Mon Acadie  
 

st-pier_800Il est important de ne pas oublier ses racines. Ce n’est pas Natasha St Pier qui cherchera à dire le contraire. Elle nous propose un huitième album pour le moins original dont les titres sont interprétés en trois langues : en français, en iroquois et en micmac. Précisons que le micmac est un dialecte amérindien pratiqué par 15 000 locuteurs environ.


Sortir un album de reprises de chansons traditionnelles de son pays natal n’est pas une mince affaire. Loi du marché oblige, il faut pouvoir trouver des producteurs prêts à se lancer dans cette aventure. Musicalement, il ne faut pas non plus décevoir ou dérouter son public. J’ai eu la chance d’avoir un très bon réalisateur qui a pris des chansons folkloriques et qui en a fait quelque chose de très contemporain, se plaît à dire la chanteuse.


Parmi les artistes qui ont collaboré à la réalisation de cet album, on trouve de grandes figures de la chanson française et québécoise telles que Michel Fugain ou Roch Voisine mais aussi des artistes typiquement acadiens tels que Danny Boudreau ou Edith Kit Godin.


Mais qu’est-ce au juste que l’Acadie ? Sans statut véritablement officiel,  c’est une région du nord-est du Canada pourfr_843_01 les uns. Pour d’autres, c’est un territoire ou un peuple incluant une diaspora disséminée au Québec et dans le Maine, principalement. On comprend dès lors que la volonté de Natasha St-Pier est universelle : il s’agit pour elle de revendiquer le droit pour les peuples à faire reconnaître leurs différences. L’histoire du peuple acadien, c’est l’histoire de tous ces peuples qui se sont battus et qui se battent encore pour conserver leur identité.


Tous les Acadiens, le premier single de l’album, est une reprise du tube de Michel Fugain sorti en 1975. Le rythme soutenu et le caractère enjoué de la chanson, qui ont fait sa popularité, ne doivent pas nous faire oublier que la vie rurale du peuple acadien était loin d’être facile.


[Le coton, c’est doux, c’est blanc, c’est chouette/Pour s’mettre de la crème sur les joues/Mais ceux qui en font la cueillette/Finissent la journée sur les genoux]


En effet, suite à la déportation des Acadiens venant d’Acadie, beaucoup s’installèrent en Louisiane ou dans d’autres états tels que le Massachusetts, la Pennsylvanie ou la Géorgie.


violon_512 int_800


C’est précisément cet épisode douloureux qu’évoque le titre Evangéline. Cette reprise d’une chanson inspirée d’une héroïne du poète Henry Wadsworth Longfellow, décrit une jeune fille, Evangéline Bellefontaine, qui tente de retrouver celui qu’elle aime.muse_520_01


[Les étoiles étaient dans le ciel /Toi dans les bras de Gabriel/Il faisait beau, c'était dimanche]


Mais les deux amoureux vont être séparés suite aux conflits politiques entre la France et l’Angleterre. En 1755, ces tensions entraîneront la déportation dite « de Grand Pré » en Nouvelle Ecosse.


[Mais les Anglais sont arrivés/Dans l'église ils ont enfermé/Tous les hommes de ton village]


Après la reprise du célébrissime Travailler, c’est trop dur, Natasha St-Pier fait de nouveau référence à Zacharie Richard lorsqu’elle interprète Cap enragé avec Roch Voisine. Rappelons que Zacharie Richard est un chanteur cajun. Historiquement, le mot « Cajun » est un anglicisme équivalent au mot « cadien » qui lui-même est un dérivé du terme « acadien ». Le titre fait référence au cap éponyme, plus connu sous le nom de Cape Enrage, qui est situé dans la province du Nouveau-Brunswick. La chanson décrit un marin aux prises avec une violente tempête. De même, dans la vie, nous avons besoin de quelqu’un pour nous montrer la direction à suivre et apaiser nos souffrances profondes.


roch_520


[Montre-moi l’étoile pour me guider /Prends le monde dans tes bras pour le calmer]


Parmi les autres morceaux interprétés en duo figure également le single La tempête. Grégoire et Natasha St-Pier évoquent de manière bouleversante le naufrage du Lady Doriane, un bateau de pêche qui fut porté disparu le 23 novembre 1970 au large du Golfe du Saint Laurent.


[Ecoutez mes amis ce chalutier qui crie/Et la mer qui ricane/(...)Ils sont partis comme tous les équipages]


Malheureusement, tous les membres d’équipage perdirent la vie et cela restera une tragédie pour toute la péninsule acadienne


[Ils n’ont trouvé qu’un canot de sauvetage à la dérive/Il n’y a personne à bord]


Dans ce nouvel opus, Natasha St-Pier s’est attachée à « raconter un coin de pays ou un bout d’histoire » pour nous faire découvrir l’histoire de cette région encore trop peu connue en Europe. A la fois plein d’émotion et de tonicité, Mon Acadie est un album revigorant et intimiste à écouter au plus vite.


 



Natasha St-Pier - EPK Mon Acadie


Tous les Acadiens


Cap Enragé


 


 


© Jean-Luc Pichon - Centre International d'Antibes