Musique

Lamomali - M,Toumani Diabaté, Sidiki Diabaté 3eBureau/ Wagram Music

Avec ses tenues excentriques et son style musical inimitable, -M- (nom de scène de Matthieu Chedid) ne passe pas inaperçu. Le chanteur, né en 1971, appartient à une famille d’artistes talentueux. Son père n’est autre que l’auteur, compositeur et interprète Louis Chedid. Quant à sa grand-mère, Andrée Chedid, elle compte parmi les romancières et femmes de lettres françaises les plus marquantes de sa génération.

Album sorti chez 3eBureau/ Wagram Music le 7 avril 2017

Cinq longues années ont passé depuis la sortie de son dernier album solo intitulé Îl. Pour 2017, Matthieu Chedid a choisi de s’entourer de grands noms de la musique et de la chanson internationales. Parmi eux, on peut citer le trompettiste et pianiste Ibrahim Maalouf, la chanteuse malienne Fatoumata Diawara ou encore le rappeur français Oxmo Puccino. Ce nouvel opus se présente comme une œuvre collective qui met à l’honneur un pays que le chanteur a découvert en 2005 : le Mali. Humainement, c'est un peuple qui me touche profondément, se plaît à répéter -M-. Le titre de l’album, Lamomali, fait d’ailleurs référence à ce grand pays francophone. Sans doute l’auteur veut-il signifier par ce jeu de mots son attachement à cette nation : le chanteur a, au sens littéral, l’âme au Mali. Or, cette fascination pour l’Afrique ne date pas d’hier. Rappelons à ce propos que le père de -M-. est né à Ismaïlia en Egypte et que lui-même s’est rendu plusieurs fois en Afrique de l’Ouest.

Parmi les instruments typiquement africains qui sont présents dans ce nouvel album figure la kora. Cet instrument à cordes traditionnel se trouve surtout au Mali, au Sénégal, en Mauritanie et en Gambie. Pour Lamomali, Matthieu Chedid  a tout naturellement choisi pour l’accompagner les deux spécialistes incontestés de cette luth-harpe, à savoir Toumani et Sidiki Diabaté.

J'entends dans ta kora parfois même ta colère/J'entends dans ta kora ton cœur qui bat, mon frère

Manitoumani, le premier titre de l’album, particulièrement marquant, est consacré au rôle social de l’artiste. Celui-ci est communément défini comme un être qui cherche à exprimer à la fois ses colères et ses sentiments humains. Dans cette perspective, l’instrument de musique n’est plus un simple objet utilitaire mais une sorte de prolongement de l’esprit. N’oublions pas que, sur le continent africain, les joueurs de kora sont souvent des griots, c’est-à-dire des personnes chargées de raconter des mythes. Oeuvrant au maintien de la littérature orale d’un pays, le musicien est donc aussi un messager.

Musicalement à l’opposé en raison de son rythme dansant, Solidarités est un morceau qui réunit pas moins de neuf artistes du monde entier dont le rappeur Nekfeu. Le titre se présente comme une invitation à la tolérance et au partage. -M- nous exhorte à tendre la main à ceux qui ont quitté leur pays natal pour chercher une vie meilleure dans d’autres régions du monde:

La grande vie nous a plongés dans sa cohue/Dehors, il n’y a pas d’étrangers, il n’y a que des inconnus/ Solidarité, voilà c'est ce qu'on est venu demander/La beauté n'a pas de frontières, les frontières n'ont pas de côtés.

De même, Une âme est un morceau qui s’inscrit dans une perspective universaliste soucieuse de battre en brèche[1] les idéologies prônant[2] le repli sur soi. Avant d’être blanc ou noir, avant même d’être un homme ou une femme, je suis un être qui pense et qui ressent, c’est-à-dire une âme:

Je me sens vivre comme je suis/Je suis pas un homme/je suis pas une femme/Juste une âme, une âme, une âme

Hymne à la fraternité entre les peuples, Lamomali apparaît comme un véritable témoignage d’amour au Mali et à l’Afrique en général. Tous les chanteurs et musiciens présents parviennent à conjuguer des styles musicaux divers pour créer un « univers africain extraordinaire et multicolore », selon la propre formule de Matthieu Chedid. Musicalement donc, la mission nous semble accomplie. Mais la finalité profonde de ses titres est idéologique. « C'est un disque politique, si on considère la politique comme la vie de la cité. » -M- résume bien ici l’idée qu’il se fait de l’engagement. Pour lui, on peut tout à fait défendre des valeurs sans pour autant s’afficher[3] avec tel homme politique ou adhérer à tel ou tel parti. Or, en nous invitant à faire nôtres les principes humanistes de tolérance et d’altruisme, Lamomali a bel et bien atteint ce second objectif.

 

Lamomali, l'album malien de -M- (Trailer #1)

Manitoumani [Clip officiel ]

 

Notes

1. Battre en brèche : attaquer, réfuter une opinion ou une idée reçue

2. Prôner : défendre, recommander

3. S'afficher : se montrer en public


© Jean-Luc Pichon – Centre International d'Antibes

 

 

 

Partager

Nos autres coups de coeur musique

OUÏ est le cinquième album de Camille, sorti le 2 juin dernier. Après six ans d’absence discographique, la chanteuse (auteur compositeur interprète…

Vianney fait partie de ces jeunes talents dont le parcours est des plus prometteurs. Natif de Pau, en Nouvelle-Aquitaine, ce beau gosse aurait pu…

Auteur compositeur interprète et arrangeur, Albin de la Simone a longtemps été musicien et a accompagné de nombreux grands artistes (en tant que…

Quel est le point commun entre un village tunisien troglodytique et un groupe de rock brestois adepte de musique folk ? On serait tenté de répondre…

En 1972, une chanteuse (auteur, compositrice et interprète) au style difficilement classable se taille un succès inattendu. Une voix haut perchée qui…

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…

Sa carrure de déménageur, sa voix chaude, sa boucle d’oreille légendaire, son côté rebelle et son attachement à la justice sociale font partie de…

Priscilla Betti est une artiste qui n’a pas attendu longtemps pour nous faire profiter de ses talents d’interprète. Ayant débuté sa carrière à douze…