La Francophonie  
 

Mais avant de présenter quelques réalisations célébrant cette « amitié » au travers de la langue française, il nous paraît opportun d’en connaître ses origines pour mieux en apprécier la démarche «  naturelle ».


Aux origines de la Francophonie


semaine_de_la_langue_franc807aise_1242.C’est le géographe français, Onésime RECLUS, qui le premier inventa en 1880 le terme de francophonie, faisant référence aux pays et régions s’exprimant en français.


Quelques décennies plus tard, dès 1926, des gens de lettres seront à l’origine de la prise de conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, propre aux échanges et à l’enrichissement mutuel. Ils vont créer l’Association des écrivains de langue française. Puis ce sera au tour des journalistes qui vont se regrouper en 1950 au sein de l’Union internationale des journalistes et de la presse de langue française. Sera lancée ensuite, en 1955, une Communauté des Radios publiques francophones (Radio France, la Radio suisse romande, Radio Canada, la Radio belge francophone) qui propose aujourd’hui des émissions communes diffusées simultanément sur les ondes des radios membres.


En 1960, la Conférence des Ministres de l’éducation (Confémen) regroupe 15 pays ; aujourd’hui cette Conférence ministérielle permanente compte 41 Etats et gouvernements membres et se réunit tous les deux ans pour tracer les orientations en matière d’éducation et de formation au service du développement. Un an plus tard, ce sont les universitaires qui créent une Association des universités qui deviendra l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) avec aujourd’hui 677 établissements de l’enseignement supérieur et de recherches, répartis dans 81 pays.


Les Parlementaires élargiront le mouvement en lançant leur association en 1967 qui deviendra l’Association parlementaire de la Francophonie (APF) en 1997. Elle regroupe 65 parlements membres et 11 observateurs ; elle représente l’Assemblée consultative du dispositif institutionnel de la Francophonie.


Enfin, en 1969, sera créée la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports (Conféjes) ; elle est la deuxième Conférence ministérielle permanente après la Confémen.


dmdm_depliant_courriel-une_482Le 20 mars 1970 était signée par 21 Etats et gouvernements, à Niamey, la Convention portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT). Les pères fondateurs de la Francophonie institutionnelle : Senghor, ancien président du Sénégal, et ses homologues tunisien-Habib Bourguiba- et nigérien-Hamani Dior- ainsi que le Prince Norodom Sihanouk du Cambodge, mettent à profit le français au service de la solidarité,  du développement et du rapprochement des peuples par le dialogue permanent des civilisations. Cette ACCT devient en 2005 l’Organisation internationale de la Francophonie que nous connaissons aujourd’hui.


La semaine de la Francophonie


Quant aux réjouissances qui se sont déroulées durant cette semaine 2013 de la Francophonie, Abdou DIOUF avait souhaité qu’elle soit l’occasion de célébrer la langue française, de la chanter en toute convivialité, de la parler en toute complicité, de la déclamer à pleins mots. Et ce fut le cas3 :


La célébrer ?


Comme chaque année, le concours des dix mots piloté par le ministère de l’Education nationale, en France, en partenariat avec les ministères de la Culture, des Affaires étrangères et de l’Agriculture a invité les classes à réaliser collectivement une production artistique ou littéraire sur un travail linguistique. Ces dix mots ont été choisis parmi les mots, tournures et expressions empruntés à la langue française par d’autres langues  (atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà).


Pour la deuxième année, les classes des écoles élémentaires étaient invitées à participer à la réalisation d’un imagier qui permettra de favoriser l’appropriation des mots et le travail sur la langue française en encourageant la créativité des élèves.


Pour la première fois, les librairies4 étaient associées à cette semaine de la Francophonie et ont mis à abdou_diouf2_190l’honneur les ouvrages consacrés aux mots et expressions de notre langue en organisant des rencontres avec leurs auteurs.


A partir du lundi 18 mars à 18h30, sur FR3 et TV5Monde, Questions pour un champion a fait le tour du monde francophone ; 21 candidats sélectionnés de la Colombie au Congo, un Super Champion venu d’Inde qui remettait son titre en jeu et une grande finale en présence d’Abdou DIOUF. C'est un Canadien qui a remporté la victoire cette année!


La chanter ?


Le célèbre chanteur sénégalais, Ismaël Lô s’est produit le 20 mars à Genève. Le concert a eu lieu au cœur des Nations Unies dans la prestigieuse salle des Assemblées du Palais des Nations.


ismael_lo_geneve2_1419


Les chanteurs maliens, Mariam et Amadou, ce couple de non-voyants de renommée internationale, seront en concert à Cannes le 18 avril au Palais des festivals.


« C’est beau, c’est juste, ça remue, ça perturbe les préjugés » : à Beyrouth, le théâtre Montaigne de l’Institut français du Liban a accueilli le 15 mars le chanteur libanais Karim GHARBI, premier lauréat de la Biennale de la chanson française 2010-2011 .


La parler ?


Au Sénégal, ces célébrations s’articulent autour du thème de la Diaspora des cerveaux de la Francophonie. Au menu du evenement17841-fec72_402programme, des conférences, débats, des projections de films, des concours éducatifs, etc.


Au Vietnam,  se tient le Festival du film francophone du 18 mars au 12 avril avec 12 films, longs-métrages, films documentaires ou d’animation provenant de 9 pays ( Belgique, Bénin, Sénégal, Canada, Egypte, France, Maroc, Suisse et Vietnam) sous-titrés en vietnamien et français. Il s’agit d’un évènement annuel organisé par les ambassades, délégations et organismes francophones.


A Paris, au musée du quai Branly, s’est tenu le Forum mondial des femmes francophones en présence de Madame Yamina BENGUIGUI, Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires étrangères et de Monsieur Abdou DIOUF.


La déclamer ?


Un large programme culturel a été mis en place par L’Agence Tunisienne sitraeve876414_284549_pj30415epdp-aff-40x60-w_1150de Coopération Technique en partenariat avec l’Institut français de Tunisie et les pays membres de l’OIF présents en Tunisie. Cette année est considérée comme un grand millésime par les observateurs. Albert CAMUS était à l’honneur à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance pour ce qui concerne le théâtre. La créativité et la bonne humeur était aussi au programme avec la traditionnelle épreuve nationale de dictée et le concours Dis-moi 10 mots ; des ateliers de slam ont accueilli de nombreux volontaires…inspirés par la prestation de Grand Corps Malade en concert à Tunis, chanteur français qui a popularisé le genre.


C'est à Albert Camus que l'Institut français de Madrid5 a rendu aussi un brillant hommage : des lectures de L'Hôte et Retour à Tipasa par Daniel Mesguich et des extraits du journal Combat par Josep Maria Flotats.


« Alors, raconte », l’Institut français de Grèce et le Service de Coopération et d’Action culturelle ont organisé un concours ouvert à tous les établissements scolaires et aux étudiants grecs. Ils proposaient de travailler autour des contes et légendes et des 10 mots de la Francophonie.


La Mongolie, au fin fond de l’Asie, n’était pas en reste puisque un large éventail culturel a été mis en place par l’Alliance Française et l’Université de Mongolie à Oulan Bator : entre autres, un concours de chansons et de poésie, un monodrame musical d’Edith PIAF avec l’actrice Ts BAYASGALAN au théâtre des arts dramatiques, un festival du film francophone et une rencontre littéraire avec Guillaume CHEREL pour son livre Les écrivains francophones voyageurs.


 


Décidément, rien ne peut assombrir l’idée que le français peut être un véhicule qui rend le tout possible !


 


Quand le sport s’allie à la culture pour témoigner de la solidarité francophone, cela donne Les Jeux de la Francophonie !


C’est à  Nice que la 25ème session de la Conférence ministérielle a attribué l’organisation des Jeux pour accueillir  plus de 3000 artistes et athlètes du monde entier. Ce sera la 7ème édition des franco-affiche_large_423Jeux de la Francophonie où se dérouleront du 6 au 15 septembre 2013 des compétitions sportives et des concours culturels en épreuves individuelles et par équipes. Les prochains Jeux seront organisés en 2017 par la Côte d’Ivoire.


Ils sont placés sous le signe de la Solidarité, de la Diversité et de l’Excellence. A un an des Jeux, leur parrain sportif, Christophe LEMAÎTRE, champion d’Europe du 100m et recordman de France du 100m et 200m, a déjà lancé le compte à rebours en septembre 2012 en accompagnant les jeunes sportifs azuréens sur un tour de piste au stade Charles EHRMANN.


Leur marraine,  Adèle Safi KAGARABI, est la présidente de la Coordination nationale de la marche mondiale des femmes qui lutte contre les viols, les persécutions sur les femmes et la terreur menée par des groupes armés au Congo.


Les épreuves sportives auront lieu autour du parc des sports Charles EHRMANN et celles culturelles se dérouleront à l’Acropolis.


Ces Jeux de la Francophonie s’inscrivent dans une dynamique largement entamée ; ville festive par tradition, Nice s’est placée sous le signe de la Francophonie en 2013. Ses valeurs ont été célébrées en février durant le Carnaval international mais le seront aussi pour la Fête de la Musique et la Prom’Classic !


Rendez-vous donc en septembre pour rendre compte de cet événement de portée internationale…en français !


 


© Sylviane Colomer – Centre International d’Antibes




1. La date du 20 mars a été retenue en commémoration de la signature, en 1970, du traité de Niamey portant création de l’ACCT, aujourd’hui L’Organisation internationale de la Francophonie.


2. Abdou DIOUF (Président de la République du Sénégal de 1981 à 2000) a été élu en 2002 Secrétaire général de la Francophonie.



3. La liste des événements auxquels nous faisons référence n’est pas exhaustive, loin s’en faut. Leur multitude internationale durant cette semaine de la Francophonie nous a conduits à un choix limité mais témoignant de leur diversité.



4. Le prix des Libraires 2013 a été attribué le 18 mars à Yannick GRANNEC pour son premier roman, La Déesse des petites victoires, publié en août 2012 aux éditions Anne Carrière. Ce prix récompense les auteurs francophones qui n’ont pas encore obtenu de prix littéraires majeurs.


5. L'Institut français de Madrid, comme d'autres Instituts français de par le monde, est très actif en matière de promotion de la Francophonie son site Internet en témoigne.


Consultez le lien sur la francophonie du site italien DO. RI.F (Centro di documentazione e di Ricerca per la didattica della lingua francese nell'Università italiana): Francophonies et francographies africaines face à la référence culturelle française.





FRANCOPHONIES ET FRANCOGRAPHIES AFRICAINES FACE A LA RÉFÉRENCE CULTURELLE FRANÇAISE