Cinéma

L'ARNACOEUR

Pascal Chaumeil n’est pas un petit nouveau du cinéma. Il  a travaillé plusieurs années en tant qu’assistant de Luc Besson et réalisé plus d'une centaine de films publicitaires ainsi que des épisodes de séries télévisées à succès entre 1997 et 2005. Avec L’Arnacoeur, il signe son premier long métrage ; une comédie romantique légère et bien ficelée.

Un trio « briseurs de couples » professionnels avec Alex (Romain Duris) dans le rôle du séducteur, a pour mission urgente d’empêcher le mariage imminent d’un couple huppé semblant filer le parfait amour. Même si tous les moyens et tous les mensonges sont permis pour arriver au but, Alex et ses deux hurluberlus d’acolytes (les excellents Julie Ferrier et François Damien) servent une noble cause puisque le but est de débarrasser les femmes mal accompagnées de leur partenaire masculin afin de les libérer.

arnacoeur_267L’intrigue, quoiqu'un tantinet simpliste, démarre sur les chapeaux de roues en accrochant immédiatement le spectateur grâce à une série d’images rocambolesques amenées sur un rythme effréné délicieux, qui nous projettent dans le désert marocain, dans un restaurant japonais,  une chorale de gospel, et finalement dans les décors  fastueux de Monaco, tout ceci pour nous dépeindre les diverses missions de séduction du héros. Ceci n’est pas sans nous rappeler les aventures romanesques bourrées de gags d’un Belmondo ou d’un Cary Grant, séducteurs farfelus des années soixante.

L’originalité de  L’Arnacoeur tient surtout à la manière dont l’histoire est racontée et au talent magistral des acteurs. Pascal Chaumeil sait exploiter toutes les ficelles du genre comique avec habileté ; le comique de répétition (les grimaces répétitives d’Alex pour se mettre à pleurer sont hilarantes), les situations absurdes, les scènes en duos, le tout sans alourdir le film d’un enchaînement continu de gags.  Plus que les dialogues, c’est l’humour essentiellement visuel qui emmène l’histoire, tout en réussissant à concilier caricature et finesse des émotions. Le film séduit car il détend « intelligemment » , le tout sur une bande originale de musiques des années 90. On note surtout le clin d’œil au film culte, Dirty Dancing, pendant lequel Duris nous livre une surprenante imitation de Patrick Swayze. Décidément, ce garçon a tout pour plaire.

Depuis sa sortie en salles, le 17 mars, L'Arnacoeur connaît un début de parcours fracassant (1 167 598 entrées, en une semaine d'exploitation). Le public français  n’a donc pas hésité à se précipiter dans les salles pour déguster l’histoire originale de ce  couple  au charme naturel, formé par Romain Duris et Vanessa Paradis, les petits chouchous du cinéma français. Nous ne pouvons qu’applaudir car, depuis le raz de marée causé par Les Chtis, les comédies se faisaient rares ou insipides.  Pari gagné cette fois-ci. Et ce n’est pas seulement pour la « rigolade », ce film est un vrai moment de pur cinéma.

Au Centre International d’Antibes, nous attendons avec impatience la sortie du film en DVD car, non seulement les clichés sur la haute bourgeoisie de la Côte d’Azur raviront nos étudiants, mais surtout il regorge de petites scènes succulentes, tout à fait exploitables en classe de FLE  et ce, auprès de tous les publics et de tous les niveaux.

 

 Visionnez la bande-annonce du film L'Arnacoeur sur Allo Ciné, cliquez ici

© Dominique Vidal – Centre International d’Antibes

 

Nos autres coups de coeur cinéma

La Confession, sorti le 8 mars, est une adaptation libre du roman de Béatrix Beck, Léon Morin, prêtre. C’est un pari pas facile qu’a relevé et…

En attendant l’ouverture du Festival International de Cannes et sa sélection officielle des films en compétition, c’est un film nominé 8 fois à la…

"La fille de Brest"" est inspiré de la vie d’Irène Frachon et de son livre, "Mediator 150mg : combien de morts ?", publié…

Ce nouveau long-métrage d'Édouard Deluc, Gauguin - Voyage de Tahiti, est inspiré librement de Noa Noa, le carnet de voyage illustré du peintre.

Avec Sage Femme, Martin Provost réunit deux grandes actrices françaises, Catherine Deneuve et Catherine Frot pour une comédie emplie de finesse et…

Ce 29ème long-métrage de Jacques Doillon n'est pas un simple biopic. Il se rattache avant tout au drame sentimental : c'est la jalousie et…

Les films biographiques ont le vent en poupe. En 2016, nous avons ainsi pu plonger dans les vies de Cézanne et Zola, Cézanne et moi de Danièle…

Nadir Moknèche est de retour. Après plusieurs films engagés , le cinéaste franco-algérien offre le premier rôle de son nouveau long-métrage, Lola…

Courgette? Non, ce n’est pas l’histoire d’un légume dans un potager, c’est le surnom d’Icare, un garçon courageux et créatif. Ayant perdu sa mère qui…