FICHE PEDAGOGIQUE: Le slam

Introduire le slam en classe à travers une chanson du désormais célèbre Grand Corps Malade


Toutes nos fiches techniques sont disponibles en version téléchargeable (voir au bas des pages - format .zip)


a

DEMARCHE METHODOLOGIQUE

Cette activité se décline en 3 ou 4 séquences (la 3 étant facultative). Notre démarche cherche à créer les meilleures conditions pour que la rencontre entre nos élèves et le support choisi par le professeur, en l'occurrence ici, une chanson, soit appétissante.

Le professeur s'abstiendra d'annoncer que le travail entrepris au cours des séquences aboutira à l'écoute d'une chanson.
A l'issue de la séquence 4 cette écoute doit créer un effet de surprise, élément important de notre approche méthodologique axée sur la pédagogie active.

Séquence 1 :

Travail par paires sur un champ lexical imposé Durée 10/ 15 minutes
Par paires, les élèves doivent trouver une liste de vocabulaire concernant les voyages en train.

Séquence 2 :

Travail collectif de mise en commun Durée 15 / 20 minutes

Ensuite chaque mini-groupe apportera sa contribution à la liste commune de la classe reportée sur le tableau par le professeur (ou un élève).
Cette liste de vocabulaire ne devrait pas être trop éloignée de celle proposée ci-dessous . Elle pourrait être également segmentée en plusieurs listes, celle des verbes, celle des noms, voire des adjectifs (voyageurs pressés, chargés, énervés, tristes ; bagage lourd ; compartiment complet ; gare animée, bruyante).
On demandera finalement de trouver quelques expressions issues de l'univers du chemin de fer.

Liste commune trouvée lors du travail en classe sous la direction du professeur :

1.La gare
2.Le quai
3.il est interdit de traverser les voies
4.Un rail, le chemin de fer
5.dérailler
6.Le contrôleur
7.Composter
8.Une rame
9.Un wagon
10.Un compartiment fumeur
11.Un voyageur
12.Un bagage
13.Un guichet
14.Un billet
15.Le terminus
16.Une couchette
17.Approcher
18.Une salle d'attente
19.Voyager en première ou seconde classe
20.Une locomotive
21. La SNCF et son slogan commercial
« Avec la SNCF c'est possible ! »

22.Trains au départ
23.Trains à l'arrivée
24.Resquiller, un resquilleur, une amende
25.Partir
26.Descendre
27.Monter
28.Faire signe
29.Démarrer, ralentir
30.Arriver en retard
31.Arriver en avance
32.Une réservation
33.Une place réservée
34.Un siège couloir
35.Un siège contre la vitre, la fenêtre
36.S'éloigner
37.Le wagon-restaurant
38.Ralentir
39.Freiner, s'arrêter
40.Cinq minutes d'arrêt !
41.le train-train quotidien
42.être plein d'entrain
43.tirer la sonnette d'alarme


Au cours de ces deux séquences, il s'agit en fait, de travailler en amont les paroles de la chanson (avant de les lire ou de les écouter) et ceci sera entrepris à doses homéopathiques puisque la compréhension d'une grande partie du lexique va se dérouler au rythme de l'apport fait par les élèves.
Le professeur aidant la classe à amener certains mots importants pour la compréhension des paroles de la chanson (une rame, le terminus, Avec la SNCF c'est possible, siège couloir).

Séquence 3 :

Travail individuel de production orale ou écrite
Durée : en fonction du travail demandé

« Aimez-vous les voyages en train ? » On posera cette question aux étudiants de manière individuelle, en s'inspirant des questions de type « ancien DELF A2 oral » portant sur la vie quotidienne : Quelle est la saison que vous préférez ; Est-ce que la musique (ou le cinéma, la télévision ; la lecture ; l'ordinateur) est important(e) pour vous ; Aimez-vous voyager ; Quel est le jour de la semaine que vous aimez le plus et celui que vous aimez le moins ...etc

Il s'agit ici, de proposer un déclencheur afin que l'élève présente un point de vue de manière structurée à l'oral ou à l'écrit.
Il pourrait également s'agir d'un travail en deux étapes la première étant une préparation individuelle débouchant ensuite sur une activité orale collective sous forme de petit débat au sein de la classe ou bien encore d'un travail de production écrite qui servirait de devoir à faire à la maison.

Séquence 4 :

Travail par paires (ou individuel) de production orale ou écrite niveau B1

Quelqu'un a dit un jour : « Les histoires d'amour c'est comme les voyages en train »
Ici on ne se contentera plus de demander aux élèves ce qu'ils pensent de cette comparaison mais que chaque mini-groupe la fasse sienne et trouve des arguments pour la défendre et l'expliquer. Ceci suppose que les élèves aient un niveau plus élevé par rapport à la séquence 3 disons B1 minimum.
On procèdera comme pour la séquence 3.


Grand Corps Malade
Les Voyages en train - album Midi 20 - 2006


J'crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare,
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard.

Les trains démarrent souvent au moment où l'on s'y attend le moins,
Et l'histoire d'amour t'emporte sous l'oeil impuissant des témoins,
Les témoins c'est tes potes qui te disent au revoir sur le quai,
Ils regardent le train s'éloigner avec un sourire inquiet,

Toi aussi tu leur fais signe et tu imagines leurs commentaires,
Certains pensent que tu te plantes et que t'as pas les pieds sur terre,
Chacun y va de son pronostic sur la durée du voyage, Pour la plupart le train va dérailler dès le premier orage.

