Fiche FLE

Exploitation d’un article du journal Nice-Matin rédigé par Pierre COMET

Proposer une approche du français des affaires – Travail de la production orale en interaction et en continu – Travail de la production écrite – Points grammaticaux : Les temps du passé / Le style indirect (niveau B1 et supérieur).

Proposer une approche du français des affaires – Travail de la production orale en interaction et en continu – Travail de la production écrite – Points grammaticaux : Les temps du passé / Le style indirect (niveau B1 et supérieur).

 

FICHE PEDAGOGIQUE : Exploitation d'un article du journal Nice-Matin rédigé par Pierre COMET


a
  • Document :Article de presse

  • Niveau européen : A partir de A2
  • Source du document: Article de Nice-Matin du 11/10/2011 « Deux Antibois révolutionnent le business de la photo aérienne» auteur Pierre COMET
  • Durée de l’activité : Peut se faire en plusieurs séquences (voir description)
  • Activité: Exploitation d'un article selon une approche axée sur la pédagogie active.


  • Objectifs: Proposer une approche du français des affaires – Travail de la production orale en interaction et en continu – Travail de la production écrite – Points grammaticaux : Les temps du passé / Le style indirect (niveau B1 et supérieur).

DEMARCHE METHODOLOGIQUE

Notre démarche se différencie de la démarche traditionnelle qui consisterait à distribuer l’article dans son intégralité avant d’entamer un travail de compréhension écrite ou grammatical. Nous nous garderons d’ailleurs de préciser que le travail qui va suivre concerne un article de journal.

Ce n’est que progressivement, en 10 étapes (et autant de cartes numérotées de 1 à 10) que la classe découvrira l’information relatée par Pierre Comet dans son article de Nice-Matin.
Nous suivons ainsi une tout autre démarche : celle de la pédagogie active, et, en particulier, la fameuse règle de l’homéopathie, bien familière à tous ceux qui s’intéressent à nos fiches pédagogiques présentées ici.
L’enseignant se servira de la frustration qu’il suscite ; elle devient, en effet, un élément stimulant l’envie d’aller plus loin, un autre élément-clé de la pédagogie active.


Séquence 1 :

La scène mystérieuse à découvrir. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 20/ 30 minutes


Le professeur explique que la classe, disposée en groupes, va devoir reconstituer une scène mystérieuse. Pour cela il faudra réunir les indices pertinents présents dans un jeu de 10 cartes, afin de répondre aux questions fondamentales : Où ? Quand ? Qui ? Quoi ?
Les différents groupes examineront les indices contenus dans une première série de sept cartes afin de formuler leur propre hypothèse.
Pour chacune des 10 cartes, on procèdera comme suit :


  • On s’intéressera en premier lieu au vocabulaire, puis au sens. Comme d’habitude, c’est de la classe, dans son ensemble, que viendra, dans la mesure du possible, la signification des mots posant problème. Le professeur pourra demander de reformuler autrement, afin de s’assurer que le contenu de chaque carte a été bien compris.

L’enseignant lance l’activité en faisant découvrir La première carte
Elle permet de situer la scène à la fois géographiquement et temporellement. Grâce aux baigneurs, nous savons qu’il peut s’agir d’une rivière, d’un lac, d’une plage et que nous sommes vraisemblablement en été.

L’enseignant fait découvrir la deuxième carte et procède comme précédemment, puis c’est au tour de la troisième carte d’être dévoilée suivant le même procédé.


Il est peut-être temps de commencer à s’intéresser à la question « Quoi ? ». Nous apprenons, ainsi, que l’énorme surprise est causée par un objet, une machine qui vole au-dessus des baigneurs…
Grâce à la présence du musée Picasso, et de la mer, il se peut que certains élèves, notamment ceux qui ont fait un séjour avec leur classe dans notre établissement, proposent la ville d’Antibes comme lieu où se déroule cette scène mystérieuse.


La quatrième carte est distribuée. Après le travail lexical, il s’agit de se servir des indices nouveaux qu’elle contient : l’adjectif possessif « leur » qui vient appuyer la présence du « ils ». Nous voilà donc en train de répondre à la question « Qui ? » et de nous intéresser au personnage principal de cette scène qui, en l’occurrence, ne porte pas la marque du singulier mais du pluriel.


