Edito du mois

La France nouvelle championne du monde !

C’est arrivé mi-juillet, alors que le pays, la Côte d’Azur en tête, venait de se recueillir, rendant ainsi hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais. Cette annonce nous est venue de l’étranger, des USA. Ainsi, la France était la nouvelle championne du monde dans un domaine où elle excellait il y a bien longtemps : le rayonnement international et ce, grâce à l’influence qu’elle exerce à travers le monde en usant de son « soft power ».

Le soft power1, une manière douce de rayonner et d’être influent

Il y a trois manières pour un pays de développer son influence à l’égard de pays tiers : la première est la manière forte, grâce à sa puissance militaire (hard power). La deuxième passe également par la contrainte, elle s'exerce par la force économique dont le pays dispose. Le rapport de force dont il tire avantage et richesse en font un acteur incontournable et puissant. La troisième voie est tout autre. C'est celle qui s’effectue à travers le soft power. Manière douce et non agressive, elle s’appuie sur des mécanismes plus difficilement quantifiables puisqu’ils ont trait à des éléments de type culturel ou idéologique.
Cette influence douce résulte d’une attirance, d’une séduction globale émise par le pays, à travers un ensemble de  valeurs qu’il réussit à transmettre, de l’aura qu’il dégage, du mode de vie qu’il donne en exemple, de la richesse de son expression culturelle dans les domaines de l’art, de la littérature, de la chanson, du cinéma, mais aussi du patrimoine qu’il possède, de la créativité dont il fait preuve, et de l’attrait qu’il exerce en matière de tourisme et d’éducation entre autres. En définitive, un système globalisant qui impose admiration, légitimité et crée un modèle à suivre.  

La France, comme d’autres anciennes grandes puissances européennes, a traversé l’histoire en exerçant son influence sur les trois tableaux.  Elle a longtemps  véhiculé l’image d’un pays  qui rayonnait grâce aux valeurs qu’elle portait, à sa culture, à sa langue partagée dans les cours d’Europe…

Le soft power est entré dans l’ère de la modernité dans la seconde moitié du XXe siècle avec le débarquement en Europe, du mythe des USA transporté dans les paquetages des marines. Dans une Europe à l’agonie, un souffle nouveau de liberté s’engouffrait avec eux, assénant la nouvelle légitimité de l'Amérique, matérialisée par un mode de vie porté par le progrès technique, et un art de vivre fait de jazz puis de rock, de cigarettes blondes, de chewing-gum, de Coca-Cola, de jeans… et de cinéma2.

 

La France, le pays le plus influent au monde en 2017

Le cabinet Portland, spécialisé dans la recherche en relations diplomatiques, associé à l'USC Center on Public Diplomacy dont fait partie l'Université de Californie du Sud et son département de Relations internationales,  livre chaque année depuis 2015, son classement des 30 pays selon leur influence. Le nouveau classement, Power 30 - A Global Ranking of Soft Power 2017, dévoilé le 18 juillet, voit la France passer en un an, de la cinquième place à la première.

Pour analyser la capacité de chaque pays à peser au niveau mondial, de nombreux indicateurs sont retenus parmi lesquels, le réseau diplomatique dont chacun dispose pour porter sa voix, l'opinion internationale à l'égard du pays, mais aussi la cuisine, les résultats sportifs, l'influence numérique, le dynamisme entrepreneurial, la culture ou l'attractivité pour intéresser les étudiants étrangers et pour faire venir les touristes. Cette batterie de critères différents et complémentaires forment donc le "soft power" et rendent compte de la capacité d’un pays à rayonner aujourd'hui. C'est que, nous rappelle l'avant-propos du rapport, [La nature du pouvoir n'a jamais été aussi complexe. On a longtemps estimé que le pouvoir dur traditionnel impliquant les armées et la force économique régnait. Cela entraînait un échange direct, clair : celui qui était plus fort était dominant. Aujourd’hui, nous vivons dans un monde de plus en plus multidimensionnel et interdépendant. Le pouvoir est devenu plus diffus, (…) Cela s'explique en grande partie par la révolution numérique qui a érodé les frontières nationales, créant ainsi des défis et des opportunités inédites.] 

