Exploitation d'un article du journal Nice Matin rédigé par Gaëlle Belda

FICHE PEDAGOGIQUE : Exploitation d'un article du journal Nice Matin rédigé par Gaëlle Belda


a
  • Document :Article de presse
  • Niveau européen : A partir de A2.2
  • Source du document: Article de Nice Matin du 09/10/2010 « Gérard Juttin, le cavalier solitaire de Nice-nord » auteur: Gaëlle BELDA
  • Durée de l'activité : Peut se faire en plusieurs séquences (voir description)
  • Activité: Exploitation d'un article selon une approche axée sur la pédagogie active.
  • Objectifs: Découvrir un personnage grâce au travail des inférences (cf. fiche pédagogique du précédent numéro) – s'interroger sur le mode de vie dans les grandes villes – Travail sur le passé composé et l'imparfait.

DEMARCHE METHODOLOGIQUE

Notre démarche permet progressivement, en 10 étapes (et autant de cartes numérotées de 1 à 10) de découvrir qui est le personnage dont parle l'article de Nice Matin. C'est la fameuse règle de l'homéopathie, chère à la pédagogie active. L'enseignant utilisera, gèrera la frustration qui en découle (autre élément-clé de la pédagogie active) comme élément stimulant l'envie d'aller plus loin.

 

Séquence 1 :

Gérard Juttin et la scène mystérieuse.

La classe est divisée en sous-groupes de travail ou en binômes.
Durée 25/ 35 minutes

 


Le professeur explique que la classe dans son ensemble (ou par groupes) va disposer de 10 cartes afin de découvrir qui est ce personnage mystérieux et la situation où il est impliqué. Puis lance l'activité en faisant découvrir La première carte

 

Pour chacune des 10 cartes, on procèdera comme suit :

 

  • On s'intéressera en premier lieu au vocabulaire, puis au sens. Comme d'habitude, c'est de la classe, dans son ensemble, que viendra, dans la mesure du possible, la signification des mots posant problème. Le professeur pourra demander de reformuler autrement, exemple : « elle ne tarde pas à quitter les lieux »
  • Après ce travail lexical, le professeur fera intervenir les inférences pour répondre à certaines questions, par exemple: « Où se déroule la scène ? (à la campagne, sur la plage, dans un aéroport, ou En ville ?) » . Ici l'aéroport ou la ville sont valables (présence du banc).
    « La dame a été témoin de quelque chose. Qu'a-t-elle vu ? »
    « Est-ce que vous pensez qu'elle a vu un homme laisser quelque chose de dangereux et partir ? ».
    En fait, un homme a bien déposé quelque chose près d'elle mais elle trouve la situation amusante et non pas dangereuse. C'est en tout cas bizarre car elle s'interroge.

Résumons la scène avant de continuer avec la carte suivante.


Le professeur découvre La deuxième carte

Même procédure que précédemment avec d'abord l'exploration lexicale.
Nous sommes bien en ville. Les gens qui passent ont une réaction surprenante : ils s'arrêtent puis font claquer leur langue…

 

La troisième carte nous fait découvrir pour la première fois le personnage Gérard Juttin. Quelles sont les premières informations dont on dispose ?

 

Quatrième carte : Les inférences nous font penser que nous sommes peut-être à Nice. Le Niçois en question serait (conditionnel) Gérard Juttin. Nous apprenons qu'il aura peut-être, un jour, besoin d'autorisations. L'Enigme reste entière : Pour quelle raison ?

 

Cinquième carte : Notre hypothèse formulée avec la carte 4 a l'air de se vérifier [Touristes, front de mer] nous sommes sûrement à Nice et cet homme est bien Niçois.


Sixième carte Notre personnage (s'agit-il toujours de lui ?) est un homme âgé. Il ne fait plus ce qu'il faisait avant, mais reste d'une agilité étonnante. [Il semble le démontrer face à la journaliste]


Résumons ce que nous savons sur lui :

  • a ) Cet homme est un Niçois, il habite dans une ville où l'on rencontre de nombreux touristes.
  • b ) Il fait quelque chose qui nécessitera peut-être un jour des autorisations. S'il faut faire ces démarches, il les fera.
  • c ) Dans le passé, il aimait se promener fièrement au milieu des touristes (l'imparfait d'habitude est important). Il ne le fait plus. Pourquoi ?
  • d) Cet homme est âgé mais reste en pleine forme.

Septième carte : cf. carte 4 : la réponse est définitivement affirmative. Sur Gérard Juttin nous apprenons que c'est un homme qui a du caractère et qui se moque de ce que pensent les gens (ici les chalands = clients, mais par extension les gens en général)

A ce stade, nous avons épuisé les indices présents dans les 7 premières cartes. Il nous en reste 3.

 


Séquence 2 :

Essayons de comprendre ce qui fait la particularité de Gérard JUTTIN. L'enseignant dévoile alors, que cette personne a fait l'objet d'un article de journal.

Durée 20/ 35 minutes

 

Nous allons découvrir les trois dernières cartes. Chacune d'elle contient des paroles prononcées par Gérard Juttin. Elles doivent nous fournir assez d'indices pour répondre à la question : Mais qui est GJ ? Que fait-il de si extraordinaire pour que le journal Nice Matin s'intéresse à lui ?

 

La carte 8 : Gérard Juttin est donc un personnage local populaire (ici = dans Nice ou un de ses quartiers). Ce qui fait sa popularité, c'est qu'il se promène d'une certaine manière. Elle attire l'attention des enfants qui sortent de l'école.

 

Avec la carte 9, Gérard Juttin se plaint du fait que certaines personnes qu'il a croisées ont tenté de le dissuader de circuler ainsi. Il se promène donc, comme nous venons de le voir, mais pas à pied. Il proteste car selon lui, il utilise un mode de locomotion prioritaire.

 

Avec la carte 10, nous avons l'ensemble des indices en notre possession. Gérard Juttin entend parcourir de cette façon (qui crée la polémique) la distance entre l'une de ses maisons et l'autre. Avant, il allait jusqu'à la célèbre Promenade des Anglais. Nous sommes bel et bien sur la Côte d'azur, à Nice.

 

Le professeur interrogera la classe (ou bien chaque groupe mis en compétition):
« Revoyez l'ensemble des indices en votre possession depuis la carte 1 à la carte 10. A votre avis comment se déplace GJ ? »


Chaque groupe formulera une ou deux hypothèses.


Le moment est maintenant venu de distribuer l'article de Nice Matin du 09 octobre 2010, écrit par la journaliste Gaëlle BELDA.

Cliquez ici pour découvrir l'article « Gérard Juttin, le cavalier solitaire de Nice-Nord»

 

La carte en haut, à gauche du titre montre les quartiers du Nord de Nice, où habite Gérard Juttin.

 

Comme vous pouvez le voir, la technique « de l'homéopathie » a permis aux étudiants de prendre connaissance de manière indirecte d'un grand nombre d'informations contenues dans l'article.

 

On pourrait poursuivre avec des activités de développement des compétences orales. Par exemple :

  • a) Jeu de rôle : un agent de police ou des personnes (cf. carte 9) s'adresse(nt) à Gérard Juttin pour le dissuader de circuler ainsi. Un ou des passant(s) intervien(en)t.
  • b) Débat à préparer : Lister tous les avantages et tous les inconvénients que ce mode de locomotion entraîne aujourd'hui.
  • c) Avant de commencer le débat Pour ou contre les chevaux en ville ? Êtes-vous pour qu'il faille demander aux autorités des autorisations pour circuler ainsi ?
  • d) Vous êtes journaliste. En vous basant sur l'article de Gaëlle Belda réalisez l'interview orale de Gérard Juttin.

Compétences écrites :

  • Le maire de la ville remet une médaille à Gérard Juttin. Ecrivez le discours (150 mots environ)
  • Si la jument Tchoutchoune pouvait parler, que nous raconterait-elle de sa vie de cheval à Nice ? Imaginez ce qu'elle pourrait dire.





Donnez moi une suite au Ritz, je n'en veux pas !

Des bijoux de chez CHANEL, je n'en veux pas !
Donnez moi une limousine, j'en ferais quoi ? papalapapapala
Offrez moi du personnel, j'en ferais quoi ?
Un manoir a Neufchatel, ce n'est pas pour moi.
Offrez moi la Tour Eiffel, j'en ferais quoi ? papalapapapala


Refrain:
Je Veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur, ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur, moi j'veux crever la main sur le coeur papalapapapala allons ensemble, découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité.


J'en ai marre de vos bonnes manières, c'est trop pour moi !
Moi je mange avec les mains et j'suis comme ça !
J'parle fort et je suis franche, excusez moi !
Finie l'hypocrisie moi j'me casse de là !
J'en ai marre des langues de bois !
Regardez moi, toute manière j'vous en veux pas et j'suis comme çaaaaaaa (j'suis comme çaaa) papalapapapala

Refain x3:
Je Veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur, ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur, moi j'veux crever la main sur le coeur papalapapapala Allons ensemble découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité !

Carte 1


Sur un banc tout proche, une dame âgée observe. Méfiante. « Le monsieur est arrivé, l'a déposé et est parti… » Elle s'interroge. Même si elle trouve la situation amusante, elle ne tarde pas à quitter les lieux.

Carte 2


D'autres passants s'arrêtent, font claquer leur langue sur leur palais comme pour communiquer

Carte 3


Veste à lanières, en cuir retourné, aux tons cannelle. Bottes en caoutchouc. Chemise bariolée. Gérard Juttin affiche un large sourire.

Carte 4


Le Niçois s'est renseigné. De toute façon, si un jour il est nécessaire de demander des autorisations, il s'exécutera.

Carte 5


Pourtant, il y a vingt ans, le plaisir de Gérard Juttin était bien de déambuler fièrement au milieu des touristes, en front de mer.

Carte 6


A presque 80 ans, et même si ça n'a rien à voir avec ce qu'il pouvait accomplir à l'âge de 40 ans, l'homme est d'une agilité étonnante.

Carte 7


Gérard Juttin, un Niçois pure souche, en tout cas, qui assume ses envies et ses aspirations en faisant fi, avec beaucoup d'humour, des railleries de certains chalands.

Carte 8


« Ici, tout le monde me connaît. Cela fait vingt ans que je me promène ainsi. Je ne vous raconte pas les yeux des enfants qui sortent de l'école en me voyant ! »

Carte 9


« Oh ! Je les ai croisés. Ils ont voulu m'expliquer que je n'étais pas autorisé à circuler ainsi. Sauf que, jusqu'à preuve du contraire, aucun arrêté ne l'interdit. J'use même d'un mode de locomotion prioritaire ! »

Carte 10


« Au moins pour aller de Gairaut à Chambrun ! D'une de mes maisons à l'autre. A mon âge, je ne descends plus vraiment sur la Promenade… »



Auteur: © Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes


 

L'édito du mois

Édito Juin 2016

Pour notre dernier édito, avant la saison estivale durant laquelle nous interrompons la parution de notre magazine Français-et-vous, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce printemps fort trouble, tant sur le plan météorologique que politique et social… Mais l’été arrive et son cortège d’événements culturels et artistiques pour nous distraire de cette morosité ambiante !


Lire