La cinquième carte est alors examinée. Elle est porteuse de plusieurs nouveaux indices :

 

  • Elle confirme ce que nous venons de voir avec la carte précédente : nous sommes confrontés à une activité professionnelle.
  • La réponse à la question « Qui ? » commence à nous être donnée : il est question de deux frangins.
  • Les deux frères ont du succès puisque de nombreuses sociétés les réclament.
  • La présence de l’adverbe « désormais » indique que ce succès est récent.

Vient la sixième carte. Elle apporte de nouvelles précisions à la fois sur les personnages principaux et sur l’activité professionnelle qui concerne le marché du luxe très bien positionné sur le Côte d’Azur (pour quelles raisons ? Peut-on donner des exemples ?).


Avec la septième carte la première série de cartes est terminée. Elle nous permet de mettre un prénom sur les deux personnages et de connaître leur âge. Une question se pose : que peuvent faire Grégoire et Alexandre postés au pied des remparts de la vieille ville d’Antibes ?



Séquence 2 :

Les deux frangins. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.

Durée 10 minutes


Les 3 autres cartes reprennent les paroles pronnoncées par l'un des deux frères. Elles vont nous aider à découvrir quelle est leur activité professionnelle.
Après avoir décrypté le lexique de la première carte, bien marqué par la thématique du français économique et commercial (un marché à prendre, mettre en valeur, les biens), on s’interrogera, grâce à l’ensemble des informations déjà en notre possession, sur l’activité professionnelle plausible.
Nous passons à la deuxième carte de la seconde série qui est donc l’avant-dernière des 10 cartes composant le jeu.
Cette carte confirme le succès des jeunes frères. Leur entreprise peut être optimiste pour son avenir, ils envisagent d’embaucher. Quant à la dernière carte, elle ouvre de nouvelles perspectives (être présents dans le cinéma) et permet de préciser que l’activité professionnelle de la société est celle de prestataire de services.



Séquence 3 :

L’histoire. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 10/ 15 minutes

 

Le moment est venu, pour chacun des groupes, de proposer leur interprétation, sachant que l’histoire de Grégoire et Alexandre doit être suffisamment intéressante pour que le journal Nice-Matin la publie sous forme d’article .
Après quelques minutes de concertation, chaque groupe (ou les groupes tirés au sort) livre son histoire à laquelle il aura donné un titre.


Séquence 4 :

La découverte de l’article. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 10/ 15 minutes

 

Le moment est maintenant venu de distribuer l’article de Nice-Matin du 11 octobre 2011, écrit par le journaliste Pierre COMET. Il peut être donné à lire en tant que travail à la maison avec une grille de lecture.

Cliquez ici pour découvrir l’article « Deux Antibois révolutionnent le business de la photo aérienne»

 

 

Pour aller plus loin :


Séquence 5 :

Présentation de l’entreprise et du produit. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 10/ 15 minutes


Production orale en continu : Jeu de rôle


  • Grégoire, Alexandre ou bien les deux ou encore un représentant de leur société présente(nt) la société devant un parterre d’agents immobiliers / ou de sociétés de vente de yachts. Ceux-ci poseront deux ou trois questions à la fin de la présentation qui doit prendre 5 à 7 minutes.
  • Même type de présentation mais pour des réalisateurs de cinéma.

 

 

Production orale en interaction : jeu de rôle


  • Vous êtes journaliste. En vous basant sur l’article de Pierre Comet, réalisez l’interview orale des deux frères.
  • Demande de renseignements, et négociation en vue de contracter les services de la société de Grégoire et Alexandre qui est présentée sur leur site Internet www.flyingeye.fr

 

Note : Le jeu de rôle doit respecter chaque séquence et doit rester au plus près de la situation réelle [accueil et salutations / présentation de la situation et des demandes concrètes / présentation de l’offre de service / questions de part et d’autre / négociation / remerciements et prise de congé ]

 

On pourrait poursuivre avec des activités développant des compétences écrites. Par exemple :

Français des affaires – L’embauche et la lettre de motivation


  • La société décide d’embaucher un nouveau salarié. Décidez pour quel poste en essayant de préciser les tâches que cette personne devra mener à bien.
  • Etablissez l’annonce d’offre d’emploi après avoir examiné un échantillon d’offres d’emplois (presse ou Internet)
  • Vous venez de prendre connaissance de cette offre d’emploi. Rédigez une lettre pour vous porter candidat à ce poste.

Français des affaires - Proposition de services.


  • Vous voulez démarcher un nouveau client (agence immobilière, France Télévision….à préciser). Vous lui envoyez une lettre pour proposer vos services de photographie et films aériens.

Français des affaires – Vocabulaire de la publicité.

