En mai, fais ce qu'il te plaît !  
 

c33f6798_1052Pour commencer, quel meilleur moyen pour inaugurer un mois que de s'offrir des fleurs ? Le 1er Mai, fête du travail, la tradition veut que l'on offre à ses proches (généralement, les enfants aux parents et aux grands-parents, les hommes aux femmes) un brin de muguet. Cette coutume pourra nous servir de symbole de ce que peut représenter le mois de mai dans l'esprit français : on s'offre des fleurs le matin et, pour certains, on manifestera en fin de matinée ou l'après-midi dans les traditionnels mouvements politiques ou syndicaux de la fête du Travail !


Curieux mois que ce mois de mai. C'est l'un des plus populaires :  dans toutes les régions du pays, le printemps bat enfin son plein. Des Flandres à la Provence, les jours s'allongent, les terrasses des cafés se peuplent, la météo se fait plus clémente et les barbecues font des apparitions de moins en moins timides. Dans le sud du pays, la saison touristique commence. Il règne une ambiance annonciatrice de l'été.


Curieux mois que ce mois de mai, tellement bucolique et agréable mais parfois si mouvementé ! Les fleurs le matin, la manifestation l'après-midi ! Peut-être est-ce là l'effet de ce printemps, car mai est aussi un mois agité dans la France du XXème siècle, riche en poussées de fièvre révolutionnaires et en événements politiques.


On passera sur la catastrophe de 1940 pour songer aux mouvements révolutionnaires.


En 1958, c'est à Alger, alors département français, que les habitants se soulevèrent et poussèrent à un changement politique à Paris. Fantastique bouffée d'espoir pour les Algérois, moment de fraternité entre les communautés de l'Algérie encore française !


En 1968, le pays traverse des manifestations d'étudiants voulant changer le monde. Ils ne le changèrent pas mais bouleversèrent profondément la société française, pour le meilleur et pour le pire.


Enfin, mai est, depuis les années 1970, le mois des élections présidentielles et certaines furent plus marquantes et symboliques que d'autres. « Mai 1981 », emblématique de la première alternance sous la Vème république, reste un référent indépassable dans certaines parties de l'opinion et un marronnier journalistique très répandu.


Mai est un mois de changements !


Au delà de ces aspects, chaque année, mai est surtout un avant-goût de l'été. Une bande annonce des plaisirs des vacances.


Le rituel est fréquent dans les entreprises, chez les étudiants et les élèves. On consultera le calendrier religieusement, quelques semaines avant, alors que s'annonce le cinquième mois. L'année sera-t-elle une « bonne année » ? Comprenez : « Les jours fériés tombent-ils bien ? ». Car s’ils tombent un samedi ou un dimanche, voilà des jours de repos supplémentaires perdus, ça tombe mal!


chaunu-7-630x0_630Mai est le mois des jours fériés et, quand la conjonction est favorable, le mois des ponts.


Faire le pont, c'est une institution ! Si le jour férié tombe un vendredi (voire un jeudi), de nombreux Français « feront le pont ». Soit en posant des jours de repos, soit grâce à la générosité de leurs employeurs. Le « pont », c'est ce week-end prolongé d'un ou deux jours. Et en mai, les occasions ne manquent pas !


Le 1er mai est férié, suivi la semaine suivante par la commémoration du 8 mai, férié lui aussi. Si le calendrier liturgique catholique le permet, on fêtera aussi le jeudi de l'Ascension qui sera férié, et le lundi de Pentecôte ( qui peut être décalé au mois de juin selon la date des Fêtes de Pâques)!


En 2015, la configuration du calendrier est des plus favorables, les jours fériés tombant tous un jeudi ou un vendredi, favorisant ainsi les ponts et les week-end prolongés. Voilà qui donnera du grain à moudre à ceux qui pensent que les Français ne travaillent pas beaucoup...


Mais Heureux comme Dieu en France, dit le proverbe allemand. Et le bonheur, c'est aussi profiter du printemps !


Et pour profiter de la vie, d'autres aspects annonciateurs de l'été sont nombreux en mai.


Les rituels printaniers qui commencent en Mai et marquent dans nos esprits l'arrivée des beaux jours sont nombreux. Les « ponts » déjà évoqués sont l'occasion de réunions de famille (on peut glisser quelques mots sur la fête des mères, qui a lieu en France le dernier dimanche de mai) ou de minuscules vacances. La saison des mariages commence aussi.


D'autres événements publics font enfin partie de la route vers l'été. En mai, le pays connaîtra aussi le festival de Cannes à la fin du mois, le début du tournoi de Tennis de Roland Garros, première grand-messe sportive des beaux jours. Enfin, dans chaque ville de France se multiplient fêtes et événements.

Le pays sort de sa torpeur hivernale et se prépare à profiter de l'été, faites-en autant !
Carpe diem !


 


©Yann Selosse – Centre International d'Antibes