Pendant que le "Brexit" et "l’America first" entonné par Trump, pénalisaient la projection internationale de la Grande Bretagne et des USA, la France qui, en décembre 2015, s'était placée au-devant de la scène mondiale grâce à l’incontestable succès de la Conférence de Paris sur le Climat (COP 21), n'a fait que consolider sa position internationale et ce, malgré les terribles attaques perpétrées par le terrorisme jihadiste. A contre-courant de la frilosité ambiante, elle a réussi à écarter la menace de l’extrême droite, à placer à la tête du pays, un homme nouveau3, jeune, plein d'allant. Un Européen convaincu qui entendait donner un élan nouveau au projet européen et renouveler la classe politique de la France.
C'est ce que retient le rapport qui souligne les atouts dont dispose notre pays : [Encore une fois, la plus grande force de la France réside dans son vaste réseau diplomatique. Il est inégalé en termes d'adhésion aux organisations multilatérales et internationales, ainsi que dans ses missions culturelles diplomatiques. Et avec Macron ayant longtemps fait campagne pour la coopération et l'intégration, il n'est pas déraisonnable de s'attendre à ce que l'engagement et l'influence mondiale de la France augmentent. Culturellement, la France fait également  preuve d’une bonne performance. La menace du terrorisme n'a pas empêché les touristes d’affluer en France pour apprécier la richesse de son offre culturelle, sa cuisine et son mode de vie. La restauration française reste inégalée, son secteur cinématographique continue de prospérer et ses musées et ses galeries sont parmi les plus visités au monde.] P42

La France a donc admirablement tiré son épingle du jeu: [Sans aucun doute la performance la plus impressionnante accomplie par un pays entre 2016 et 2017 est celle de la France qui a réussi, en un an, à dépasser le Royaume-Uni, les États-Unis, l'Allemagne et le Canada pour occuper la première place du classement.] P42

C'est dire si nous suivrons avec intérêt le déroulement de ces semaines de la rentrée. Assisterons-nous à un coup d'arrêt brutal ou à la poursuite de cette dynamique vertueuse qui a placé la France à la tête des nations ? Pour un nouveau quinquennat, la première rentrée sociale est un moment crucial. Le pays et les Français attendent beaucoup. La gestion de ces semaines et des mois à venir risquent d'être déterminante.

 

 

Notes

1. Le soft power nous dit Wikipédia, [est  traduisible en français par la « manière douce » ou le « pouvoir de convaincre ». Ce concept est utilisé en relations internationales. Développé par le professeur américain Joseph Samuel Nye, il est repris depuis une décennie par de nombreux dirigeants politiques.]

2. Les Américains entendaient inonder les écrans français avec les quelque 2000 films produits par Hollywood pendant la guerre, ce qui donna lieu en France, pays des Frères Lumière et de Mélies, à une levée de boucliers des professionnels du cinéma, aboutissant dès 1946, à la création d'un organisme dédié à la défense de la production cinématographique française : le Centre National du Cinéma (CNC).

3.  Lire notre édito du mois de juin, Et maintenant, de la vie morose à la vie en rose ?

 

 © Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes

 

 

 

Partager

Nos autres coups de coeur edito du mois

Quand on disait série télévisée entre 1970 et 1980, l’on pensait à juste titre aux séries américaines (Dynastie, le Prisonnier, Star Trek, Colombo……

Incroyable mais vrai ! Alors que les Français semblaient engagés depuis des années dans un concours de pessimisme1, voilà qu’un individu sorti de…

En coorganisant avec l'Association des enseignants de français de Russie (l’AEFR), son 26ème Séminaire national du 28 janvier au 4 février 2017

En ce mois de mars que le Centre International d'Antibes consacre à la francophonie, nous vous proposons de vous intéresser à une célèbre -par…

Suite du Grand chambardement, initié dans le numéro d'avril 2017. Ici, nous verrons les deux épisodes livrés au cours du mois de mai : l'

Avec les vicissitudes que traverse l'Espagne ces dernières semaines, articles ou cartes sur le régionalisme et les autonomismes en Europe ont…

La société française semble fâchée avec sa jeunesse et c’est l’un des problèmes majeurs auxquels elle est confrontée. La France pourra-t-elle renouer…

Le Grand chambardement eut sa saison 1, pleine de suspens, assortie d’un épilogue tout à fait inattendu qui vit les Britanniques vouloir filer à…