Le Français et Vous

Le magazine pédagogique du Centre International d'Antibes

https://www.cia-france.com/francais-et-vous/

Edito du mois: Merci Monsieur GOSCINNY!


Voici 32 ans que René GOSCINNY repose chez nous sur la Côte d’Azur, à Nice, au cimetière juif de la colline du Château. Si en cet automne 2009, l’écrivain et scénariste fait de nouveau l’actualité c’est que trois événements majeurs sont venus nous rappeler combien les personnages sortis de son imagination ont contribué à adoucir notre vie.

Tout d’abord la France fête ces jours-ci les cinquante ans de son héros national, Astérix. Un Astérix plus en forme que jamais puisque ses aventures font l’objet d’un 34ème album publié tout spécialement pour cet anniversaire par Albert UDERZO le complice de GOSCINNY.

 

 



Simultanément un autre petit héros, petit par la taille mais tout aussi géant que le premier par la renommée dont il jouit à travers la planète, se manifeste.

 

Le petit Nicolas fait irruption pour la première fois sur les écrans des salles de cinéma de l’Hexagone ce qui est une belle façon de célébrer là encore, les 50 ans du petit personnage créé par GOSCINNY associé à SEMPÉ.

Au cinéma le film de Laurent Tirard avec Maxime Godard (le petit Nicolas), son papa Kad Merad (Bienvenue chez les ch’tis) et sa maman Valérie Lemercier (les visiteurs) nous fait revivre les aventures malicieuses du très jeune héros.

Il nous invite en même temps à une immersion dans la vie des Français au siècle dernier au début des années 60 si lointaines déjà. En ce temps-là l’école n’était pas mixte, les garçons portaient des culottes courtes, la télévision venait de naître et les Français parlaient des premières grandes vacances plutôt que de crise.

Mais respectant le dicton « jamais deux sans trois », un troisième héros tenait à contribuer à l’hommage rendu à René GOSCINNY. Celui-ci n’est pas du tout concerné par des préoccupations Franco-françaises. Il est étranger. Il vient de très loin. Il a traversé l’Atlantique. « L’homme qui tire plus vite que son ombre » est entré en scène sur Jolly Jumper.

Il arrive accompagné de tout une myriade de personnages comme seuls le Far West, GOSCINNY et MORRIS savaient en créer.

 

Astérix, Le petit Nicolas et Lucky luke se sont-ils donné le mot pour placer la rentrée culturelle et artistique sous le signe de GOSCINNY ? Il y a des coïncidences troublantes.
Au même moment la question « Qu’est-ce qu’être Français ? » est posée pour alimenter un large débat national sur l’identité française. Et l’on se dit que la réapparition du génial écrivain d’origine polonaise (le lycée français de Varsovie porte son nom) vient à point nommé pour rappeler la contribution au rayonnement de la culture française faite par tant d’hommes et de femmes venus d’ailleurs.




© Alexandre GARCIA - Centre International d'Antibes