FICHE PEDAGOGIQUE: Introduire une chanson du regretté MANO SOLO 24/04/1963 – 10/01/2010

Toutes les trois minutes ils montent sur scène
Le vert est leur ennemi

Ils bougent quand tout le monde s'arrête
Ils sont à contre-courant dans un monde en mouvement

Ils n'ont plus qu'une main qui bouge

Les glaces gênées se remontent

En général, une fois les 6 phrases travaillées, la classe a découvert :

  • Qu'il s'agit, ou que la solution a un lien très étroit avec la rue, la scène se passe aux carrefours, là où se trouvent les feux de signalisation tricolores, les sémaphores, plus familièrement appelés « feux rouges ».
  • La classe est arrivée à se demander si le « Ils » en question ne concernerait pas, des mendiants, ces personnes qui «font la manche», et qui attendent que le feu passe au rouge et immobilise ainsi les voitures. « Ils » se glisseront alors entre elles et quémanderont auprès des automobilistes.
  • Ainsi, le vert serait bien leur ennemi puisqu'il libère les gens qui peuvent reprendre leur route.
  • Ils s'agit donc, en quelque sorte, d'une scène de théâtre qui prend place toutes les 3 minutes. Avec d'un côté les acteurs qui doivent faire leur « performance » et de l'autre des spectateurs assis (à l'intérieur de leur véhicule).
  • On sait qu'avant de se produire sur scène ou encore face à des examinateurs toute personne est dans un état nerveux particulier appelé « le trac ». Quand on a un très grand trac on utilise l'expression « être rongé par le trac ».
  • Un acteur a le trac parce qu'il a peur de ne pas être à la hauteur, d'avoir une défaillance et que ce soit finalement une très mauvaise performance, autrement dit, il a peur de «faire un bide». Attention le mot bide désigne également en français familier, une partie du corps : le ventre, l'estomac : j'ai mal au bide . Il a un gros bide.

Les habitants du feu rouge


Les habitants du feu rouge n'ont plus qu'une main qui bouge
Pendant que l'autre s'agrippe encore
A l'espoir de ne pas faire partie du décor
Ils n'ont pas la haine, ils n'ont plus rien
Que ce reflet d'eux mêmes qui s'estompe dans les glaces qui gênées se remontent
Ils ont la même couleur que les murs

Seuls leur yeux témoignent encore d'une aventure
D'un raz-de-marée qui les a jetés là
Marins des trottoirs sans ports ni belles histoires
Les seuls embruns sur leur visage
Sont ceux du dédain sur leur passage
Les habitants du feu rouge bougent quand tout le monde s'arrête
A contre-courant dans un monde en mouvement
Un peu de répit dans la vitesse du mépris
Le vert est leur ennemi
Quand il libère les gens d'une réalité de la vie
De ces hommes qui toutes les trois minutes montent sur scène
En espérant ne pas refaire un bide
Juste histoire de remplir le leur
Ce n'est pas eux mais leur estomac
Qui est tordu rongé par le trac
Ils sont prêts à tout même ne pas vous en vouloir
D'avoir besoin d'un sémaphore pour les voir



a
  • Document :Chanson sociale
  • Niveau européen: A partir de B1
  • Source du document: Album "Dehors" sorti en 2000
  • Durée de l'activité: Peut se faire en deux fois plusieurs séquences indépendantes voir description
  • Activité: Approche axée sur une pédagogie active d'une chanson française d'aujourd'hui
  • Objectifs: Jeu de langue avec une énigme comme déclencheur. Travail sur un thème actuel de civilisation : la pauvreté – découverte d'un chanteur français de la nouvelle scène actuelle

DEMARCHE METHODOLOGIQUE

Le professeur s'abstiendra d'annoncer que le travail qui va être entrepris aboutira à l'écoute d'une chanson.

L'activité didactique est basée sur la découverte d'une énigme qui est constituée par les paroles-mêmes de la chanson, en fait des vers que le professeur aura isolés. Cette démarche vise à encourager plus tard l'envie de découvrir cette œuvre de Mano Solo. Nous cherchons ainsi à créer les meilleures conditions pour que la rencontre ultérieure entre nos élèves et le support choisi par le professeur, en l'occurrence la chanson de Mano Solo, reste appétissante.

Il s'agit ici de découvrir le thème de la chanson, et la chanson elle-même par petites touches, à « doses homéopathiques » et non pas de livrer tout d'un coup l'ensemble d'un texte bien trop complexe.
A l'issue de la séquence 4, l'écoute doit créer un effet de surprise, élément important (tout comme l'homéopathie) de notre approche méthodologique axée sur la pédagogie active.

Séquence 1 :

La classe est divisée en deux ou en plusieurs sous-groupes de travail
Durée 20/ 35 minutes

Le professeur lance l'énigme en écrivant au tableau, ou en dictant les deux premières phrases constituant les premiers indices. Il s'agit de découvrir qui se cache derrière le « ILS ». Est-ce que ce sont des personnes, des objets, des animaux ?
Chaque groupe pourra formuler à tour de rôle, des questions fermées auxquelles le professeur répondra par OUI ou par NON.

Après un récapitulatif fait par la classe sur les informations déjà trouvées, le professeur donne les deux phrases suivantes. On peut demander que la série de questions qui vont être formulées comportent « Est-ce que » ou bien l'inversion du sujet « Y a-t-il … ? »

Après une série de questions émanant des étudiants, après avoir fait le point sur ce que la classe sait désormais, l'enseignant injectera un avant-dernier indice permettant de relancer la classe puis une dernière possibilité sera encore offerte sous forme d'un dernier indice

Solution

Séquence 2 :

Avant de voir les paroles de la chanson. Explication d'autres vers :
Durée 10/ 15 minutes

Comment doit-on comprendre ces autres phrases qui complètent la description de « Ils » :
1. "Ils ont la même couleur que les murs"
2. "Ce sont des marins des trottoirs sans ports ni belles histoires"
3. "Ils ne vous en veulent pas d'avoir besoin d'un sémaphore pour les voir"
4. "Ils ont l'espoir de ne pas faire partie du décor"

Séquence 3 :

Si nous écoutions une chanson à présent ? La classe découvre que ces phrases proviennent bien d'une chanson.
Au fait quel pourrait être le titre de cette chanson ?

Première écoute DEEZER: Ecouter la chanson
suivie d'une seconde écoute Avec les paroles de la chanson

Durée 15/ 30 minutes

ZOOM SUR LE PROBLEME DES SANS-ABRI (Cliquez ici)

Une visite s'impose maintenant sur le site de ce chanteur Site officiel de Mano Solo


Auteur: © Alexandre Garcia – Centre International d'Antibes – janvier 2010


 

L'édito du mois

Édito Juin 2016

Pour notre dernier édito, avant la saison estivale durant laquelle nous interrompons la parution de notre magazine Français-et-vous, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce printemps fort trouble, tant sur le plan météorologique que politique et social… Mais l’été arrive et son cortège d’événements culturels et artistiques pour nous distraire de cette morosité ambiante !


Lire