Racine Carrée  
 

Mais d’où vient-il ?


Né d'une mère belge et d’un père rwandais, parti peu après sa naissance et mort lors du génocide au Rwanda, il vit avec sa mère en Belgique. Dès l’âge de 11 ans, il se passionne pour la musique et s’inscrit à l’académie musicale de Jette. Rien n’altère sa passion et, stromae2_1500en 2000, il choisit le pseudonyme de Opsmaestro pour commencer dans l’univers du rap. Ce pseudo étant déjà similaire à celui d’un autre artiste, il le change en Stromae (maestro changé en verlan). Il est d’abord très influencé par le l’album Temps mort du rappeur français Booba. Il enchaîne avec des groupes puis prend son envol en solo. Dès 2008, il compose pour divers artistes dont Melissa M et Kery James. Puis il propose sur internet Les leçons de Stromae où il expose ses créations musicales. Il remporte un tel succès que Pascal Nègre de Universal Music France signe avec lui, séduit, explique-t-il, par "la force de ses chansons, le talent qui nous sautait au visage".


Le début de l’ère du succès


Il sort alors deux premiers singles Alors on danse et Up saw Liz avant de sortir son album Cheese en juin 2010. Il emballe le public et les critiques, il est comparé déjà au chanteur Gaetan Roussel de Louise attaqueAlors on danse devient numéro un des ventes en France, Belgique et Allemagne, Suisse et Québec. Il reçoit son premier Award NRJ de la ministre de la culture belge en tant que révélation musicale de l’année 2009. Les récompenses se succèdent. Il fait également la première partie en juin 2011 au stromae-racine-carrc3a9e_600stade de France du groupe Black Eyes Peas. La vidéo de Formidable (ceci n’est pas une leçon) en mai 2013  est visionnée trois millions de fois, un record en Belgique ! Le 14 octobre dernier, le New York Times a publié un portrait de cet artiste qualifiant sa musique d' "enjouée bien que toujours avec une tension plus sombre, une réflexion sur la désillusion et l’agitation qui a supplanté l’assurance d’une génération précédente en Europe (...) Il est l’un des rares musiciens contemporains à évoquer si directement la morosité ambiante en Europe, et il le fait avec un éclectisme qui lui a valu les louanges de la critique".


En 2013, Papaoutai évoque ce père absent  sur un rythme aux airs de carnaval. Ta fête apparaît comme une suite dAlors on danse, montrant la réalité quotidienne à affronter quand l’euphorie de la fête est finie. Tous les mêmes: "Tu n’vois même pas c’que tu perds avec une autre ce serait pire.." et Formidable : "Tu étais formidable j’étais fort minable nous étions formidables.".. parlent des problèmes de couples. Les excès sont évoqués dans Sommeil :"Tu souris trop pour être heureux..tes cernes en parlent encore.. tu n’as pas sommeil, le froid, la dalle, la soif, t’as tout mais tu n’as pas sommeil"... Ce style musical mêlant le rap, l’électro, le hip hop et la world music est interprété par un artiste qui a su créer son personnage et trouver auprès de toute  une génération un écho rare.


Stromae reste pourtant lucide devant les maîtres disant à propos de la comparaison à Brel : " Je comprendrais tout à fait que des fans de Brel, dont je suis, soient outrés par cette comparaison. Et même si je roule les r, ou si demain je devais faire une vraie carrière, je ne lui arriverais jamais à la cheville "! Côté carrière, il est sur la bonne voie et n’est pas prêt d’en rester là !


Site internet officiel de Stromae : stromae.net


 




© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes


- See more at: http://www.cia-france.com/francais-et-vous/sur_les_paves/179-will-be-title-of-ar.html#sthash.AXwHnt4p.dpufhttp://www.stromae.net


© Muriel NAVARRO - Centre International d'Antibes