Les garçons et Guillaume, à table  
 

C’est par une standing ovation que le Festival de Cannes avait salué ce premier film de Guillaume Gallienne, adapté de son one-man show 4220_1283éponyme, Les garçons et Guillaume, à table. Il avait, par ailleurs, reçu le prix de la Quinzaine des réalisateurs.


L’acteur, sociétaire de la Comédie-Française depuis 1998, signe là une comédie douce-amère, plutôt détonante, autour de l’ambiguïté sexuelle. Il y joue à la fois son propre rôle, de 15 à 37 ans, stigmatisé homo (l’ado trouvera finalement sa voie…), et celui de sa mère, plutôt distante, de mauvaise humeur depuis sa naissance, à qui il cherche désespérément à plaire. Autobiographique, le scénario se base sur un malentendu au sein d’une famille bourgeoise.


lesgarconsetguillaumeatablephoto4_800_02


Guillaume Gallienne, doublement acteur, atteint l’excellence dans ses deux rôles. En voyant son one-man show, Isabelle Adjani avait bien jugé : Tu racontes la naissance d’un acteur. Mais déjà, en 2008, le grand public avait découvert ce talent pur dans les Bonus de Guillaume, pastilles humoristiques, diffusées dans le Grand Journal de Canal+. Artiste total, ses lectures le samedi à 18h30 sur France Inter, dans Ça peut pas faire de mal, sont aussi un vrai régal !


lesgarconsetguillaumeatablephoto2_1539Que dire de cette première œuvre autobiographique, sinon qu’elle est aussi touchante que drôle, et que son auteur y manie l’autodérision comme il respire. Le seul qui ne se fait pas avoir, observe-t-il, c’estles-garcons-et-guillaume-a-table--la-bande-annonce-et-les-photos_visuel_galerie2_460 mon père. Je ne sais pas pourquoi, il ne veut pas que je sois une fille, tandis que tous ceux qui l’approchent ont immanquablement tendance à le confondre avec sa mère ! Pour finalement constater : J’ai vu dans ses yeux qu’il avait compris que j’étais une fille.
Et tout le film, de son séjour en Espagne (Guillaume y danse la sévillane !) à son service militaire (il sera réformé !), en passant par l’Angleterre (il s’y plaît !), est nourri de sensibilité, subtilité et intelligence, à l’image de ce talentueux interprète de son propre rôle qui nous révèle que la plus grande différence des femmes, c’est leurs souffles. Il les observe, les femmes, et il les a tous appris !
Assurément, en voyant Les garçons et Guillaume, à table, on peut dire que ce film raconte la naissance d’un réalisateur, pleine de promesses !


Le 28 février 2014, Guillaume Gallienne rafle 5 Césars dont ceux du meilleur film et du meilleur acteur!


 


©Sylviane Colomer - Centre International d'Antibes