Suite de la préface de Mazarine Pingeot P 9


…qu’il veut à tout prix concret, et qu’il concrétise : c’est ici que se rejoignent sa pensée et son cœur, en cette idée de l’homme, ni blanc ni noir, ni juif ni musulman, mais tout ça à la fois, parce que chaque homme grandit dans un immeuble, un quartier, une famille, une ville, et qu’il ne faut pas renier le lieu d’où l’on vient. Moins il le renie, plus il l’agrandit : le lieu d’où il vient s’est enrichi de son extrême curiosité, de ses lectures et de son art. Mais sa famille est toujours présente. Sartre et Camus côtoient B.I.G. et Jay-Z, Deleuze et Derrida, IAM et NTM. C’est que la pensée détruit les murailles et les ghettos, et qu’une culture, c’est de pouvoir aimer L’Etranger et écouter Nique Ta mère.