FICHE PEDAGOGIQUE : Exploitation de la chanson ON IRA de ZAZ

 


a
  • Type de support : Chanson ON IRA de ZAZ
  • Niveau : A partir de B1. Elèves de lycée
  • Source du document : Album Recto-Verso 2013

  • Activité : Trois activités indépendantes afin de préparer les élèves à l’écoute de la chanson. Travail qui concerne d’abord la compréhension de l’écrit, du lexique, puis l’expression orale en se positionnant par rapport à des assertions. Activité grammaticale sur le futur simple.

  • Objectifs : Introduire une réflexion sur un thème de société : lutte contre le racisme, l’ouverture aux autres, à la diversité, les bienfaits des voyages, le tourisme comme vecteur d’enrichissement personnel. Travailler de manière inductive le futur simple.


DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

Nous allons nous inspirer de la démarche préconisée par la pédagogie active pour travailler cette chanson de Zaz. Les activités seront proposées sans annoncer qu’à travers elles nous sommes en train d’explorer les paroles d’une chanson. Ces trois activités permettent de suivre une autre préconisation de la pédagogie active selon laquelle l’homéopathie est préférable au gavage. A l’issue du travail, l’écoute de la chanson, avec la surprise qu’elle génère, devrait apporter un plus et avoir une conséquence positive sur l’atmosphère de travail.


SÉQUENCE 1 :

Première activité. La classe est divisée en binômes

Durée  : 10 minutes avec prolongation possible (devoirs)



a) Le professeur présente l’activité. Il s’agit de compléter 8 phrases :

  • • Écouter Harlem au coin de ____

  • • Nager dans le lit du fleuve ____

  • • Gratter le ciel en dessous de ____

  • • Lever les yeux sur le plafond de ____

  • • Boire le thé dans les souks à ______

  • • Voir brûler Bombay sous un feu de____

  • • Sentir Rio battre au cœur de ___

  • • Lever nos verres dans le café ____


 

b) L’enseignant demandera aux élèves de trouver le point commun à ces verbes et expressions verbales (ils concernent nos sens et introduisent une notion de plaisir). Il cherchera par la même occasion, à savoir si les difficultés lexicales (gratter, souks, brûler…) sont résolues au sein de chaque binôme puis de la classe.


 

c) L’enseignant demandera ensuite aux élèves de s’intéresser à l’ensemble de ce corpus et de trouver la thématique qu’il recouvre. Par exemple s’agit-il d’une thématique économique? ou bien d’une thématique culinaire ?

Non, ici ce corpus s’intéresse aux voyages, au tourisme (Harlem ; Bombay ; Rio ; et suggère des découvertes gustatives, visuelles, des sensations et des émotions…)


 

d) L’enseignant demandera à chaque binôme de chercher à compléter les huit phrases mais sans les laisser chercher longtemps car, quelques instants après, il leur proposera les huit lieux (voir document Powerpoint activité 1)

 


e) Dans un premier temps, cette activité peut suffire et l’enseignant pourra demander aux élèves d’effectuer, pour la prochaine séance, une recherche sur Internet concernant ces huit lieux qui seront alors présentés rapidement et succinctement.

 


SÉQUENCE 2 :

Deuxième activité. La classe est divisée en binômes
Durée :10 minutes


a) L’enseignant lance cette activité lexicale en s’assurant que ces mots ou groupes nominaux sont compris (voir document Powerpoint Activité 2)

 

 


Séquence 3 :

Troisième activité. La classe est divisée en binômes
Durée : 20 minutes



a) L’enseignant remet à chaque binôme l’une des six assertions (voir document Powerpoint Activité 3) et demande à chacun d’essayer de l’expliquer. Ainsi, par exemple : « On dit que les enfants sont les gardiens de l’âme, comment comprenez-vous cette affirmation ? »

 


b) Lors de la séance de mise en commun, les six phrases seront vues l’une après l’autre dans la classe.

 

 


Séquence 3 bis :

Activité de prononciation
Durée : 10 minutes

 


Arrivés à ce stade, nous pouvons faire une « halte phonétique » et faire prononcer ces six phrases et les huit vues précédemment.


Note : A l’issue du travail effectué jusqu’ici, nous pouvons considérer que les paroles de la chanson auront été travaillées dans leur ensemble. Le travail de prononciation a permis de les intégrer, de les mémoriser.

 

L’enseignant fait alors écouter le clip de la chanson : Ce travail de compréhension auditive doit amener les élèves à identifier les mots et phrases qui ont fait l’objet des exercices réalisés.  



Séquence 4 :

Le Futur simple
Durée :15/20 minutes

 

 

Les paroles de la chanson comptent quatorze apparitions du futur simple avec sept verbes différents
(aller ; voir ; lever ; dire ; faire ; savoir et entendre). Ceci mérite que l’on s’intéresse à ce temps de l’indicatif, que l’on voie sa construction et sa valeur ou que l’on fasse un rappel.

L’enseignant peut demander aux élèves de s’interroger sur la valeur du pronom « on » et, par voie de conséquence, le remplacer dans la chanson par le pronom « nous » avec les implications sur les verbes au futur.


Séquence 5 :

Quelques questions complémentaires pour aller plus loin (si l’on veut)
Durée : 15/20 minutes

 


Les assertions vues au cours de la séquence 3 ont été introduites par « On dit ». Ici elles sont introduites par le verbe dire non pas au présent mais au futur ou bien par d’autres verbes au futur (faire ; savoir ; voir)


On fera

Des jours de fêtes autant qu’on a de héros,

 

On saura

Que les enfants sont les gardiens de l’âme,


Et qu’il y a des reines autant qu’il y a de femmes,

 

On verra

Qu’on ne mérite que ce qui se partage,

 

Est-ce que cela change quelque chose ?
Qu’est-ce que ZAZ a envie de dire dans cette chanson ?
Comment l’appréciez-vous ?
Quels commentaires avez-vous à faire sur le clip de la chanson ?


L’enseignant peut également faire écouter la chanson sans le montrer et demander ensuite à chaque binôme d’imaginer un scénario de clip pour cette chanson avant de visionner la version officielle.
Il pourra être demandé aux élèves de donner un titre à cette chanson.


© Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes


 

L'édito du mois

Édito Juin 2016

Pour notre dernier édito, avant la saison estivale durant laquelle nous interrompons la parution de notre magazine Français-et-vous, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce printemps fort trouble, tant sur le plan météorologique que politique et social… Mais l’été arrive et son cortège d’événements culturels et artistiques pour nous distraire de cette morosité ambiante !


Lire