Fiche FLE

LES PIERRES

Manipulation des pierres. Brise-glace. Compétences visées : Compréhension de l’oral et de l’écrit - Production orale et écrite - Structure : Qu’est-ce que c’est ? => C’est (c’est lisse/c’est rugueux) et la nature du minéral (pierre polie/ pierre brute)

Briser la glace, instaurer une dynamique de groupe; exploitation de la structure: Qu’est-ce que c’est ?/C’est; travail sur l’adjectif avec la familiarisation ou réactivation du vocabulaire des couleurs/la texture et la surface de la pierre

 

FICHE PEDAGOGIQUE : LES PIERRES

 


a
  • Type de support :Minéraux
  • Niveau : A0+/A1
  • Source du document : Document présentant les différentes pierres

  • Durée de l’activité : 1 heure

  • Activité : Manipulation des pierres. Brise-glace. Compétences visées : Compréhension de l’oral et de l’écrit - Production orale et écrite - Structure : Qu’est-ce que c’est ? => C’est (c’est lisse/c’est rugueux) et la nature du minéral (pierre polie/ pierre brute)

  • Objectifs : Briser la glace, instaurer une dynamique de groupe ; exploitation de la structure : Qu’est-ce que c’est ? /C’est ; travail sur l’adjectif avec la familiarisation ou réactivation du vocabulaire des couleurs / la texture et la surface de la pierre : doux/rugueux, opaque/transparent ; le mot « cristal » (pour une pierre telle que l’améthyste) ; introduction ou réactivation des articles indéfinis : (ex : c'est une améthyste) ; introduction ou réactivation des articles définis voir (séquence 4 : activité écrite) ; travail articulatoire à propos des pierres que les étudiants découvrent (peut aider les germanophones ou italophones à assimiler le « e » final muet: le nom de nombreuses pierres comportent un suffixe en -ite).

    Matériel nécessaire : une boîte en plastique transparent, des fiches (sur papier canson ou bristol par exemple) Budget : prévoir au moins une douzaine de pierres. Inutile de débourser des fortunes. Voir rubrique « suggestions ».


DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

Une manière originale et ludique de nouer le contact avec les élèves, de dédramatiser la barrière de la langue. De plus, la dimension esthétique des minéraux stimule l’imagination des apprenants. On fera travailler la compréhension orale (« Qu’est-ce que c’est=>C’est…. ») et écrite (le professeur aura préparé des fiches comportant le nom de la pierre, si possible écrit dans une couleur identique ou proche de celle du minéral). Il s'agit également de faire travailler l'articulation : le « e » final muet, comme indiqué plus haut, par exemple. Ou encore, le terme « grenat » qui aidera les germanophones à faire la distinction entre « cr » et « gr ». On peut songer également à la prononciation du « u », à distinguer du « ou » avec « le lapis-lazuli » et « la tourmaline », par exemple.

 


Séquence 1:

5 à 10 minutes


Le professeur présente les différentes pierres, les unes après les autres, oralement, tout en accompagnant chaque présentation de la fiche que l’on montre à la classe ; il fait en même temps passer le minéral dans les mains des élèves.
Il s’agit là  de combiner naturellement oral et écrit dans une phase de découverte propice à cet exercice.

 


Séquence 2:

10 minutes


Le professeur range tous les minéraux dans la boîte, puis choisit un minéral, le montre à la classe en posant la question « Qu’est-ce que c’est ? ». Les étudiants doivent deviner grâce à la première approche lors de la séquence1. C'est le moment pour l'enseignant de demeurer vigilant sur la prononciation du nom des pierres. On peut comptabiliser les points au tableau, par élève afin de favoriser l’esprit d’émulation, ou par groupe.


On peut aussi inclure un blind  test : un apprenant peut choisir une pierre qu’il pose dans la main d’un autre apprenant et qu’il s’agira d’identifier, les yeux bandés.


Séquence 3:

20  minutes


On fait venir un apprenant qui prend la place du professeur, et qui demande à la classe  quel est le nom de la pierre qu’il pioche dans la boîte. On peut travailler par équipe - ce qui reste gratifiant et ne laisse pas les plus timides en retrait- sur l’identification des pierres.
Inversement, un autre élève prend la place du professeur, et se sert des fiches (la photo de la pierre étant occultée) qu’il montre à la classe. Les élèves doivent, à l’aide du nom de la pierre et de sa couleur, repérer le minéral et le sortir de la boîte.

 


Séquence 4:

10 à 15 minutes selon le rythme de travail de la classe


Production écrite (synthèse des séquences précédentes)


Ex : Les pierres rouges sont : le grenat, la pierre de soleil, le jaspe.
       Les pierres polies sont…
       Les pierres brutes sont…


Suggestions de minéraux :
Pierres rouges : la pierre de soleil, le grenat, la cornaline, le jaspe
Pierres bleues : la sodalite, le lapis-lazuli, la célestite, l’agate
Pierres noires : l’obsidienne, la tourmaline noire, l’hématite
Pierres jaunes : le souffre, la calcite, la citrine
Pierres blanches : le talc, le quartz
Pierre vertes : l’aventurine, la malachite
Pierres violettes et roses : l’améthyste,  le quartz rose, l’agate
Pierre incolore : le cristal de roche



L’AGATE BLEUE

L’AGATE ROSE

L’AMÉTHYSTE VIOLETTE

LA CALCITE JAUNE

L’AVENTURINE VERTE

LA LABRADORITE BLEUE

LA MALACHITE VERTE

LA PIERRE DE SOLEIL JAUNE (CENTRE ROUGE)

LA SODALITE BLEUE

LA TOURMALINE NOIRE

L’AGATE VIOLETTE

LE CRISTAL DE ROCHE INCOLORE

LE GRENAT ROUGE FONCÉ

LE LAPIS-LAZULI BLEU

LE QUARTZ ROSE

LE RUBIS ROUGE

L‘ HÉMATITE NOIR MÉTALLISÉ
 

© Olivier DALMASSO – Centre International d'Antibes