FICHE PEDAGOGIQUE : Exploitation d'une publicité de presse


a
  • Document :Publicité institutionnelle
  • Niveau européen : A partir de A2.2
  • Source du document: Campagne d'information de l'Assurance maladie
  • Durée de l'activité : Peut se faire en plusieurs séquences (voir description)
  • Activité: Exploitation d'un document authentique selon une approche axée sur la pédagogie active.
  • Objectifs: Travail du vocabulaire de la maison - Analyser une publicité de presse – Déclencher la prise de parole - Production orale et/ou écrite.

DEMARCHE METHODOLOGIQUE

L'enseignant cherchera à axer le travail selon l'approche dite de « la pédagogie active ». Le groupe-classe est divisé en mini-groupes de travail ou en binômes. En intervenant sur le document original, l'enseignant créera plusieurs versions du document qu'il utilisera pour leur caractère insolite et, par conséquent, ouvertes aux interprétations. Il gèrera la frustration qui en découle comme élément stimulant l'envie de l'élève d'aller plus loin.

 

Séquence 1 :

Travail lexical portant sur les objets de la maison. La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 10 à 35 minutes

 

Ce travail introductif se fait avant de commencer l'exploitation proprement dite de la publicité. Il a pour objet d'explorer le vocabulaire de la maison et plus particulièrement des objets qui s'y trouvent. Chaque groupe peut prendre en charge une pièce : chambre, cuisine, salon et salle à manger, cuisine, salle de bains… feront ainsi l'objet d'un inventaire. On peut opter pour une recherche exclusivement réservée au salon, ce qui limitera le temps consacré à cette première séquence :

 

Note : Chaque objet peut être représenté sur une carte remise à un mini-groupe, le reste de la classe devra deviner l'objet en posant des questions fermées à l'aide de phrases qui auront été préalablement travaillées et qui concerneront par exemple la matière [est-ce que l'objet est en bois ?] ; la forme [est-ce que l'objet est carré ?] ; l'utilisation [est-ce que l'objet sert à décorer une pièce ?] …

Objets présents habituellement dans le salon et *représenté ici dans la publicité

 

  • Un canapé*
  • Des fauteuils
  • Une table basse de salon
  • Un guéridon
  • Un tapis*
  • Une table de télévision* (avec son poste de télévision, la télécommande*, des magazines*)
  • Une lampe*
  • Des tableaux*
  • Un buffet

Séquence 2 :

Introduction à l'analyse d'une publicité de presse. La spécificité de la publicité de presse
Durée 15 à 35 minutes

 

Grâce à un échantillon de publicités de presse alimenté par les élèves ou apporté par le professeur, la classe pourra se rendre compte de l'existence de deux grands types de publicités :

La première famille regroupe les publicités qui se structurent comme suit :


  • Une image (photo) qui met en valeur le produit et qui occupe la majeure partie de l'espace
  • Un texte
  • Un slogan

 

Ce type de publicité intéresse principalement des produits techniques (voitures) et des services (assurances) qui demandent des explications et un message explicite afin de convaincre le client potentiel.

La seconde famille est formée de publicités qui sont structurées ainsi :

 

  • Une image (photo) qui met en valeur le produit et qui occupe la quasi-totalité de l'espace
  • Un slogan

 

On rencontre plutôt ce type de publicité parmi les produits qui sont mis en scène et nécessitent la création d'une atmosphère particulière : parfums, alcools, lingerie…

Séquence 3:

Début du travail sur notre publicité presse.
Durée 15 à 35 minutes

 

A l'aide de la première version de notre publicité, on commencera par travailler sur les éléments d'identification qui permettent de situer la publicité et vont nous aider à sa compréhension:


a) On remarque qu'elle fait partie de la première famille.

b) Localisation spatiale : Nous sommes à l'intérieur d'un appartement ; dans le salon ; on peut faire l'inventaire des objets du décor.

c) Localisation temporelle : Quelle est la période de l'année ? Quel est le moment de la journée ?

d) On analysera les personnages mis en scène ici :

  • la femme [elle est assise sur le canapé / On s'intéressera à la position qu'elle prend / la façon dont elle est habillée / son âge approximatif…]
  • les deux hommes [ leur taille (15cm ?) / leur habillement / leur âge approximatif / où se dirigent-ils en se frayant un chemin à travers les fibres du tapis ? / Qui peuvent-ils être ?

e) Cette publicité est donc structurée en deux parties avec une photo et une partie inférieure. On remarquera que plusieurs éléments ont été ici occultés par le professeur, cette partie sous la photo, précisément, comme l'ont été une partie du libellé qui apparaît sur le dos du blouson des deux hommes, et dans la bulle, à la façon bande dessinée, la majeure partie des paroles prononcées par l'homme de gauche. Seul un ordre, « Stop ! » est visible.

  • f) C'est le moment de s'interroger sur l'objectif de cette publicité. Quel serait le produit ou le service mis en valeur par ce message publicitaire ?

 

Les élèves entreprennent alors le travail d'élucidation de cette publicité énigmatique et proposeront des hypothèses.