 

  • Publicité de presse à créer. Les étudiants auront à structurer leur page en 3 parties : a) la photo, b) le slogan, 3) un texte vantant les mérites de la société et des services qu’elle propose (sans recopier les textes de leur site www.flyingeye.fr

Grammaire :


  • S’interroger sur la valeur de l’imparfait et du passé composé.
  • Pour le niveau B1 et supérieur transposer au style indirect les paroles prononcées par les deux frères.

 

 

Carte 1

Une dizaine de baigneurs sidérés par le spectacle


Carte 2

La scène s'est déroulée il y a quelques jours. Plage de la Gravette. Il était environ 12h30


Carte 3

Surgi de nulle part, un étrange objet de plus d'un mètre de diamètre (…) s'est mis à virevolter dans les airs. Il est venu frôler les murs du musée Picasso


Carte 4

Cette machine est leur outil de travail, leur gagne-pain (…) Ils ont décidé de révolutionner le genre


Carte 5

Désormais, de nombreuses sociétés réclament les deux frangins. Récemment, ils ont notamment réalisé des films pour la BBC, Siemens ou encore Hermès


Carte 6

Et les deux frangins d'origine dijonnaise ne se sont pas trompés. En s'installant à Antibes, au plus près du marché du luxe, leur incroyable talent a rapidement intrigué et intéressé.


Carte 7

A quelques centaines de mètres, postés aux pieds des remparts, Grégoire et Alexandre, deux frères âgés respectivement de 23 et 30 ans


Carte 8

On a senti qu'il y avait un marché à prendre, résume Grégoire (…) Pour mettre en valeur leurs biens, ils n'avaient aucun outil de qualité à leur disposition.


Carte 9

Ça commence à très bien tourner, confirme Grégoire. On n'en est pas encore au stade où l'on peut embaucher massivement mais on ne s'interdit pas de rêver.


Carte 10

Dans un avenir proche, nous pensons pouvoir louer nos services au septième art.


Choisissez l’imparfait ou le passé composé pour conjuguer les verbes en gras.


(...) Et tu as été admise* bien sûr. Tu quitter Boston pour emménager à Paris, un petit appartement dans la rue du Faubourg Saint-Denis.

Je te montrer notre quartier, les bars, mon école. Je te présenter à mes amis, à mes parents.

Je écouter les textes que tu répéter, tes chants, tes espoirs, tes désirs, ta musique. Tu écouter la mienne, en italien, en allemand, des bribes de russe.

Je te donner un walkman, tu me offrir un oreiller et un jour tu me embrasser.

Le temps passait, le temps filer et tout paraître si facile, si simple, libre, si nouveau et si unique…

On aller au cinéma, on aller danser, faire des courses, on rire, tu pleurer, on nager, on fumer, on se raser.
De temps à autre tu crier, sans aucune raison ou avec raison parfois. Oui avec raison parfois.

Je t’accompagner au conservatoire, je réviser mes examens, j’écouter tes exercices de chant, tes espoirs, tes désirs, ta musique. Tu écouter la mienne.

Nous être proches, si proches, toujours plus proches. Nous aller au cinéma, nous aller nager, nous rire ensemble.
Tu crier avec une raison parfois, parfois sans.

Le temps passait, le temps filer Je t’accompagner au conservatoire, je réviser mes examens,
tu m’écouter parler, italien, russe, français.

Je réviser mes examens.
Tu crier, parfois avec raison.

Le temps passer sans raison.
Tu crier.
Je réviser mes examens… je réviser mes examens… je réviser mes examens.

Tu crier… tu crier… tu crier.

Le temps passer.

Tu crier …tu crier… tu crier.

Je aller au cinéma…

….

* Les mots soulignés sont à expliquer

Un homme sous un porche s’abritait
Il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie

Je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas

Ruisselante ravie épanouie
Et tu t’es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m’en veux pas si je te tutoie

Même si je ne les ai vus qu’une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara

Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Epanouie ravie ruisselante
Sous la pluie

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie, ravie, ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t’ai croisé rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N’oublie pas
Un homme sous un porche s’abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie, épanouie
Et tu t’es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m’en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j’aime
Même si je ne les ai vus qu’une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N’oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l’arsenal
Sur le bateau d’Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu’es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d’acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé
C’est une pluie de deuil, terrible et désolée
Ce n’est même plus l’orage
De fer d’acier et de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l’eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin, très loin de Brest
Dont il ne reste rien.
Jacques Prévert, "Paroles", Gallimard, 1946



Auteur:© Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes