Le Français et Vous

Le magazine pédagogique du Centre International d'Antibes

https://www.cia-france.com/francais-et-vous/

Littérature: Les dieux voyagent toujours incognito

9782266219150_655Gounelle nous raconte la vie d’Alan Greenmor, un franco-américain trentenaire, né aux Etats-Unis qui, après de brillantes études, décide de s’installer en France : [Etait-ce le désir inconscient de renouer avec mes origines, ou avais-je l’intention de détricoter la vie misérable de ma mère en parcourant le chemin inverse ? Je ne sais pas. Toujours est-il que je me retrouvais à Paris et, peu de temps après, je décidai d’y rester. La ville était belle mais ce n’en était pas la raison. Il y avait autre chose. Une intuition ou un pressentiment que mon destin passait par là.]P17

Une fois à Paris, Alan est embauché par Dunker Consulting, un grand cabinet de recrutement mais à la suite d’une brusque déception amoureuse, Alan décide de mettre fin à ses jours en sautant depuis le Jules Verne, le restaurant de la Tour Eiffel. C’est au moment où il s’apprête à se lancer dans le vide qu’un inconnu intervient. Il conclut un marché avec lui.  [ - Un marché ? Balbutiai-je.
–Voilà : tu restes en vie, et moi je m’occupe de toi, de te mettre dans le droit chemin, de faire de toi un homme capable de mener sa vie, de résoudre ses problèmes, et même d’être heureux. En échange…
Il tira une nouvelle bouffée de cigare avant de continuer : - En échange tu t’engages à faire tout ce que je te dirai. Tu t’engages sur la vie.
] P30

Alan va accepter, il va se laisser conduire par le mystérieux inconnu immensément riche, du nom d’Yves Dubreuil qui, dès lors, va le prendre en main et guider ses pas.

Cette histoire énigmatique, c’est Alan qui nous la raconte à la première personne. S’il était sur le point de se suicider, c’est par désespoir face à une vie qui ne lui réservait que des déboires. Dubreuil a décidé de le transformer [Eh bien, je vais t’apprendre à obtenir ce que tu veux au quotidien. Si tu y parviens, alors tu n’auras plus besoin de te poser en victime (…) Tu m’as dit que lorsque tu achetais une baguette à la boulangerie, tu héritais régulièrement d’une baguette trop cuite alors que tu l’aimais bien blanche !] P 58 [Très bien. Alors tu vas entrer dans cette boulangerie, demander un pain, un gâteau ou n’importe quoi, et quand on te l’aura donné, tu trouveras un prétexte pour le refuser et demander autre chose. Tu inventeras une autre raison de refuser le deuxième, puis le troisième, et le quatrième. Puis tu leur diras que, finalement, tu ne veux rien et tu ressortiras sans rien acheter. Je sentis mon estomac se nouer, mon visage devenir brûlant. Je restai sans voix pendant au moins quinze secondes.
- Je ne peux pas faire ça.
- Si. Dans quelques minutes, tu en auras la preuve
] P59

Alan qui, depuis toujours, s’était fixé comme cap comportemental, une ligne de conduite pour ne pas contrarier les autres va devoir affronter une multitude d’exercices pratiques grâce auxquels Dubreuil entend faire d’Alan un homme nouveau, débarrassé de ses inhibitions.

Le lecteur va suivre amusé et compatissant les épreuves qu’Alan devra affronter, mais le conte de Gounelle est plus complexe et s’apparente bientôt à un polar. A mesure que le lecteur avance dans cette histoire de 475 pages, les questions se précisent. Qui est en réalité ce Dubreuil ? Que cherche-t-il au juste ?  Qui sont ces collaborateurs - en particulier l’énigmatique Catherine - si intéressés par le cas d’Alan? A quelle étrange expérience se livrent-ils avec lui ? Veulent-ils se servir de lui ? Et à quelles fins ?

Les Dieux voyagent toujours incognito est donc un roman à suspens à la fois suffisamment léger et prenant qui permet à Laurent Gounelle de s’adresser au grand public. On y retrouve l’idée qu’il avait initiée avec son premier opus, L’homme qui voulait être heureux, et qui sert de fil conducteur à cette nouvelle histoire : comment faire passer de manière digeste ses recettes censées conduire au développement personnel.

Les Dieux voyagent toujours incognito lui permet de s’intéresser aux freins que tout individu met en place avec l’intention inconsciente de se fondre dans la masse, de ne pas faire de vagues mais qui, en définitive, induisent un ensemble de comportements et de décisions qui jouent à son détriment.

laurent-gounelle_426.Laurent Gounelle a trouvé le ton léger du divertissement pour un travail somme toute ambitieux. Un concept de littérature populaire qui lie l’utile (la psychologie), à l’agréable et qui emporte l’adhésion du grand public. Car, à en juger par le succès estival de son roman, ce spécialiste en sciences humaines vient de rejoindre le club des écrivains que forment Marc Levy et l'Antibois Guillaume Musso. Tout comme eux, Gounelle a de beaux jours devant lui.

 

 


© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes