Initiale  
 

Zaz fit irruption dans le panorama musical français avec une chanson-pamphlet qui collait parfaitement à l’air du temps. Les Français étaient lassés par les années bling-bling auxquelles Je veux donna le coup de grâce. La chanson, pleine d’énergie et de générosité, bénéficia d’une couverture radiophonique exceptionnelle et fut le tube de l’année.


 


 


raphaelle_lannadere__initiale_400On peut sans peine prédire que, malgré l’accueil élogieux de la profession, les chansons livrées par Raphaëlle Lannadère avec son Initiale, ne bénéficieront pas du même soutien des radios.


Car la chanson française, à l’image du cinéma, recouvre des genres bien différents:


Des hommes et des Dieux, malgré sa qualité, ne pourra jamais lutter contre Bienvenue chez les Cht’is en terme de couverture médiatique et de retombées commerciales. Cependant, l’un et l’autre, et d’autres encore, font la grande richesse et complémentarité du cinéma français.
Tout comme Daphné, notre précédent coup de cœur du mois de mars, L se place délibérément  dans un  registre intimiste. De prime abord moins faciles d'accès, leurs chansons font cependant partie d'un genre. Par leur valeur poétique, leur rigueur factuelle, ces chansons portent en elles ce "gène culturel indéfinissable" grâce auquel certaines accèdent à  l’immense patrimoine de la grande chanson française.


Raphaëlle Lannadère n’a que trente ans. Elle a gardé une spontanéité enfantine malgré un long parcours déjà accompli, loin des coups de projecteurs télévisuels des Star Ac'. Elle s'est forgée à force de tâtons, de galères,  à l'ancienne, comme l'avaient fait les Brassens, Ferrat, Brel, Piaf... Elle s’est d'ailleurs nourrie au début de sa carrière, des textes de Barbara, Brel ou Ferré qu'elle a interprétés.  La filiation est claire,  elle traverse l’album. Ici aussi, c'est le  texte qui prime. Il est magnifié par une orchestration et des arrangements soignés (signés du chanteur Babx) où violoncelle, piano et violon jouent à qui mieux mieux pour se mettre au service de sa voix et créer ainsi un univers poétique souvent émouvant.
Cette grande chanson française dont, sans nul doute, L est l'une des héritières, imprègne sa première oeuvre et on la ressent plus particulièrement dans  Jalouse, Mes lèvres, Initiale, Mescaline, Petite, Les corbeaux... 
De nombreuses pépites qui font d'Initiale, l‘acte de naissance d’une future grande dame de la chanson.


Ecouter l'abum Initiale sur Deezer


Ecouter l'interview de L dans l'émission de France 2 On n'est pas couché du 16 avril 2011


 


© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes