Cinéma

Loup

Nicolas Vannier est un explorateur infatiguable,  il a parcouru à pied, en traîneau, à cheval et même en canoë des contrées du grand Nord (Laponie, Labrador, Alaska…).

<p>Cet amoureux du grand froid et des grands espaces dont nous sommes loin de soupçonner la beauté, nous les fait partager depuis le milieu des années 80.</p>

film_loup_400Pour Nicolas Vannier Loup est le fruit d’une double fascination tout d’abord pour les Évènes, nomades éleveurs de rennes, vivant en harmonie avec leur milieu,  rencontrés lors de sa traversée de la Sibérie en 1990 et 1991. Pour l’animal ensuite car lors de cette expédition de 7000 kilomètres, à cheval, en traîneau, à dos de rennes et en canoë de la Mongolie à l’océan Arctique qui fut suivie en 2005 d’une autre Odyssée Sibérienne de 8000 kilomètres, le loup était omniprésent.

Loup est un conte, une fable qui n’est pas exclusivement réservée aux enfants. Ce film s’inscrit dans la lignée de films comme L’Ours de Jean-Jacques Annaud (1988) ou Himalaya, l’enfance d’un chef d’Eric Valli (1999).

Loup raconte l’histoire de Serguey, un jeune Evène de 16 ans, il a désormais l’âge de veiller et de protéger les quelques milliers de rennes du clan. C’est lui qui est choisi cet été-là pour être le responsable de cette richesse collective. Il doit donc partir, loin du camp pour être au plus près de la harde sur les alpages de toundra. Le danger là, la menace car le prédateur rôde. Le territoire a beau être immense, tout Evène depuis l’enfance a appris qu’entre le loup et le renne (et par conséquent l’homme), il y a une espèce en trop. Tout loup est une menace potentielle qu’il faut éradiquer.

Or tout va changer le jour où, près de son campement, le jeune Serguey va tomber sur 4 louveteaux et leur mère. Non seulement, il ne se résout pas à les tuer mais une relation d’amitié va commencer entre eux. Elle durera longtemps.

Comment cacher cette transgression envers les règles millénaires, quelle attitude adopter pour ne pas décevoir son clan ? Heureusement  l’amie d’enfance, la belle Nastazia va le soutenir.

A l’heure où nous vivons l’incapacité du sommet de Copenhague à apporter des réponses face aux périls qui menacent notre planète, Nicolas Vannier nous livre une très belle histoire et un très beau film sur notre patrimoine mondial, fait de peuples, d’espaces et de biodiversité.

Visionnez la bande-annonce du film Loup sur Allo Ciné, cliquez ici

© Alexandre Garcia  -  Centre International d'Antibes

Partager

Nos autres coups de coeur cinéma

En attendant l’ouverture du Festival International de Cannes et sa sélection officielle des films en compétition, c’est un film nominé 8 fois à la…

Trois ans après Marguerite - long métrage historique s'inspirant de la cantatrice américaine Florence Foster qui avait la particularité de…

L’acteur et réalisateur Yvan Attal, nous offre ici, à la fois une immersion jouissive au pays de la belle langue française et une rencontre…

La critique, une fois n'est pas coutume, semble unanime. Le dernier film d'Albert Dupontel, Au revoir là-haut, adapté du roman de Pierre…

Ce nouveau long-métrage d'Édouard Deluc, Gauguin - Voyage de Tahiti, est inspiré librement de Noa Noa, le carnet de voyage illustré du peintre.

Barbara… 2017 est l’année de commémoration de notre Dame brune, notre clown noir disparue en novembre 1997. Comment raconter cette artiste de légende

Le centenaire de l'armistice de 1918 nous avait déjà valu l'évocation des morts sur le front avec Au-revoir là-haut d'Albert Dupontel et…

Ce 29ème long-métrage de Jacques Doillon n'est pas un simple biopic. Il se rattache avant tout au drame sentimental : c'est la jalousie et…

Nadir Moknèche est de retour. Après plusieurs films engagés , le cinéaste franco-algérien offre le premier rôle de son nouveau long-métrage, Lola…