Le grand amour change forcément ton comportement,
Dès le premier jour faut bien choisir ton compartiment,
Siège couloir ou contre la vitre il faut trouver la bonne place,
Tu choisis quoi une love story de première ou de seconde classe.
Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage,
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages,
Tu te sens vivant tu te sens léger tu ne vois pas passer l'heure,
T'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le contrôleur.

Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bât de l'aile,
Toi tu te dis que tu n'y es pour rien et que c'est sa faute à elle,
Le ronronnement du train te saoule et chaque virage t'écoeure,
Faut que tu te lèves que tu marches tu vas te dégourdir le coeur.

Et le train ralentit et c'est déjà la fin de ton histoire,
En plus t'es comme un con tes potes sont restés à l'autre gare,
Tu dis au revoir à celle que tu appelleras désormais ton ex,
Dans son agenda sur ton nom elle va passer un coup de tipex.

C'est vrai que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare,
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard.

Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train,
A connaître ce qu'est l'amour et se découvrir plein d'entrain,
Pour beaucoup l'objectif est d'arriver à la bonne heure,
Pour réussir son voyage et avoir accès au bonheur.

Il est facile de prendre un train encore faut-il prendre le bon,
Moi je suis monté dans deux trois rames mais c'était pas le bon wagon,
Car les trains sont capricieux et certains sont inaccessibles,
Et je ne crois pas tout le temps qu'avec la SNCF c'est possible.

Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grève,
Et leurs histoires d'amour n'existent que dans leurs rêves,
Et y'a ceux qui foncent dans le premier train sans faire attention,
Mais forcément ils descendront déçus à la prochaine station,
Y'a celles qui flippent de s'engager parce qu'elles sont trop émotives,
Pour elles c'est trop risqué de s'accrocher à la locomotive,
Et y'a les aventuriers qui enchaînent voyages sur voyages, Dès qu'une histoire est terminée ils attaquent une autre page.

Moi après mon seul vrai voyage j'ai souffert pendant des mois,
On s'est quitté d'un commun accord mais elle était plus d'accord que moi,
Depuis je traîne sur les quais je regarde les trains au départ,
Y'a des portes qui s'ouvrent mais dans une gare je me sens à part.

Il parait que les voyages en train finissent mal en général,
Si pour toi c'est le cas accroche-toi et garde le moral,
Car une chose est certaine il y aura toujours un terminus,
Maintenant tu es prévenu la prochaine fois? tu prendras le bus.

Zoom sur le Slam français & Grand Corps Malade



Les jeunes français réconciliés avec la poésie ?


Cette chanson est tirée de l'album midi 20 de Grand Corps Malade alias Fabien Marsaud. Ce jeune auteur compositeur plébiscité au cours de l'année 2006 a donné un nouvel essor à un genre que d'aucuns pensaient moribond : la poésie.

Aujourd'hui grâce au Slam la voici déclamée à capella ou avec un (très) léger soutien musical dans les lieux publics retrouvant ainsi ses lettres de noblesse.

Cette renaissance elle le doit pour beaucoup à Grand Corps Malade qui avec plus de 600 000 exemplaires vendus de son tout premier album, est passé en quelques mois de « parfait inconnu » à « chef de file du Slam français ». L'extraordinaire accueil que les jeunes français ont réservé à GCM, prouve qu'ils sont toujours friands de poésie pour peu qu'on ait le talent de la dépoussiérer, qu'elle livre un message qui les touche, qu'elle leur parle de leurs réalités, de leur quotidien.

L'autre particularité de cette (nouvelle) poésie réside dans le fait que la matière première ici malaxée en vue de produire chaque poème est le français actuel, le français tel qu'il est aujourd'hui, avec son vocabulaire, son lot d'expressions verbales (calculer, flipper, se planter, saouler) issus du langage des jeunes.

Rappelons cependant que ce nouveau genre participe naturellement de traditions séculaires d'expression poétique en France. Des poèmes de François Villon aux chansons de Jacques Brel, la poésie y a de tout temps reçu un accueil particulier et n'a eu aucun mal à s'implanter - comme ce sera plus tard également le cas pour le cinéma - dans le paysage culturel immédiat des Français.

De sorte que les succès traditionnels de la chanson francophone puis plus récemment de genres nouveaux comme le rap ou le raggamuffin et tout dernièrement le slam ne font que vérifier l'axiome suivant : les jeunes Français ont un besoin vital de se nourrir de mots à l'oral comme à l'écrit.

Une visite s'impose maintenant sur le site de ce jeune chanteur! www.grandcorpsmalade.com

Auteur: © Alexandre Garcia - Centre International d'Antibes


 

L'édito du mois

Édito Juin 2016

Pour notre dernier édito, avant la saison estivale durant laquelle nous interrompons la parution de notre magazine Français-et-vous, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce printemps fort trouble, tant sur le plan météorologique que politique et social… Mais l’été arrive et son cortège d’événements culturels et artistiques pour nous distraire de cette morosité ambiante !


Lire