Cinéma

Rodin

Ce 29ème long-métrage de Jacques Doillon n'est pas un simple biopic. Il se rattache avant tout au drame sentimental : c'est la jalousie et la manipulation des sentiments qui prédominent dans Rodin entre le Maître (Vincent Lindon) et son élève et muse Camille Claudel (Izïa Higelin). Dix ans de passion mais également dix ans d'admiration commune et de complicité : Nos enfants sortent de la glaise, déclare le statuaire à son élève.

de Jacques Doillon - Date de sortie : 24 mai 2017 - Sélection officielle du Festival de Cannes 2017
Juin 2017

A Paris, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l'État : ce sera La porte de l'Enfer composées de figurines, une illustration tangible des Cercles de l'Enfer issus de La Divine Comédie de Dante. Passionné, brusque, haletant, comme si sa vie en dépendait, Rodin s'affaire à ses sculptures... Dés le début du film, le ton est donné.

Plus tard, le sculpteur n'a de cesse de trouver l'être profond lorsqu'il modèle le buste de Victor Hugo : J'ai appris à travailler de mémoire ; ce que je veux, c'est Hugo, je veux qu'il soit vrai, déclarera-t-il à Juliette Drouet, la compagne du romancier.

Rodin souffrira aussi de l'incompréhension de ses contemporains avec une autre de ses œuvres majeures, le Balzac qu'il mettra 7 ans à réaliser. Ses amis artistes et ses ardents admirateurs le défendront contre vents et marées : Notre Dame ne s'élève-t-elle pas jusqu'au ciel alors que les chiens pissent à ses pieds ? Comme ces majestueuses images, que Jacques Doillon a tournées  en extérieur, de la statue et de l'artiste, seul face à son œuvre... et au ciel.

Enfin, ce n'est pas un hasard si Doillon met en scène la totalité de son film à l'intérieur de l'atelier du sculpteur et que Rodin n'apparaît qu'autour de ses œuvres : Qu'on me laisse faire avec mon cœur! s'écriera-t-il pour répondre aux critiques de ses Bourgeois de Calais.

C'est de leurs mains qu'ils font surgir l'empreinte de la vérité sur la glaise, le plâtre et le marbre. Piégés par cet impératif pulsionnel commun à tous deux, Rodin et Camille Claudel n'ont d'autre choix que de s'entre-déchirer. Après leur séparation, Camille sombrera dans une profonde dépression tandis que Rodin, conscient qu'elle n'est pas reconnue à sa juste valeur et que cela dégrade leurs rapports, déclarera qu'il l'adore en Camille mais qu'il la déteste en Claudel ! Et c'est Rose (Séverine Caneele) qu'il épousera en 1917, celle qui lui est restée fidèle  sa vie entière !

Rendons hommage à Vincent Lindon de retour sur la Croisette après avoir obtenu le Prix d'interprétation masculine en 2015 pour son rôle dans La Loi du marché de Stéphane Brizé. Dans le film de Jacques Doillon, il campe un Rodin plus vrai que nature ; son interprétation est une nouvelle fois magistrale !

Nous finirons sur l'éclairage du film tout en lumières douces, terriennes. De cette terre qui est pour Rodin, le matériau le plus noble, le premier dans la hiérarchie, celui qui contient la vie et qui sait l'exalter !

 

© Sylviane Colomer – Centre International d'Antibes

Partager

Nos autres coups de coeur cinéma

Ce nouveau long-métrage d'Édouard Deluc, Gauguin - Voyage de Tahiti, est inspiré librement de Noa Noa, le carnet de voyage illustré du peintre.

La Confession, sorti le 8 mars, est une adaptation libre du roman de Béatrix Beck, Léon Morin, prêtre. C’est un pari pas facile qu’a relevé et…

"La fille de Brest"" est inspiré de la vie d’Irène Frachon et de son livre, "Mediator 150mg : combien de morts ?", publié…

Barbara… 2017 est l’année de commémoration de notre Dame brune, notre clown noir disparue en novembre 1997. Comment raconter cette artiste de légende

Nadir Moknèche est de retour. Après plusieurs films engagés , le cinéaste franco-algérien offre le premier rôle de son nouveau long-métrage, Lola…

Avec Sage Femme, Martin Provost réunit deux grandes actrices françaises, Catherine Deneuve et Catherine Frot pour une comédie emplie de finesse et…

En attendant l’ouverture du Festival International de Cannes et sa sélection officielle des films en compétition, c’est un film nominé 8 fois à la…

Les films biographiques ont le vent en poupe. En 2016, nous avons ainsi pu plonger dans les vies de Cézanne et Zola, Cézanne et moi de Danièle…