"Le pain" de Francis Ponge - Deuxième partie

Description
Type de document et source

Le pain, le parti pris des choses, 1944 Francis Ponge.

Niveau européen

 Public

B2

Lycéens et adultes

Matériel Ordinateur, vidéoprojecteur, tout appareil permettant de diffuser un document sonore ou vidéo
Durée de l'activité

L'ensemble de l'activité couvre 2h30 en deux séances

Ici, séance 2 dure 1h00 et peut être réalisée en plusieurs séquences.

Activité

Travail lexical et grammatical à partir d’un poème en prose, descriptif.

Objectifs au niveau culture et civilisation contemporaines et interculturel

Découvrir l’auteur et poète Francis Ponge. Parler d’un auteur francophone et de la francophonie, des symboles gastronomiques de la France.  



Objectifs linguistiques

Compréhension écrite :

- Enrichir son lexique (substantifs et adjectifs qualificatifs)
- Comprendre et utiliser des métaphores
- Comprendre et utiliser des expressions idiomatiques

Production orale :

- Enrichir une description par une énumération, l’emploi de substantifs et adjectifs qualificatifs
- Décrire en comparant, en utilisant des métaphores.

Objectifs CECR

Être capable de comprendre et d’utiliser un langage soutenu, reconnaître des registres de langue et des styles d’écriture, comprendre et savoir utiliser quelques expressions idiomatiques, comprendre un texte complexe.

 

 

alimentation-pain-boulangerie-images-photos-gratuites-libres-de-droits-1560x1040.jpg
Démarche pédagogique
Grâce à la démarche de la pédagogie active nous allons procéder à doses homéopathiques à l'étude d'un poème en prose du poète montpelliérain Francis Ponge et, par la même occasion, nous intéresser à un emblème du patrimoine culturel français, le pain.
Séquence

Compréhension écrite

Durée: 20 minutes

Objectif : affiner la compréhension écrite et la construction du poème

Les étudiants travaillent en trinômes

Surlignez les descriptions  dans le texte, et les classer en 2 groupes : adjectifs et expressions plutôt valorisants, positifs, et adjectifs ou expressions plutôt dévalorisants ou négatifs.

Merveilleuse

Comme si l’on avait les Alpes le Taurus ou la cordillère des Andes

Four stellaire

Mollesse ignoble sous-jacente

Lâche et froid sous-sol

Les fleurs fanent et se rétrécissent

Masse friable

 A quoi se rapportent les adjectifs positifs ?  à la croûte

Qui ressemblent à quoi dans l’esprit de l’auteur ?  Il magnifie la croûte du pain en la comparant à un paysage splendide.

A quoi se rapportent les adjectifs négatifs ? La mie. On observe une opposition un contraste de style.

Surlignez la dernière phrase : « Mais brisons-là…. ». Que veut dire l’auteur ? Pourquoi utilise « Mais », et l’impératif « brisons là » ?

Au premier degré il parle de la mie, à briser, rompre le pain.  Au deuxième degré, implicitement, il  crée une chute, pour rappeler au lecteur qu’il ne s’agit que de pain, et cela ne justifie pas qu’on s’y attarde davantage.

Séquence

Compréhension écrite et orale / Travail lexical

Durée: 40 minutes environ

Objectif : découvrir des expressions idiomatiques utilisant le mot pain

En binômes, les étudiants lisent les propositions et formulent des hypothèses pour argumenter leurs choix.

Quelle est l'expression qui correspond à la situation ?

1/ J'ai beaucoup de matières à réviser pour mes examens

a) j'ai du pain sur la planche
b) ça se vend comme des petits pains
c) ça ne mange pas de pain

2/ Ce pantalon plaît beaucoup

a) Il se vend comme des petits pains
b) Il est bon comme le bon pain
c) Il est long comme un jour sans pain

3/ Ce jeune aide volontiers les gens en difficulté

a) Il est bon comme le bon pain
b) C'est du pain bénin 
c) Pour une bouchée de pain

4/ Ta nouvelle voiture est belle, elle a dû te coûter cher.
    - Non, pas du tout, je l'ai achetée....

a) c'est du pain béni
b) pour une bouchée de pain
c) parce qu'elle se vend comme des petits pains

5/ Je travaille comme professeur de français

a) C'est long comme un jour sans pain
b) C'est du pain bénit
c) C'est mon 
gagne-pain

6/ Je n'ai pas aimé le cours de ce matin

a) C'était long comme un jour sans pain
b) C'était bon comme le bon pain
c) C'était mon gagne-pain

7/ la semaine dernière j'ai perdu 50€ dans la rue. Et aujourd'hui je viens de trouver 100€ !

a) C'est mon gagne-pain
b) C'est du pain bénit
c) Pour une bouchée de pain

8/ L'année dernière, j'ai mis toutes mes économies dans un voyage, et après mes vacances, mon patron m'a annoncé que j'étais licenciée.

a) C'est du pain bénit
b) J'ai mangé mon pain blanc en/le premier
c) J'ai du pain sur la planche

9/ Quelles études est-ce que tu comptes faire ?
    - J' hésite encore, mais je vais demander des informations pour m'inscrire peut-être, à l'université

a) J'ai mangé mon pain blanc en/le premier
b) 
Ca ne mange pas de pain
c) On m'a ôté le pain de la bouche

10/ Ce pauvre sans abri s'est fait voler le peu d'argent qu'on lui avait donné

a) Il a du pain sur la planche
b) On lui a ôté le pain de la bouche
c) Ca se vend comme des petits pains

 

Mise en commun explicitation en collectif :

1/ a) - 2/ a) - 3/ a) - 4/ b° - 5/ c) - 6/ a) - 7/ b) - 8/ b) - 9/ b) - 10/ b)

 

 

Ponge.png