Edito du mois

Tous les regards du monde

Festival de Cannes, Grand Prix de Formule 1, fastes princiers… Notre région a l’habitude de jouer les protagonistes pour attirer regards et journalistes. Les 3 et 4 novembre, les yeux du monde seront rivés une nouvelle fois sur la Côte d’Azur. Les paillettes auront laissé place aux complets-veston des gens très sérieux, puisque la France accueille à Cannes, le Sommet des membres du G20.

25 chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus. Ils auront la lourde responsabilité de se porter au chevet d’une économie mondiale en bien triste état.
Les six priorités définies par la France, chargée de la présidence du Sommet de novembre 2011, sont au coeur des enjeux actuels et semblent bien ambitieuses au regard des rapports de force existants :

1. Réformer le Système Monétaire International
2. Renforcer la régulation financière
3. Lutter contre la volabilité excessive des prix des matières premières
4. Soutenir l'emploi et renforcer la dimension sociale de la mondialisation
5. Lutter contre la corruption
6. Agir pour le développement

Le G20 représente 85% de l’économie mondiale et 2/3 de la population de la planète. Les membres qui composent ce club très fermé sont l’Afrique du Sud, l'Allemagne l’Arabie saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis, la France, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie, la Turquie et l’Union européenne qui sera représentée par M. Jose Manuel Barroso, le Président de la Commission européenne et par M. Herman van Rompuy, le Président du Conseil européen. Les Emirats Arabes Unis, l’Espagne, l’Ethiopie, la Guinée Equatoriale et Singapour seront les 5 pays invités au sommet de Cannes. Ils se joindront pour l’occasion aux travaux du sommet, tout comme les organisations internationales incontournables : le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale (BM), l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), l’Organisation internationale du travail (OIT), l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’Organisation des Nations Unies (ONU) et le Conseil de stabilité financière (CSF).

Bien que la Côte d’Azur ait une longue tradition d’accueil, cela ne va pas être une mince affaire que de recevoir tout ce beau monde - Aux 5000 personnes prévues, faisant partie des différentes délégations, s’ajoutent les 3500 journalistes – dans des conditions de sûreté extrêmes.
Tous les regards du monde seront rivés sur la ville de Cannes qui sera hermétiquement bouclée. Croisette,  plages et port seront réquisitionnés. Les Cannois et toute personne qui prétendrait s’approcher de ces lieux sanctuarisés devront montrer patte blanche. Les vacances scolaires qui finissent sur l'ensemble du territoire national, le 2 novembre, seront prolongées exceptionnellement dans la cité des festivals, jusqu’au lundi 8 afin de limiter la circulation.

L’autoroute A8 qu’emprunteront les cortèges des chefs d’Etat pour se rendre de l’aéroport de Nice Côte d’Azur à Cannes, distante d’une trentaine de kilomètres, sera particulièrement surveillée. Des perturbations de circulation jalonneront le passage des cortèges officiels.  Les camions transportant des matières dangereuses seront interdits, certains pourront circuler sous escorte policière et d’autres poids-lourds ne pourront pas rouler à certains moments de la journée.

Une belle galère en perspective pour le million d’habitants de la Côte d'Azur qui vivent, répartis sur la bande côtière entre Menton et Cannes. Car outre les invités prévus et attendus, il faudra compter sur les milliers "d'intrus" qui se seront invités à la fête. Pour les contenir, la France a rétabli depuis le 24 octobre les contrôles à sa frontière avec l'Italie distante de 75 kilomètres.
A l’heure où les victimes des soubresauts de l’économie mondiale se comptent par centaines de milliers aux Etats-Unis et en Europe, grossissant un peu partout les rangs des Indignés, des milliers de militants altermondialistes se sont, en effet, invités à la réflexion mondiale qui aura lieu à Cannes. Ces opposants à  la dérégulation économique et financière, telle que la mondialisation actuelle l'a dessinée, cherchent à occuper le terrain et à se placer à portée de voix des puissants qui entendent se réunir à huit-clos. Face à eux, 12000 agents  des forces de l’ordre, seront mobilisés.


La Côte d’Azur au cœur du G20 nous offrira donc, un visage bien différent de celui que nous lui connaissons. Un visage tendu et grave. C’est malheureusement celui du monde tel qu’il va.

 

 © Alexandre Garcia – Centre International d’Antibes

Nos autres coups de coeur edito du mois

La société française semble fâchée avec sa jeunesse et c’est l’un des problèmes majeurs auxquels elle est confrontée. La France pourra-t-elle renouer…

Le Grand chambardement eut sa saison 1, pleine de suspens, assortie d’un épilogue tout à fait inattendu qui vit les Britanniques vouloir filer à…

Suite du Grand chambardement, initié dans le numéro d'avril 2017. Ici, nous verrons les deux épisodes livrés au cours du mois de mai : l'

En ce mois de mars que le Centre International d'Antibes consacre à la francophonie, nous vous proposons de vous intéresser à une célèbre -par…

En coorganisant avec l'Association des enseignants de français de Russie (l’AEFR), son 26ème Séminaire national du 28 janvier au 4 février 2017

Depuis quelques années déjà, les noms de Norman et de Cyprien sont devenus de plus en plus familiers aux internautes francophones. Encore inconnus il…

Incroyable mais vrai ! Alors que les Français semblaient engagés depuis des années dans un concours de pessimisme1, voilà qu’un individu sorti de…

C’est arrivé mi-juillet, alors que le pays, la Côte d’Azur en tête, venait de se recueillir, rendant ainsi hommage aux victimes de l'attentat du…

De prime abord, le mois de janvier peut paraître bien ingrat : glacial dans biens des régions de France, humide, il a mauvaise presse au regard de…