Le Français et Vous

Le magazine pédagogique du Centre International d'Antibes

https://www.cia-france.com/francais-et-vous/

Musique: Combats ordinaires

Yannick Noah l’a souvent répété lors de la promotion de son album : son objectif est de nous sortir d’une certaine forme d’inaction et de pessimisme : Je ne dicte à personne ce qu’il ou elle doit faire dans la vie, mais je refuse de m’engouffrer dans le cynisme ambiant, je veux partager ma force et img.php_450_01donner du positif.

Pour composer cet album, Yannick Noah a fait appel à des auteurs-compositeurs confirmés tels que Cyril Tarquiny qui a composé pour de nombreux artistes (Anggun, Mickaël Miro, Isabelle Boulay ou encore Roch Voisine). Christophe Battaglia, Jean-Louis Aubert et Grand Corps Malade ont, eux aussi, apporté leur contribution.

no_612_01

Avec Le Même Sang, l’album s’ouvre sur la notion d’égalité, sur l’idée que quelle que soit notre origine ethnique ou sociale, nous avons les mêmes souffrances et les mêmes buts. Je perds, je doute / Je parle, j'écoute / Je crois, je change / Je plais ou je dérange / Et j'ai le même sang que toi / Les mêmes questions, les mêmes doutes / Un seul horizon tout au bout de nos routes

On distingue, dans ces nouvelles chansons, un sentiment d’urgence face à l’action. Il est nécessaire pour un artiste de s’impliquer personnellement pour les causes qu’il défend. Il faut le faire de manière pleine et entière car le temps passe vite : c’est ce que nous rappelle le titre Je n’aurai pas le temps : Je n'aurai pas le temps / De vivre infiniment / Le temps ne laisse pas le temps / Pour un souffle ou cent ans / Demain c'est maintenant / Je sais je n'aurai pas le temps

La fuite du temps mais aussi la mort sont des thématiques qui ont été peu traitées par Yannick Noah dans le passé. Aujourd’hui, à 54 ans, il éprouve sans doute le besoin d’aborder l’existence avec davantage de maturité et de recul. « Je commence à me faire vieux », dit-il. « Le temps passe : j'ai 54 ans, dixième album... Mes enfants grandissent, une de mes puces se marie, maman est partie... ».

no1_970

Mon dernier amour évoque la vieillesse et le dernier instant de notre vie. On ne peut savoir ni le lieu ni la date de notre mort mais ces incertitudes ne nous empêchent pas d’aimer les êtres qui nous sont chers : Je ne sais qu'une chose / Je penserai encore à toi / Quand la vie m'enverra sur les roses / Avec une rose entre mes doigts.

La disparition d’un être proche est une épreuve que nous avons tous connue, hélas. Marie-Claire Noah, la mère de Yannick, est décédée en 2012 des suites d’une longue maladie. Elleno3_345_01 avait fondé avec son fils l’association Les Enfants de la Terre pour venir en aide aux enfants en difficulté. Le titre Où es-tu ?, qui lui est consacré, est particulièrement émouvant et résume à quel point une maman peut manquer à son fils : Où es-tu ? / Je sais que tu n'es jamais partie loin / Qu'on se retrouvera dans un jardin / Je te cueillerai des fleurs / Comme au temps où j'étais / Ton enfant sur la terre

 

no2_940

Ces réflexions et cette lucidité ne doivent pas nous éloigner de l’action. Ce qui nous dissuade de réaliser nos rêves, ce sont bien souvent les barrières que nous avons créées nous-mêmes ou que la « morosité ambiante », nourrie par les médias, a placées devant nous. Il faut franchir ces obstacles pour aller plus loin et faire avancer les choses. C’est bien ce message d’optimisme que veut faire passer le titre Les Murs : Mais il y a un mur devant / Qui nous empêche de voir plus loin / Ce mur est fabriqué de façon colérique / Et de refrains plombants / De discours médiatiques / Un mur de pessimisme / Et de morosité

Mais la nécessité d’agir pour changer les choses apparaît surtout dans l’engagement politique. Ma Colère est une chanson résolument militante qui s’attaque à l’extrême droite et oppose à un combat « citoyen » et « plein d’espoir » une colère « stratégique » reposant sur le « mensonge » : Ma colère ! / Ma colère n’est pas un front / Elle n’est pas nationale / Ma colère ! / Car ma colère a tout l’honneur de combattre la leur.

Yannick Noah s’est souvent défendu  de faire de la politique. « Mon quotidien, c’est l’engagement associatif » se plaît-il à répéter. Mais l’artiste n’a jamais caché ses orientations politiques. On a pu le voir chanter le 6 mai 2012, place de la Bastille, à Paris, lors de la victoire de François Hollande aux élections présidentielles.

no4_674

Combats Ordinaires est donc un album qui confirme l’attachement de Yannick Noah aux idéaux humanistes et aux valeurs de tolérance et d’amour entre les peuples.  Avec une certaine légèreté et  tout en abordant des sujets plus graves, on y découvre des chansons toujours aussi rythmées et faciles à fredonner.

Nous vous invitons à le découvrir sans plus attendre.

no5_505

Le même sang
https://www.youtube.com/watch?v=z8JxWkJdmBs

Je n’aurai pas le temps
https://www.youtube.com/watch?v=_DpkqjtGFVo&list=PLq3r8oiPXWutVVd7G4E4nGaKDd6rXbwxs

Mon dernier amour
https://www.youtube.com/watch?v=5NQ0zLD_YkQ

Les Murs
https://www.youtube.com/watch?v=N7dSjEpItGA

Ma Colère
https://www.youtube.com/watch?v=Qvhf1k-WP7Y

 

©Jean-Luc PICHON - Centre International d’Antibes