrice américaine Florence Foster qui avait la particularité de…

L’acteur et réalisateur Yvan Attal, nous offre ici, à la fois une immersion jouissive au pays de la belle langue française et une rencontre…

En attendant l’ouverture du Festival International de Cannes et sa sélection officielle des films en compétition, c’est un film nominé 8 fois à la…

Le centenaire de l'armistice de 1918 nous avait déjà valu l'évocation des morts sur le front avec Au-revoir là-haut d'Albert Dupontel et…

Ce 29ème long-métrage de Jacques Doillon n'est pas un simple biopic. Il se rattache avant tout au drame sentimental : c'est la jalousie et…

La critique, une fois n'est pas coutume, semble unanime. Le dernier film d'Albert Dupontel, Au revoir là-haut, adapté du roman de Pierre…

Nadir Moknèche est de retour. Après plusieurs films engagés , le cinéaste franco-algérien offre le premier rôle de son nouveau long-métrage, Lola…