Par petits bouts  
 

 


scotch-sofa-par-petits-bouts_400Sofa, c’est la chanteuse Chloé Monin, voix qui s’impose d’entrée par sa forte personnalité et sa délicate élégance.  Scotch, c’est le bassiste Romain Preuss. Tous deux nous viennent du midi de la France, ils se sont rencontrés par hasard, à l’école de jazz de Montpellier. Romain suit un parcours de musicien autodidacte qui le mène de sa Corrèze natale (Département rural cher à Jacques Chirac et à François Hollande) jusqu'à Londres. Romain pose ensuite ses valises à Montpellier où il décide de s’inscrire aux cours de musique de l’école de jazz. C’est là que Chloé, jeune chanteuse passionnée de musique, décide de placer une annonce. Elle est à la recherche d’un guitariste pour l’accompagner.

Nous sommes en 2005. C’est le début de l’aventure musicale de Scotch & Sofa. Chloé sera donc la voix et Romain la musique où trônera sa guitare à huit cordes. Tous deux composent mais il leur manque des textes à la hauteur de leurs ambitions. C’est alors qu'intervient Art Mengo, un chanteur et musicien reconnu qui va se pencher sur le berceau de ce duo en devenir. Art va leur présenter une fée appelée Céline Righi capable de leur fournir une palette de textes en accord avec l’esprit  un peu jazz, un peu folk et avec  l’ambiance délicatement précieuse, élégante, intimiste, sensuelle que le duo veut imposer.


A la réalisation de ce projet musical se joindront également le talentueux rappeur Oxmo Puccino qui intervient dans la première chanson Visite des recoins et Ours, l'un des fils d'Alain Souchon, qui le fait dans Ça se.



Par petits bouts
constitue un album qui nous fait du bien, nous éloigne du tumulte de la ville et qui s’écoute, se déguste. Actuellement, nous le faisons par un bel après-midi de printemps. Mais, assurément, Je glisse; Le radeauGraine d’insomnie; Tu sens bon; le Long de l’eau; La Nasse ou Le sésame pour les cieux seront idéalement les bienvenus pour nous accompagner cet été, lorsqu'à la fin de la journée, la chaleur s’atténuant, on s’apprêtera à sortir le rosé frais (que l’on boira comme il se doit : avec modération) pour profiter de la trêve.


 


© Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes