La maison Fragonard, parfumeur à Grasse

Description
Type de document

Reportage (adapté) sur la Maison FRAGONARD dans l’émission « Version Française » de TV5 Monde

Niveau européen A partir de A.2 - B1
Source du document

Emission “Version Française” du 25/06/2016

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/-versionfrancaise/Episodes/p-31881-Fragonard-Jean-Paul-Hevin-Hugo-Matha.htm  
Durée de l'activité Quatre séquences dépendantes – « effet de progression » mais pouvant être traitées séparément (durée totale environ 1h30)
Matériel

Vidéoprojecteur ou télévision. Connexion Internet. Dictionnaire. 

Polycopié pour séquences 1 & 2

Vidéo : http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/-versionfrancaise/Episodes/p-31881-Fragonard-Jean-Paul-Hevin-Hugo-Matha.htm  

Activité
- Trois activités progressives sur le thème du PARFUM, des SENS et des SOUVENIRS
- Exploitation des quatre compétences (voir démarche pédagogique)
Objectifs linguistiques, culturels et pragmatiques - Faire des hypothèses sur un thème de discussion
- Comprendre un reportage sur l’historique et l’organisation d’une entreprise
- Comprendre / réutiliser des expressions idiomatiques courantes
- Savoir donner son avis, partager une expérience personnelle/ un souvenir olfactif
Objectifs au niveau culture et civilisation contemporaines - La tradition des Maisons de parfumeurs en France
- La maison FRAGONARD
   
Démarche pédagogique
Exploitation du reportage sur « FRAGONARD » dans l’émission « VERSION FRANCAISE » de TV5 Monde du 25 Juin 2016.
Un travail axé sur la pédagogie active pour faire découvrir de manière dynamique la tradition des Maisons de parfums en France à travers un reportage sur FRAGONARD.
Le travail se fera autour de quatre séquences d’apprentissage utilisant les quatre compétences:
Séquence 1 = Travail de discussion / hypothèses/description sur le thème de la leçon
Séquences 2 & 3 = Travail de visionnage / compréhension de la vidéo
Séquence 4 = Travail de production écrite / présentation sur un souvenir, une expérience personnelle lié à l’odorat

Séquences
Séquence

Discussion, hypothèses

Durée: 20-25 minutes environ

Compétences travaillées :  CO/PO

 

Le professeur, après avoir annoncé qu'il s'agit, dans un premier temps de découvrir le thème culturel français mystère, distribue le polycopié sur lequel on voit les quatre images suivantes (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

photo introduction séquence 1.png

Les élèves sont invités à travailler en binômes (ou par 3 max) pour décrire chacune des images et essayer de comprendre le lien qui les unit.

Comment pourriez-vous décrire le tableau 1 ?

Connaissez-vous la fleur de l’image 3 ?

Etc…

Le professeur circule entre les groupes, peut intervenir pour donner du vocabulaire, conforter dans une hypothèse, donner des pistes…

 

Après 15 minutes MAXIMUM, le professeur fait la synthèse des réponses et révèle si besoin le thème mystère : Les parfums et la maison FRAGONARD.

Si le groupe semble intéressé, et/ou certains élèves ont des connaissances dans le domaine des parfums, le professeur pourra enchaîner pendant 10 minutes maximum sur une petite activité concernant les trois catégories de « notes » des parfums. L’objectif est simple, les élèves doivent essayer de retrouver quelles senteurs (à gauche) sont « notes de tête » = fraîches, « notes de cœur » = parfumées ou « notes de fond » = intenses (cf. activité ci-dessous).

tableau balsamique.png

Réponses :

Notes de tête = agrumes & aromates

Notes de cœur = végétales, fruitées, fleuries & épicées

Notes de fond = boisées & balsamiques

Séquence

Compréhension de vidéo - 1ère partie

Durée: 25 minutes environ

Compétences travaillées : CO/PO

Le professeur fait un point de vocabulaire sur des expressions idiomatiques présentes dans la vidéo et qui sont importantes pour la compréhension :

tableau Vocabulaire.png

De nouveau, les élèves sont invités à travailler en binômes (ou par 3 max) pour essayer d’expliquer ces expressions, puis ils comparent leurs hypothèses avec leurs voisins.

