"Le pain" de Francis Ponge - Première séance

Description
Type de document et source

Le pain, le parti pris des choses, 1944 Francis Ponge.

Niveau européen

 Public

B2

Lycéens et adultes

Matériel Ordinateur, vidéoprojecteur, tout appareil permettant de diffuser un document sonore ou vidéo
Durée de l'activité

L'ensemble de l'activité couvre 2h30 en deux séances

Ici, la première séance dure 1h30 mais peut être réalisée en plusieurs séquences

Activité

Travail lexical et grammatical à partir d’un poème en prose, descriptif.

Objectifs au niveau culture et civilisation contemporaines et interculturel

Découvrir l’auteur et poète Francis Ponge. Parler d’un auteur francophone et de la francophonie, des symboles gastronomiques de la France.  



Objectifs linguistiques

Compréhension écrite :

- Enrichir son lexique (substantifs et adjectifs qualificatifs)
- Comprendre et utiliser des métaphores
- Comprendre et utiliser des expressions idiomatiques

Production orale :

- Enrichir une description par une énumération, l’emploi de substantifs et adjectifs qualificatifs
- Décrire en comparant, en utilisant des métaphores.

Objectifs CECR

Être capable de comprendre et d’utiliser un langage soutenu, reconnaître des registres de langue et des styles d’écriture, comprendre et savoir utiliser quelques expressions idiomatiques, comprendre un texte complexe.

 

 

Ponge.png
Démarche pédagogique
Grâce à la démarche de la pédagogie active nous allons procéder à doses homéopathiques à l'étude d'un poème en prose du poète montpelliérain Francis Ponge et par la même occasion nous intéresser à un emblème du patrimoine culturel français, le pain.
Séquence

Travail lexical - Production orale

Durée: 30 minutes

Objectif : découvrir une figure de style, l’énumération.

Consigne : « décrire une photo d’un paysage en donnant un maximum de précisions ».

1 photo par trinôme (une photo de jungle, une photo de montagne, une photo de ville , une photo de campagne…) (photos en annexe).

On demandera aux étudiants de décrire, d’expliciter, de qualifier : (comment est/sont …. ?  Trouvez tous les moyens de décrire ce que vous voyez le plus finement possible)

La végétation sur la photo de la jungle : luxuriante, étouffante, sombre, oppressante, dense…

Les habitations sur la photo de la ville : immenses, condensées, nombreuses, hautes ...

La campagne : apaisante, calme, étendue…

La montagne : grandiose, spectaculaire, escarpée ...

On expliquera que cette succession de détails s’appelle une énumération et permet d’affiner l’observation, la représentation que l’on se fait de quelque chose.

Séquence

Compréhension écrite / Travail lexical

Durée: 15 minutes environ

Objectif : découvrir une figure de style de comparaison, la métaphore.

A partir de la poésie d’Anne-Marie Chapouton (doc en annexe à photocopier ou projeter) :

     La gelée

Ce matin, il y avait des milliers de diamants dans les champs.

Les gens ont dit c’est la gelée.

Mais moi je sais bien que c’est la lune qui a fait craquer tous ses colliers.

Anne Marie Chapouton                              

 

On interrogera les étudiants sur ce que sont les diamants dans les champs en réalité des cristaux de gel. À quoi l’auteure compare-t-elle la gelée ? À des diamants, à des perles de colliers appartenant à la lune...parce qu'ils sont blancs et lumineux comme la lune.

 On expliquera que cette formule de style est une métaphore : il s’agit de représenter, de comparer une chose, ou un concept par une image sans utiliser de comparatif.

Séquence

Travail lexical - production écrite et orale

Durée: 30 minutes environ

Objectif : décrire le pain à partir d’une photographie.

Consigne : on doit faire appel à ses 5 sens (lorsqu’on l’observe, lorsqu’on le touche, et lorsqu’on le goûte, lorsqu’on le sent, lorsqu’on entend le bruit qu’il fait lorsqu’on le coupe) et en utilisant les figures de style  (énumération / métaphore)

Les étudiants devront décrire en utilisant une ou plusieurs de ces amorces (que ce soit pour une description du visuel, du toucher ou du goût) :

Quand je regarde cette miche de pain je vois……

ça ressemble à ….

 ...comme si c’était...

...est pareil à ….

…..ressemble à ….

On dirait…..

…est comme….

…est semblable à…

  • Crevasse, crêtes, pics, creux, bosses, piquants, comme un hérisson, comme une montagne, rugueux, mie molle, éponge, mousse, aérée, spongieuse.

 

 

Séquence

Compréhension écrite

Durée: 25 minutes

Objectifs : lire et comprendre le texte Le Pain de Francis Ponge

Présentation de l’auteur :
Né à Montpellier, Francis Ponge (1899-1988) reste longtemps inconnu du grand public. Ponge a renouvelé le genre poétique du 20e siècle, dans lequel il s’attache à décrire des objets du quotidien, à en rendre la beauté et la poésie, jouant avec toutes les possibilités créatives de la langue.

 

Lecture individuelle du texte :

Ponge.png

 

De quoi parle ce poète ? Que décrit-il ? à D’un pain.

A quoi compare-t-il le pain ?  à à des chaines de montagnes : les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes, vallées, crêtes, ondulations crevasses, qui met en évidence le relief.

On notera ici la figure de style de l’énumération qui apporte une précision une finesse de description.

On structure la notion de métaphore : il compare la croûte du pain à une chaine de montagne.

Entourez dans le texte le paragraphe qui parle de la croute et le paragraphe qui parle de la mie.

A quoi compare-t-il la mie ? Comment la décrit-il ? àMollesse, sous-sol, lâche, froid, éponges, feuilles et fleurs, sœurs siamoises

Observons de plus près les mots en gras et en rouge, et associez chaque mot en gras du texte avec un de ces synonymes : 

durcir - étoilé - expulser – fissure – informe – cassant

à durcir = rassir  /  étoilé = stellaire / expulser = éructer / fissure = crevasse / informe = amorphe / cassant = friable

 

© Aurore Milan - Centre International d’Antibes