Séquence 4:

Le travail sur notre publicité presse.
Durée 15 à 35 minutes

 

La deuxième version de notre publicité , apporte un éclairage important puisque nous apprenons qu'elle émane de l'Assurance maladie.

 

Tout d'abord nous nous intéresserons à cet organisme public qui relève de la Sécurité sociale en France. Ensuite nous passerons en revue, une nouvelle fois, et à la lumière de cette nouvelle information, l'ensemble des éléments dont nous disposons.


a) La localisation spatiale

  • b) Lla localisation temporelle
  • c) Le personnage féminin

 

En résumé : Nous sommes à l'intérieur d'un appartement. Il fait nuit. Les habits montrent que nous ne sommes pas en été. La femme porte de grosses chaussettes. Elle est sur le canapé et semble réfléchir. Elle n'a pas l'air bien.
Peut-être est-elle malade puisque le mandataire de cette publicité est l'Assurance maladie.

d) Interrogeons-nous une nouvelle fois sur les personnages masculins. Qui peuvent-ils être ?

Séquence 5:

Le travail sur notre publicité presse.
Durée 15 à 35 minutes

 

La troisième version de notre publicité, laisse apparaître le logo complet sur la gauche qui nous apprend qu'il s'agit d'antibiotiques.
Ainsi les deux personnages masculins ne sont autres que des antibiotiques.

 

Après avoir identifié, le plus précisément possible, ce type de médicament, on essaiera de répondre aux questions suivantes :

 

a) Quelle relation avec la scène présentant cette femme souffrante ?

b) Quelle teneur peuvent prendre finalement les propos du personnage de droite ?

c) Quel message entend finalement faire passer l'Assurance maladie ?

d) Peut-on rédiger ce message et le placer sur la partie inférieure qui complète et achève cette publicité de presse ?

e) Quel slogan pourrait accompagner cette publicité ?

 

Comparons-la à la vraie publicité présentée dans sa version originale.






Donnez moi une suite au Ritz, je n'en veux pas !

Des bijoux de chez CHANEL, je n'en veux pas !
Donnez moi une limousine, j'en ferais quoi ? papalapapapala
Offrez moi du personnel, j'en ferais quoi ?
Un manoir a Neufchatel, ce n'est pas pour moi.
Offrez moi la Tour Eiffel, j'en ferais quoi ? papalapapapala


Refrain:
Je Veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur, ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur, moi j'veux crever la main sur le coeur papalapapapala allons ensemble, découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité.


J'en ai marre de vos bonnes manières, c'est trop pour moi !
Moi je mange avec les mains et j'suis comme ça !
J'parle fort et je suis franche, excusez moi !
Finie l'hypocrisie moi j'me casse de là !
J'en ai marre des langues de bois !
Regardez moi, toute manière j'vous en veux pas et j'suis comme çaaaaaaa (j'suis comme çaaa) papalapapapala

Refain x3:
Je Veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur, ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur, moi j'veux crever la main sur le coeur papalapapapala Allons ensemble découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité !

Carte 1

Sur un banc tout proche, une dame âgée observe. Méfiante. « Le monsieur est arrivé, l'a déposé et est parti… » Elle s'interroge. Même si elle trouve la situation amusante, elle ne tarde pas à quitter les lieux.

Carte 2

D'autres passants s'arrêtent, font claquer leur langue sur leur palais comme pour communiquer

Carte 3

Veste à lanières, en cuir retourné, aux tons cannelle. Bottes en caoutchouc. Chemise bariolée. Gérard Juttin affiche un large sourire.

Carte 4

Le Niçois s'est renseigné. De toute façon, si un jour il est nécessaire de demander des autorisations, il s'exécutera.

Carte 5

Pourtant, il y a vingt ans, le plaisir de Gérard Juttin était bien de déambuler fièrement au milieu des touristes, en front de mer.

Carte 6

A presque 80 ans, et même si ça n'a rien à voir avec ce qu'il pouvait accomplir à l'âge de 40 ans, l'homme est d'une agilité étonnante.

Carte 7

Gérard Juttin, un Niçois pur souche, en tout cas, qui assume ses envies et ses aspirations en faisant fi, avec beaucoup d'humour, des railleries de certains chalands.

Carte 8

« Ici, tout le monde me connaît. Cela fait vingt ans que je me promène ainsi. Je ne vous raconte pas les yeux des enfants qui sortent de l'école en me voyant ! »

Carte 9

« Oh ! Je les ai croisés. Ils ont voulu m'expliquer que je n'étais pas autorisé à circuler ainsi. Sauf que, jusqu'à preuve du contraire, aucun arrêté ne l'interdit. J'use même d'un mode de locomotion prioritaire ! »

Carte 10

« Au moins pour aller de Gairaut à Chambrun ! D'une de mes maisons à l'autre. A mon âge, je ne descends plus vraiment sur la Promenade… »



Auteur: © Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes


 

L'édito du mois

Édito Juin 2016

Pour notre dernier édito, avant la saison estivale durant laquelle nous interrompons la parution de notre magazine Français-et-vous, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce printemps fort trouble, tant sur le plan météorologique que politique et social… Mais l’été arrive et son cortège d’événements culturels et artistiques pour nous distraire de cette morosité ambiante !


Lire