La synthèse est faite par le professeur après 10 minutes.

Ensuite, le professeur demande aux élèves de retourner leur polycopié pour regarder les questions auxquelles ils vont devoir répondre.

Les phrases sont analysées, si besoin les problèmes de vocabulaire expliqués et surtout un point vocabulaire « FAMILIAL » est effectué à l’aide de l’arbre généalogique vierge qui se trouve en question 3. (C’est une étape très importante car, dans le reportage, les mentions de liens familiaux sont nombreuses).

 

Voici les questions :

les Questions Séquence 2.png

l'arbre généalogique + questions.png

suite des questions séquence 2.png

Il est important que le professeur insiste pour que les élèves se concentrent TOTALEMENT sur le visionnage et la compréhension de la vidéo et ne cherchent pas, au cours de ce 1er visionnage, à compléter les questions.

Après ce 1er visionnage, le professeur demande aux élèves comment ils ont trouvé le rythme de la vidéo, il leur pose également des questions de contexte :

« Qui parle ? »
« Quelles images / quels lieux apparaissent dans la vidéo ? »
Etc…

Séquence

Compréhension de la vidéo - 2ème partie

Durée: 15 minutes

Compétences travaillées : CO/PO 

C’est le moment du 2ème visionnage.

Cette fois-ci, l’attention des élèves doit être tournée vers la réponse aux questions du polycopié.

Une fois la vidéo finie, le professeur leur demande de travailler en binômes (ou par 3 max) pour comparer/vérifier/discuter leurs réponses.

Puis, la synthèse des réponses est faite avec le groupe entier et, bien sûr, le professeur justifie les réponses et les explique si besoin.

La transcription que voici, peut alors être distribuée aux élèves :

 

La parfumerie Fragonard

Voix off :

La maison Fragonard, fondée en 1926, propose parfums, savons, objets de la maison et vêtements. À Grasse, ville d’art et de parfumerie, nous avons visité leur usine historique. Mais Fragonard, c’est avant tout une histoire de famille.

Agnès Webster Costa, présidente de la marque :

C’est quatre générations qui se sont succédé à la tête de l’entreprise. D’abord il y avait Eugène Fuchs, mon arrière-grand-père. Il a acheté une entreprise pour monter son usine de parfum qu’il a dirigée pendant trois ans jusqu’à ce que son fils, Georges Fuchs et son beau-fils, François Costa prennent la tête de l’entreprise à l’aube des années 1930.

Voix off :

Puis le père d’Agnès, Jean-François Costa, est entré dans l’entreprise en 1939. Il a d’abord travaillé avec son oncle Georges Fuchs, puis le fils de ce dernier.

Si autrefois l’usine était dirigée par des hommes, ce sont Agnès et ses sœurs qui mènent désormais la barque. Et ce n’est pas la seule chose qui a évolué. En effet, certains procédés de fabrication ne se pratiquent plus. Les techniques évoluent, de nouvelles machines sont utilisées, en revanche l’usine a à peine changé. Mais comment font-ils leurs parfums chez Fragonard ?

Agnès Webster Costa, présidente de la marque :

Un parfum, ce n’est pas que un nez qui compose, c’est surtout un nez qui compose parce qu’on a besoin de ses capacités mais c’est aussi toute une histoire qu’on raconte et un parfum peut-être une multitude de choses qui part d’un bout d’étoffe, d’une fleur, d’une impression, d’un souvenir, d’une histoire qu’on raconte et à partir de cette histoire, le nez va élaborer le meilleur parfum possible. 

Voix off :

Le nez justement : dans cette pièce, on vous propose une initiation à ce métier. Les années passent mais une notion perdure : la volonté de partager son savoir-faire et ses passions.

Agnès Webster Costa, présidente de la marque :

Fragonard est l’une des rares entreprises qui ouvre ses ateliers au public. Quand mon arrière-grand-père a décidé d’ouvrir son usine au public en 1926, c’était très précurseur. C’est une expérience rare, c’est un savoir-faire unique, c’est une des particularités de la France. Le parfum est très célèbre à l’étranger et la spécificité française est un symbole de qualité. Et pour nous c’est une grande fierté que d’ouvrir nos portes au public.

Voix off :

Dans la famille Fuchs-Costa, on aime transmettre et on aime l’art. Ainsi, Eugène Fuchs a choisi de nommer sa société Fragonard en hommage au peintre. Et Jean-François Costa a ouvert un musée pour faire profiter à tous de sa collection de toiles de peintres grassois. Voici quelques-unes de ses favorites. C’est dans ce musée que la parfumerie a mis sur pied une exposition qui célèbre les 90 ans de la maison. Les temps forts de son histoire sont présentés au travers de neuf vitrines dans lesquelles personnalités et objets emblématiques trônent fièrement

Séquence

Productions écrite & orale

Durée: 30 à 35 minutes selon les exercices

Compétences travaillées : PE + CO/PO

 

La dernière séquence de cette leçon se concentre sur l’idée de la force du sens olfactif et sur le fait qu’un souvenir puisse être « réveillé » par un parfum ou une odeur (concept identique à celui de « la madeleine de Proust » pour le goût).

 

Pour amener cette dernière séquence, le professeur peut, par exemple, demander à des élèves sélectionnés au hasard :

 

« Quel parfum portez-vous M. X ? Le portez-vous depuis longtemps ? »

« Mme Y, est-ce que vos proches connaissent votre parfum ? »

« Mme Z, pouvez-vous reconnaître le parfum de votre mari/copain/etc si une personne le porte dans la rue ? »

 

Par ces questions, le professeur montre la force de la mémoire olfactive et va poursuivre avec une anecdote personnelle qui va amener la PE.

 

Ex : « Pour moi, il y a un parfum qui est vraiment important, c’est celui du savon de Marseille. En effet, quand j’étais petite, à la maison à Paris, nous utilisions toujours des savons très classiques qui n’avaient pas de parfum très intéressant ; mais par contre, tous les étés quand je venais rendre visite à mes grands-parents à Nice, je me souviens que je pouvais sentir le parfum du savon de Marseille dans la salle de bain et la cuisine. Alors, aujourd’hui, quand je sens le parfum du savon de Marseille, je me souviens immédiatement de mes vacances chez mes grands-parents et je suis très nostalgique car, bien sûr, ce sont des souvenirs très joyeux, à Nice avec la mer, le soleil… »

Bref, chaque professeur choisit son souvenir olfactif, le principe étant de montrer aux élèves ce que l’on attend d’eux pour la PE : un petit témoignage dans lequel il explique quel parfum/ quelle odeur déclenche en eux un souvenir.

 

Voici les instructions qui peuvent être données :                                                   

« Maintenant, vous allez écrire un petit texte sur le modèle de mon souvenir du parfum du savon de Marseille dans lequel vous allez expliquer quel parfum/ quelle odeur déclenche chez vous un souvenir. ATTENTION, n’oubliez pas d’utiliser les bonnes conjugaisons des temps passés (imparfait ou passé composé). Vous avez 15 minutes. »

Pendant l’activité, le professeur passe d’élève en élève pour aider avec le vocabulaire, vérifier l’utilisation de l’imparfait, interagir à propos de l’histoire, etc.

Après les 15 mins, pour rendre le tout plus dynamique, favoriser l’interaction mais ne pas rendre l’activité trop répétitive et longue, le professeur NE FAIT PAS une synthèse en groupe classe, mais demande aux élèves de se lever et de circuler dans la classe en se racontant par groupe de trois leurs histoires.

Les élèves qui le souhaitent peuvent laisser leur texte au professeur pour qu’il le corrige.

 

© Laurence Gatey – Centre International d’Antibes