L'Échappée belle  
 

 


9782290040997_647_01Anna Gavalda (Boulogne-Billancourt, París, 1970) fait une entrée fracassante dans le monde littéraire français avec sa première œuvre, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, un recueil de nouvelles qui remporte le Grand Prix RTL-Lire en 2000 et devient un phénomène d'édition. Comme des centaines de milliers de lecteurs, nous avons aimé Anna Gavalda pour sa brillante capacité à croquer ces petits riens, ces instants, à première vue anodins, qui emplissent la vie quotidienne. Trois ans après, paraît son son premier roman, Je l'aimais, qui fut porté à l’écran en 2009 par Zabou Breitman (avec Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze dans les rôles principaux). Nous l’avons retrouvée avec bonheur en 2004 lors de la sortie de Ensemble c’est tout : avec son écriture souple et d’une belle simplicité, elle excellait dans la mise en scène de la vie d’un trio d’amis.


Ensemble c’est tout adapté au cinéma par Claude Berry était une histoire de citadins, de Parisiens mobilisés par un beau projet où la solidarité et l’amitié l’emportent. L’échappée belle est un titre clairement explicite, c’est une escapade, une parenthèse qui intervient dans la vie de Lola, de Garance, la narratrice, et de Simon et qui fleure bon la campagne tourangelle : "Simon chantait, Vincent riait et Lola souriait. Nous marchions tous les quatre au milieu d’une chaussée fissurée d’herbes folles à l’entrée d’un petit village de l’Indre.
Il flottait dans l’air une odeur de goudron tiède, de menthe et de foin coupé. Les vaches nous admiraient et les oiseaux s’appelaient à table.
Quelques grammes de douceur
"


Les trois frères, trois habitués de la vie trépidante parisienne, arrivent dans ce petit village où Vincent coule des jours heureux, et découvrent avec bonheur la simplicité et la chaleur de ses habitants. Un environnement bucolique reposant : "Nous étions bien. Il y avait le glouglou de l’eau, le bruit du vent dans les arbres et le bavardage des oiseaux. Le soleil jouait avec la rivière, crépitant par ici, se sauvant par là, torpillant les nuages et courant sur les berges (…) Nous avons parlé des mêmes choses qu’à dix ans, qu’à quinze ou qu’à vingt ans". L'échappée belle est une petite virée hors du temps que les quatre frères vont s'offrir. Elle est portée par des rapports humains et fraternels et constitue comme un trait d'union entre leur enfance et leur vie d'adultes. Cette échappée va aussi apparaître comme une étape importante dans l'histoire de Garance : il y sera beaucoup question de musique et d’un chien qui va jouer un ròle décisif.gavalda-souriren-b-recadr-174245_l_534_03


Ce court roman fut publié une première fois en 2001 par les éditions France Loisirs puis une seconde fois en novembre 2009 par les éditions Le Dilletante chez qui sont publiés tous les ouvrages d'Anna Gavalda. Il vient de bénéficier d'une sortie en livre de poche qui va assurément le consacrer comme l'un des petits livres incontournables de l'été 2012.


 


 


© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes